Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Grèce: Pas de soutien au gouvernement, les gens doivent déclencher leur offensive

Publié le 31 Mars 2015 par Lien-pads

 Lundi 30 Mars, à la demande du gouvernement, une discussion a eu lieu au Parlement, où le Premier ministre A. Tsipras  a présenté la question  que tous les partis doivent soutenir  le gouvernement dans ses négociations avec l'UE et le FMI.

En réponse au Premier ministre, Dimitris Koutsoumpas, le Secrétaire général  du CC du KKE lui a dit: «Votre fière négociation" est liée aux intérêts de la classe dirigeante que vous visez à servir, tout comme les gouvernements précédents l'ont fait. Vous négociez afin de garantir plus d'argent de l'Etat pour les groupes monopolistes nationaux. D. Koutsoumpas a dénoncé le fait que le gouvernement n'a pas présenté  au vote du parlement, l'accord, qui a abouti en Février avec l'UE. La raison pour laquelle il ne l'a pas présenté afin d'être voté  par le  parlement relève de sa volonté d'empêcher  les gens de voir qu' un tel accord a été   pris en charge conjointement par la «gauche» du parti SYRIZA, avec les parties de l'ancien gouvernement (ND-PASOK) , le pro-UE parti "Potami», etc.

En outre, le SG du CC du KKE, a souligné que "L'invitation aux Etats-Unis d'agir comme un arbitre transatlantique de la richesse énergétique du pays, et sa présentation comme une force garantissant   la "stabilité", sont une provocation à notre peuple. L'expérience a montré que les «solutions» de cette nature non seulement sapent les droits souverains, mais conduisent nos gens à de nouveaux risques ".

D. Koutsoumpas a souligné que ce gouvernement a également caché aux  gens que les véritables raisons des réformes qu'ils planifient  font partie des objectifs à long terme  du SEV (La Fédération hellénique des entreprises) et sont les directives  fixées par l'UE. Il a souligné que le KKE a déposé un projet de loi pour l'abrogation  du mémorandum avec les créanciers et la législation apparentée, ainsi que d'autres propositions pour le soulagement immédiat des familles des couches populaires, des propositions que la majorité gouvernementale  sabote.

Dans sa réplique à la discussion, D. Koutsoumpas a noté entre autres choses du podium parlementaire: «Nos gens doivent organiser leur riposte contre les vrais adversaires, il n'y a pas d'autre voie pour notre peuple. Ils doivent se préparer au conflit et à la rupture avec l'UE et avec le capital et son pouvoir." 

 

(Source solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)