Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Philippines: 1er Mai militant à Manille

Publié le 6 Mai 2015 par Lien-pads in 10- INTERNATIONAL - Asie

Plus de dix mille travailleurs affiliés à différentes fédérations du travail ont convergé le 1er Mai 2015 à neuf heures à la place Mendiola près du Palais présidentiel pour demander la fin des politiques gouvernementales de privatisation, de dérégulation du grand capital, de libéralisation de l'importation, qui ont fait des ravages dans la vie quotidienne des personnes. Les récentes augmentations de l'eau, de l'électricité et des droits de péage, tout comme les augmentations des coûts du transport, sont le résultat des politiques de privatisation et de la dérégulation des entreprises par les régimes néo-coloniaux présent et précédents. 

 

Les manifestants ont dénoncé la récente augmentation du salaire minimum journalier de seulement 15 pesos philippins ( équivalents à 33 US cents), comme un affront à la dignité du travail. Ils ont aussi dénoncé la situation actuelle où un travailleur sur dix est au chômage, un autre est sous-employé, et un autre encore doit quitter le pays pour être employé à l'étranger dans des travaux domestiques, dans la construction  ou à d'autres types d'emploi avec des conditions précaires. 

 

Très tôt le matin, trois mille travailleurs affiliés au Congrès National des Travailleurs (Pambasang Katipunan ng Manggagawa) et d'autres fédérations affiliées à la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), ont organisé une manifestation à la place Miranda devant l'église Quiapo avant de marcher vers la place Mendola. Sur la Place Miranda, les orateurs ont critiqué le système contractuel du travail qui prévaut, et ils ont appelé à la  stricte condamnation  du travail uniquement  sous contrat. Ils ont aussi condamné la corruption étendue à tous les niveaux du gouvernement, l'augmentation des impôts sur les produits de consommation, l'absence de  toute assistance pour les chômeurs et  le manque de soutien aux travailleurs de la mer. 

 

Dans un message le Congrès National des Travailleurs (KATIPUNAN) a réitéré son appel à l'unité du mouvement ouvrier aux Philippines - pour forger  un Front uni  avec une conscience de classe patriotique de toutes les organisations ouvrières, paysannes, de pêcheurs, des ouvriers informels, des artisans et d'autres secteurs pauvres de la société philippine. Le Congrès National des travailleurs a aussi condamné les manoeuvres militaires qui sont conduites par les forces armées US dans le pays.

 

Le camarade Antonio Paris, Secrétaire général du Parti communiste des Philippines (PKP-1930Le Parti communiste Philippin) a aussi pris la parole au rassemblement  à la Place Miranda pour appeler à l'unité nationale contre la présence des forces militaires US aux Philippines, contre l'ingérence US dans les affaires intérieures du pays ( particulièrement dans le Mindao Musulman) et contre les diktats de  la Banque Mondiale- le FMI et l'OMC dans l'économie du pays. Il a appelé à renoncer à toute dette étrangère onéreuse, à la nationalisation de tous les services vitaux pour le peuple (eau, électricité, télécommunications, chemins de fer, et les réseaux routiers etc..), pour la reconstruction du secteur d'Etat de l'économie , et pour une politique d'industrialisation nationale pour augmenter la production pour les besoins intérieurs et pour relancer les emplois. 

 

Le camarade Paris a aussi appelé à un changement social vers le socialisme à travers un chemin national démocratique, dans le but de mettre un terme à l'exploitation et à la pauvreté du peuple qui enrichit uniquement un petit nombre de membres de l'oligarchie capitaliste locale et étrangère des Philippines. Il a souligné que seul le socialisme peut mettre un terme à la crise débilitante que la capitalisme déferle sur le peuple, particulièrement le système capitaliste néo-colonial imposé au pays par l'impérialisme. Il a mentionné aussi la voie socialiste conduite par la révolution bolivarienne au Venezuela et appelé à la solidarité avec le gouvernement bolivarien dirigée par le Président Nicolas Maduro qui a continué à faire face aux tentatives de déstabilisation des impérialistes US.

 

(Source solidnet- traduit de l'anglais par la rédaction du Lien)