Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Parti communiste du Swaziland: Défions Mswati - Mettons fin à l'interdiction du CONGRÈS DES SYNDICATS DU SWAZILAND (TUCOSWA), Construisons la solidarité de la classe ouvrière pour la liberté et le socialisme

Publié le 6 Mai 2015 par Lien-pads in 6- INTERNATIONAL - Afrique

Le 30 avril 2015

 

Le Parti communiste du Swaziland exprime sa solidarité et ses salutations militantes à tous les ouvriers du Swaziland et du vaste monde. 

 

Le 1er Mai est la fête des travailleurs, mais le plus important il est le moment de rassembler et de montrer la force de la classe ouvrière et de ses alliés pour défier la domination capitaliste et impérialiste.

 

Ce premier mai les ouvriers du monde font face à de dures conditions quand le capitalisme et l'impérialisme intensifient l'exploitation et réduisent les dépenses publiques dans un effort pour sortir eux-mêmes  de la crise.

 

La situation d'une exploitation qui s'est accrue et la remise en cause des acquis dans notre pays, Swaziland, est en très grande partie  due  à ce vaste contexte. 

 

Notre contexte national est caractérisé par une dictature monarchique qui essaye de maintenir sa survie précaire en pressant davantage les ouvriers et les pauvres en général. 

 

Les ouvriers du Swaziland célèbrent la journée du 1er Mai cette année  dans des circonstances qui accroissent l'incertitude et l'insécurité . L'autocratie de ce féodal dinosaure Miswati III continue à priver les ouvriers  et leurs syndicats de leur droit à s'organiser . 

 

Le Congrès des Syndicats du Swaziland (TUCOSWA) a été interdit de toute activité le jour du 1er Mai. Ce qui aboutit à une interdiction du 1er Mai pour la classe ouvrière. 

 

Miswati a aussi décidé que le 1er Mai ne doit pas être utilisé par personne comme une plate-forme pour critiquer le régime. 

 

Nous encourageons les ouvriers et les syndicats à défier ces interdictions et  à élever leurs voix plus haut et plus clair dans leur appel pour les droits des syndicats et pour le départ de Miswati. 

 

Nous appelons à une plus grande solidarité des syndicats et des ouvriers de partout afin de maintenir une pression sur le régime et permettre au Congrès des syndicats de Swaziland d'agir librement. 

 

A La place d'un syndicalisme militant, le régime sponsorise un prétendu "syndicat", l'Union des travailleurs pour le développement économique du Swaziland (SEIWU). Son but est de supplanter le véritable syndicalisme avec une organisation de travailleurs centrée à calmer les patrons et le régime en présentant des revendications pour une paie et des conditions préfabriquées. 

 

De façon cruciale, SEIWU cherche une fin du véritable syndicat qui revendique la démocratie au Swaziland, la levée de l'interdiction des partis politiques, la libération des prisonniers politiques et la fin de la tyrannie de l'absurde Miswati. 

 

Le Parti communiste du Swaziland appelle les ouvriers à demeurer fermes face à l'escalade des provocations et des attaques du régime, main dans la main avec le grand capital. 

 

Le Parti appelle aussi à une plus grande solidarité entre syndicats et à une action commune avec les syndicats de la région de l'Afrique du Sud. Nos luttes sont enracinées aux réalités nationales mais elles sont aussi liées à notre cause commune pour le socialisme avec les ouvriers même au delà de nos frontières.

 

Vive le premier Mai!

 

Vive le Congrès des syndicats du Swaziland (TUSCOWA)!

 

Vive la solidarité de la classe ouvrière!

 

A bas la tyrannie de Miswati! 

 

Vive le socialisme!