Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Parti communiste de Grèce: C'est un chemin difficile, mais il peut renforcer la lutte et préparer la classe ouvrière et les couches populaires d'être à la hauteur des développements complexes auxquels nous faisons face

Publié le 5 Juin 2015 par Lien-pads in Partis communistes: conférences internationales

Une conférence internationale a été organisée le 4 juin dans le cadre du 22 ème Congrès de AKEL, avec pour ordre du jour : " Les menaces du fascisme et les forces réactionnaires à l'ère de l'impérialisme et des guerres". Giorgos Marinos membre du Bureau Politique du CC de  KKE a participé à cette réunion. Ci-dessous son intervention:

 

Chers camarades,

 

Nous désirons remercier AKEL de nous inviter à cette réunion internationale, pour exprimer notre solidarité avec les Cypriotes et les assurer que le KKE continuera à rester à leurs côtés dans la lutte pour leurs intérêts et leurs besoins afin de paver la route pour une solution de la question de Chypre qui éradiquera les conséquences de l'invasion et de l'occupation et qui exclura la possibilité de la confédération et de la partition qui créeront de nouveaux dangers pour le peuple. 

 

Chers camarades, 

 

Nous avons célébré récemment le 70 ème anniversaire de la victoire antifasciste des peuples et il est nécessaire d'agir avec persistance dans le but de défendre la vérité historique, dans le but de projeter le rôle important des Partis communistes  dans la lutte des peuples et la contribution décisive de l'Union Soviétique et du socialisme dans la défaite du fascisme. 

 

Nous sommes obligés de faire face à l'anticommunisme, aux positions anti-historiques de l'UE qui cherche à assimiler le nazisme avec le communisme et à soutenir les gouvernements bourgeois qui légitiment les pouvoirs fascistes, qui interdisent les activités des Partis communistes, l'idéologie  et les symboles communistes comme dans les pays de la Baltique, en Ukraine et dans les anciens pays socialistes des pays de l'Europe centrale et orientale. 

 

Les apologistes du capitalisme présentent la démocratie parlementaire bourgeoise comme une " saine" réalité sociale et politique qui à un certain point souffre d'une " aberration" en termes de gestion. 

 

Ceci n'a rien à faire avec la réalité. Ces approches qui détachent le fascisme et la guerre de la nature exploiteuse du capitalisme, les lois et les contradictions qui l'imprègnent,  blanchissent  le système capitaliste, nourrissent les illusions et la confusion dans le but de désarmer me mouvement ouvrier et populaire.

 

Il a été prouvé en pratique que le capitalisme est la source de la souffrance des peuples, des guerres, des crises, du fascisme, des réfugiés et de la migration. 

 

L'histoire a montré que le fascisme est une des formes utilisée par les monopoles pour exercer leur pouvoir. Il défend la propriété privée capitaliste sur les moyens de production, les profits de la minorité, l'exploitation de l'homme par l'homme. Il utilise les pénibles conséquences de la crise capitaliste, de la pauvreté et du chômage, il exploite les problèmes des couches petites bourgeoises ruinées, le déclin des partis parlementaires bourgeois, il nourrit le nationalisme et utilise tous les moyens pour assimiler les forces populaires. 

 

Cela est confirmé par la trajectoire de "Aube Dorée" l'organisation criminelle nazie en Grèce qui est soutenue par des sections du Capital et appuyée par l'Etat bourgeois. Il est engagé à l'anticommunisme, il nourrit le racisme et il organise des activités criminelles dans le but de briser le mouvement ouvrier populaire. 

 

Le fascisme ne peut pas être confronté par le système capitaliste qui l'engendre, ni par l'Etat bourgeois ni par les dénommés "fronts antifascistes" qui sont utilisés par les partis du système dans le but de blanchir leurs responsabilités 

 

Comme Brecht l'a écrit: " On peut seulement résister au fascisme  en tant que capitalisme, comme la forme la plus agressive et oppressive du capitalisme"

 

Le fascisme peut être confrontée seulement par la lutte organisée de la classe ouvrière, de l'alliance populaire, du développement de la lutte de classe avec la perspective de mettre fin au pouvoir des monopoles, au système capitaliste. 

 

Chers camarades,

 

Les développements au Moyen-Orient, en Afrique du nord, dans la Méditerranée orientale, dans les Balkans et en Ukraine sont très alarmants.

 

La crise capitaliste a conduit à la rivalité aiguë des monopoles, à l'aiguisement des contradictions entre les Etats capitalistes et les alliances impérialistes pour le contrôle des marchés, des ressources énergétiques et des pipelines.

 

C'est la base des interventions impérialistes et des guerres et les gouvernements bourgeois ne peuvent pas couvrir de boues les eaux  en employant des prétextes divers dans le but de justifier de nouvelles interventions et des guerres.

 

Les points de rupture dans notre région mettent à l'ordre du jour le danger d'un conflit militaire généralisé.

 

En Grèce le gouvernement actuel SYRIZA-ANEL suit le chemin des gouvernements précédents, il maintient les mesures anti-peuple, il prépare un nouvel accord sur le mémorandum avec la commission de la BCE et du FMI (Troïka) et il implique davantage le pays dans les mécanismes de l'OTAN et de l'UE, dans la rivalité impérialiste pour les intérêts de la classe bourgeoise, en avançant la dénommée "Mise en valeur géostratégique". 

 

Le Premier Ministre clame que la participation de la Grèce à l'OTAN n'est pas contestée. 

 

Le Ministre des affaires étrangères est d'accord avec les décisions du récent sommet de l'OTAN en Anatolie aux dépens de la Russie et pour l'amélioration de la position de la Turquie. La Turquie qui continue à être provocatrice en mer Égée. Il a conduit la danse avec les faucons de l'OTAN. Le gouvernement adopte les positions des USA et de l'UE et il essaye de justifier la participation aux guerres impérialistes sous le prétexte de faire face aux djihadistes et pour "protéger les populations chrétiennes". 

 

Le Ministre de la Défense a déclaré que le gouvernement est prêt à fournir des forces armées et des bases militaires dans le but de faciliter l'OTAN dans la guerre contre le "terrorisme". Le Représentant du gouvernement a confirmé la déclaration du Ministre de la Défense que le gouvernement aura des entretiens avec les USA pour l'installation d'une nouvelle base de l'OTAN sur une île de la mer Égée. 

 

Les exercices militaires avec les USA et Israël se poursuivent, il y a une discussion sur une doctrine de défense de la Grèce-Chypre et Israël, dont les crimes des Palestiniens sont encensés.

 

De très utiles conclusions peuvent être dessinées de ce matériau spécifique. 

 

Chaque engagement à l'intérieur des plans de la classe bourgeoise désarme le mouvement ouvrier populaire, le condamne à être emprisonné sur le terrain qui favorise les surgissements  des guerres, sur le terrain de la paix avec les canons des monopoles sur la tête du peuple. 

 

Notre parti lutte pour la fermeture des bases US-OTAN, pour le retour des forces militaires grecques de l'étranger, contre la participation aux guerres impérialistes. Pour le désengagement de l'OTAN et de l'UE, avec le peuple pour la prise des rênes du pouvoir.

 

Le KKE défend que la lutte pour la défense des frontières et les droits souverains du point de vue de la classe ouvrière et des couches populaires ne doit pas être détachée de la lutte pour le renversement du pouvoir du capital, pour le socialisme. 

 

C'est un chemin difficile, mais il peut renforcer la lutte et préparer la classe ouvrière et les couches populaires d'être à la hauteur des développements complexes auxquels nous faisons face. 

 

(Source: Solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)