Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Il y a dix ans Harilaos Florakis est mort

Publié le 27 Mai 2015 par Lien-pads in Partis communistes du monde: anniversaires

Il fut un dirigeant du peuple grec parce que communiste 

 

Les cérémonies organisées par le Parti communiste de Grèce (KKE) pour marquer le 10 ème anniversaire du décès de Harilaos Florakis se sont achevées dans une atmosphère émotionnelle et avec un sens de détermination militante. L'activité de H.Florakis, Secrétaire général du KKE, et plus tard Président d'Honneur du Parti a laissé sa trace dans l'histoire des luttes héroïques du KKE. La vie entière  du camarade Harilaos s'est identifiée avec le parcours  du KKE. 

 

Vendredi, la principale  cérémonie  politique s'est déroulée à Athènes pour honorer la mémoire de Harilaos Florakis avec la participation d'un large public, particulièrement jeune. Le principal orateur  était Dimitris Koutsoumpass, le SG du CC de KKE. La cérémonie a été  organisée par la Librairie-centrale éducative "H.Florakis". Celle-ci a été créée par  le CC du KKE, comme un centre de soutien aux jeunes scientifiques, historiens et à tous ceux parmi les travailleurs qui recherchent la vérité historique. Ce centre avec ses archives aux faces multiples est établi dans la demeure de Florakis. Dans cet espace fut organisé une projection de photographies et d'archives sur la vie et l'activité de Harilaos Florakis, aux principales luttes dans Athènes occupée, dans la Résistance nationale EAM-ELAS, dans l'Armée grecque démocratique, dans les prisons et en exil. 

 

La commémoration civile de Harilaos Florakis s'est déroulée samedi 24 mai sur sa tombe dans son lieu de naissance, Paliozoglopi, Karditsa, dans le centre de la Grèce. 

 

Le Secrétaire général du CC de KKE, Dimitris Koutsoumpass, au cours de  la principale cérémonie de vendredi à Athènes,  a souligné en se  référant à la vie et à la contribution de Florakis, ce qui suit: 

 

" Quand la contre-révolution a commencé dans les anciens pays socialistes, durant son déroulement et au lendemain, dans une période où des dirigeants bien connus de plusieurs partis communistes battaient en retraite et se rétractaient, le camarade H.Florakis fut l'une des exceptions à la règle. Il demeura debout, il a défendu le KKE contre ceux qui tentaient de le liquider avec l'assistance et  derrière les coulisses la participation des forces bourgeoises

 

"Il a apporté une contribution décisive au dénommé "Large plénum du CC" en 1990, et aussi bien au 13 ème congrès de KKE (Février 1991) , quand le principal assaut pour dissoudre le KKE auquel ensuite Synapismos avait tenté. Cela se produisit quand le parti était attaqué de l'intérieur, au nom du "renouveau", qui signifie lle réajustement du KKE au système.

 

"Le camarade H.Florakis s'est employé à dire d'une manière caractéristique: 

"Quel renouveau, camarades? Il y a différentes sortes de renouveau. Il y a un renouveau révolutionnaire qui est basé sur les principes fondamentaux du communisme. Il y a aussi un renouveau qui cherche ce qui est nouveau non pas à l'intérieur du cadre des principes, mais au delà d'eux, et même contre eux." 

 

D. Koutsoumpass a aussi souligné dans son discours:" Harilaos Florakis fut un fils du KKE . Le KKE et ses luttes héroïques l'a distingué comme un dirigeant, qui était apprécié non seulement des communistes, mais aussi par de nombreux ouvriers qui ne s'identifiaient pas avec l'idéologie de notre parti." Il a aussi fait référence aux attaques lancées par les représentants bien connus de l'idéologie bourgeoise et également par les opportunistes et les révisionnistes de la vision mondiale et de l'idéologie communistes, les falsificateurs de l'histoire, qui parlent maintes fois au nom de la prétendue défense de Harilaos Florakis, qui sont aujourd'hui rassemblés dans SYRIZA ou à l'intérieur de sa composante et de ses plate-formes, et il a noté :"Ils mettent à exécution des polémiques sournoises et hypocrites en se cachant derrière une fausse défense du Marxisme-Léninisme et des positions programmatiques  plus anciennes du Parti. En maintes occasions, comme souvent le camarade H.Florakis lui même s'employait à dire, "Ils présentent des louanges au mort afin d'enterrer le vivant."

 

Le SG du CC de KKE a ajouté:" Le développement de la théorie révolutionnaire et la ligne politique du parti est une condition préalable pour la  continuelle confirmation à nouveau de son caractère communiste, c'est à dire, comme avant-garde idéologique et politique. Ceci ne signifie pas une rupture avec son histoire, ni la stagnation. Ces forces consciencieusement tiennent à chaque chose du passé démodé, qui a été testée avec ses résultats négatifs. Les opportunistes tiennent à toute chose du passé qui excuse leur compromission avec le pouvoir capitaliste, qui rationalise leurs prétendues réformes au bénéfice du peuple et la participation du parti des ouvriers dans des alliances dans le but que s'exerce la gouvernance bourgeoise avec le soutien du mouvement populaire."

 

En conclusion, D. Koutsoumpass a souligné que : "H. Florakis fut un dirigeant du peuple parce qu'il fut un communiste. Seule cette qualité lui avait procuré tout ce qu'il a offert, seule cette qualité avait pu le rendre un dirigeant du peuple." 

 

(Source : solidnet Parti communiste de Grèce - traductions de l'anglais par la rédaction du Lien)