Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

PC de Grèce: Pas de reddition ! La lutte ouvrière populaire est le chemin

Publié le 16 Juillet 2015 par Lien-pads in Europe: Grèce -luttes ouvrières

Hier, 15 juillet , SYRIZA  avait promis de remettre "une loi avec un seul article" qui abrogerait le mémorandum et les mesures anti-populaires,  qui serait remise et présentée devant le parlement avec un train rapide de procédures" une loi avec un article" avec les premiers préalables des mesures anti-populiaires du troisième mémorandum et l'accord avec les organisations impérialistes UE-BCE-FMI. Au même moment, le Vice-Président du gouvernement, Y.Dragasakis, parlant à  la station de la radio de SYRIZA, avait remercié le gouvernement US et le Président Obama pour leur contribution à la mise au point de l'accord. 

 

A l'appel au vote que le KKE avait demandé, 229 députés ont voté "oui", 64 "nonet 6 "présent" sur un total de 299 députés qui étaient présents. 

 

Les députés de SYRIZA (111 sur 149), ANEL, ND, POTAMI et PASOK ont voté pour l'accord et le projet de loi. 32 députés de SYRYZA  ont voté NON et 6 présents. Ces différences n'ont pas un caractère important. Elles sont révélatrices de l'étendue de la déception de sorte  que des cadres de la soi-disant "Plate-forme de gauche" ont clairement déclaré qu'ils  voteraient contre le projet de loi mais qu'ils soutenaient pleinement le gouvernement et le Premier Ministre qui présentaient la loi. 

 

Au même moment, des milliers d'ouvriers manifestaient à l'extérieur du parlement et dans des dizaines de villes à travers tout le pays, au cours de vastes manifestations du PAME.  Ces manifestations ont envoyé un message retentissant contre le gouvernement et les partis de l'opposition bourgeoise qui ont " servi" un autre mémorandum au peuple dans le but de continuer à le saigner pour les profits du capital. Le caractère de masse, la protection militante du PAME ont déjoué la provocation planifiée qui a suivi avec l'objectif d'attaquer le magnifique rassemblement du PAME  à Athènes.

 

Le Secrétaire général du CC du Parti communiste de Grèce (KKE),  Dimitris Koutsoumpas, a noté dans son discours que la tentative consciente de décevoir le peuple a atteint ses limites et il a souligné que le peuple sera appelé à payer pour le mémorandum atroce de Tsipras, que le gouvernement SYRIZA-ANEL présente comme le seul choix, en utilisant les mêmes arguments que les précédents gouvernements avaient déployés. Il a aussi souligné que cet accord est extrêmement fragile quand la lutte entre la France et l'Allemagne s'intensifie sur l'avenir de la zone euro, comme celle entre les USA et l'Allemagne pour l'hégémonie en Europe. Les victimes de ces confrontations sont les Grecs. Pour cette raison et malgré l'accord temporaire, une sortie (Grexit)  ne peut pas être exclue dans la prochaine période, et il a noté qu'une Grèce capitaliste avec le Drachme n'est pas une solution alternative pour le peuple. 

 

Il a souligné que la véritable sortie signifie la rupture avec l'UE, le capital et son pouvoir. Dans le but de paver le chemin pour y parvenir, le peuple doit s'unir et s'organiser immédiatement, le mouvement ouvrier doit regrouper  et acquérir une orientation  anti-capitaliste claire. Sur la base de ces exigences, le mouvement ouvrier doit développer son alliance sociale populaire avec les autres mouvements populaires qui ont une orientation contre les monopoles. Le peuple doit renforcer sa coopération avec KKE, malgré les diverses réserves et différences qui peuvent exister.  

 

(Source : Solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)