Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Pakistan: Déclaration du bureau de presse du Parti communiste du Pakistan sur le budget 2015-2016

Publié le 18 Juin 2015 par Lien-pads in Asie: Pakistan - questions économiques et financières

Le nouveau budget fiscal pour l'année 2015-2016 est essentiellement un document pour  l' accumulation de la richesse et du luxe en faveur de la classe élite au pouvoir du Pakistan  au détriment des pauvres  travailleurs  dont les épaules porteront encore  plus   de fardeaux de la misère.  L'actuel budget est estimé à environ 43 013 milliards de Roupies pakistanaises, dont 50% iront  tout de suite au service des intérêts de la dette intérieure et extérieure, y compris les dépenses militaires qui ont été incluses. Selon les données statistiques présentées, les exportations de l'Etat ont baissé durant les 10 derniers mois de 25 milliards et 100,3 millions de Roupies Pakistanaises à 20 milliards et 100,7 millions de Roupies. La balance commerciale est en grave défaut, l'investissement étranger a aussi chuté de 4,4 milliards de dollars à 2,6 milliard $. La promesse d'atteindre la barre de 5% d'augmentation du PIB n'a pas été atteinte et mettre la barre plus haute du PIB pour réaliser  7%  n'est autre qu'une rhétorique illusoire. 

 

Il est rapporté que parmi un total de 1070 membres des parlements provinciaux et fédéraux, plus de la moitié  ne paie aucun impôt,  tandis que les salariés dont les plus hauts salaires officiels reçus sont supérieurs à 500 000 Roupies  et   ont été augmentés de  cent fois alors que  la précédente taxe perçue sur eux a été respectivement baissé de 8% à 2%. Et la plus grande ironie est que sur  200 millions de Pakistanais seuls 0,5% paient des impôts. Dans les conditions données rien ne peut être fait pour la santé publique et pour la création d'opportunités pour l'emploi des jeunes. De plus la taxe d'enregistrement pour les véhicules de luxe, les taxes sur la propriété  des palaces de plus de 400 mètres de large  ont été abolies, enfin 80% de taxes reçues sur les moulins de farine  ont été retirées.    De la même façon, la sphère des taxes générales dépendait du collecteur, ce qui signifie une hausse explosive inflationniste. 

 

Le Parti communiste du Pakistan n'a jamais attendu quelque chose de meilleure pour le peuple du Pakistan dans l'Etat capitaliste compradore  et du Ministère des finances anti-peuple basée à Dubaï, du gestionnaire de la finance le FMI. Il déclare ce document budgétaire comme le plus outrageant, le plus mortel et asphyxiant  pour les Pakistanais.

 

Honteusement  seulement 1,8% du budget est alloué) la santé et à l'éducation, ce qui signifie plus de pauvreté  en hausse et de misère pour les Pakistanais. On est bien loin de la création d'emplois, il n'y a  ni plan ni d'autres tâches objectives pour des buts  de développement qui figurent dans le document budgétaire. Pour le Pakistan, l'alternative vers l'exploration et le lancement de moyens non traditionnels pour les ressources énergétiques, comme les éoliennes, les panneaux solaires etc.. auraient dû être une priorité  dans le but d'avoir un coup d'envoi après  la roue déjà enlacée de ses bases énergétiques industrielles réussies. Sans aucun doute, de nouveaux accords de prêts ont été introduits dans le secteur agricole mais il n'y a pas de soulagement pour les paysans au sujet de l'exportation et l'importation des semences  à cause  des taux de vente aux agences de l'Etat  selon l'échelle de l'inflation, et cela  déclenchera une série de crises dans le champ de l'agriculture, qui est  l'épine dorsale de l'économie du pays. L'annonce d'un salaire égal au  moins à  13 000 roupies pour les domestiques civils est juste le bouquet d'une farce  et d'un mensonge, car dans le dernier budget fiscal le  salaire de 12 00 roupies avait été promis, mais cette annonce n'a jamais été tenue, tandis qu'à présent les salaires des travailleurs dans les institutions d'Etat et dans les agences privées  sont actuellement entre 6 et 8000 roupies (50-60$), par mois. De même, l'annonce d'une augmentation des pensions des ouvriers de l'indutrie n'a jamais été suivi d'effet. Les augmentations annoncées des salaires et des pensions pour les domestiques civils sont rès misérables et ne peuvent pas atteindre la hausse galopante de l'inflation. C'est pourquoi le Parti communiste du Pakistan rejette dans sa totalité et condamne fermement ce misérable budget anti-peuple. 

 

Et on doit avoir à l'esprit qu'une série de mini-budgets sont préparés au courant de l'année. C'est pourquoi les Pakistanais doivent comprendre et se lever pour leurs droits et leur bien-être qui ne peut être possible qu'avec le socialisme.

 

Le Bureau Politique

 du Parti communiste du Pakistan    

 

le 15 juin 2015     

 

(Source solidnet- traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)