Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

PC de Grèce: Nous renforçons la lutte contre la guerre impérialiste et l'engagement de notre pays.

Publié le 17 Décembre 2015 par Lien-pads in Europe : lutte contre la guerre et les interventions impérialistes

La manifestation de l'organisation de l'Attique du Parti communiste de Grèce (KKE) contre la guerre impérialiste et la participation de la Grèce à celle-ci s'est déroulée à Athènes le 15 décembre 2015 . Elle était caractérisée par une participation massive et une atmosphère militante.

 

La manifestation fut ouverte par un message de salutations de Yannis Dounladakis, Contre-Amiral en retraite.  La lecture de ce message a été ensuite suivie par le discours su Secrétaire Général du CC de KKE, Dimitris Koutsoumpas.

 

Ammar Bagdash, Secrétaire général du Parti communiste Syrien, Victor Tyulkin, premier Secrétaire du Parti des ouvriers communistes de Russie, et Kemal Okuyan, Secrétaire du CC du Parti communiste, Turquie, ont aussi pris la parole.

 

Le discours du SG du CC de KKE , D.Koutsoumpas, fut le suivant:

 

Amis, camarades,

 

Aujourd'hui, cet événement internationaliste de l'organisation de l'Attique de notre parti, avec la participation de nos camarades de Syrie, de Turquie, de Russie, arrive à un moment très complexe et dangereux de la situation. De Athènes,  il transmet un message de solidarité internationaliste et de lutte au monde entier. 

 

Les communistes en Grèce, Syrie, Turquie et Russie, les communistes dans le monde entier peuvent et doivent informer les travailleurs sur les dramatiques développements internationaux, pour jeter la lumière sur leurs causes, et aussi pour organiser la lutte indépendante de la classe ouvrière, des peuples contre contre les causes qui détruisent le présent et l'avenir.

 

Perce que la guerre, qui fait rage en Syrie voilà cinq années et qui a coûté des centaines de milliers de vies humaines et conduit des millions d'autres loin de leurs demeures, ne peut pas être isolée des développements les plus généraux, de l'agressivité et de la rivalité impérialiste contre les peuples . 

 

Ils ont déversé beaucoup de mensonges au cours des récentes années dans le but de justifier les interventions impérialistes en Yougoslavie, en Iraq, en Libye et Syrie.

 

Parfois ils ont mentionné "les droits des minorités"; d'autres fois "les armes de destruction massive" ou ils ont prétendu "combattre le terrorisme"?

 

En même temps, les relations entre la monstrueuse et criminelle création du soi-disant "Etat islamique" et ses créateurs , les impérialistes et leurs alliés , sont très bien connues.

 

Ils n'ont pas hésité , durant toute cette période, de déclarer que les monarchies réactionnaires du Golf étaient prétendument intéressés et concernés au sujet des "droits démocratiques en Syrie".

 

Maintenant ils nous disent avec l'intervention impérialiste en Syrie ils seront en mesure de réduire la vague des réfugiés en Europe. Ils disent encore une fois des mensonges.

 

La plus claire évidence à ce que nous disons est le cours des événements lui même, qui démontre que l'intervention et l'occupation impérialistes de l'Afghanistan, de l'Irak, tout comme l'intervention en Libye, non seulement n'a pas mis fin aux mouvements des immigrés, mais au contraire, les ont accrus.

 

Ils vendent des slogans de propagande "follement dorés", ils organisent des provocations, ils participent à la fourniture d'équipements militaires aux criminels de l'EI, ils effectuent des transactions financières avec le terrorisme. Nous parlons de tous ceux qui appellent notre peuple et les autres peuples, sous divers prétextes, à accepter la participation de nos pays à la guerre impérialiste.

 

Les partis bourgeois- à la fois néo-libéraux et sociaux-démocrates- tout comme les partis opportunistes, parmi lesquels SYRIZA, il y a quelques années en arrière, ont célébré le soi-disant "printemps-arabe". A côté d'Obama et Erdogan, Merkel et Hollande, ils ont déversé leurs éloges aux "indignés" des squares du "printemps arabe" dans le but d'obtenir ici de petits gains pour leurs partis, en fermant les yeux à l'hiver qui venait.

 

Le KKE a présenté les plans des impérialistes et ensuite, le plan du soi-disant "Grand Moyen-Orient", les intérêts des classes bourgeoises , les conflits entre les plans impérialistes.

 

Dés le premier moment le KKE a mis l'accent que la barbarie capitaliste, était le terrain sur lequel la guerre en Syrie se poursuivait. Il a aussi souligné la tentative organisée des puissances impérialistes, les USA et l'UE, et leurs alliés dans la région, Israël, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats Arabes Unis, d'intervenir dans les affaires intérieures de la Syrie.

 

Ces plans entrent dans une opposition féroce avec les intérêts des monopoles des autres puissances dans les régions, tels ceux de la Russie, la Chine, et leurs alliés régionaux.

 

L'intervention militaire de la Russie dans la région, tout comme l'avion russe abattu par la Turquie, est un signe clair du futur aiguisement de la confrontation entre les puissances engagées.

 

A ce point nous devons affirmer que la couverture fournie par l'OTAN à la Turquie, avec l'accord du gouvernement grec, au sujet de l'avion russe abattu ajoute de l'huile au feu de la guerre.

 

Aujourd'hui les travailleurs peuvent tirer plusieurs conclusions des développements internationaux.

 

Ils peuvent acquérir une plus grande compréhension de la réalité pour rejeter les divers prétextes des Etats impérialistes.

 

Nous connaissons très bien leur chant des sirènes ! Ils ne peuvent pas nous affoler avec leurs discours au sujet du "combattre le terrorisme", ou sur leur prétendu intérêt aux "droits démocratiques", ou aux réfugiés et aux immigrés.

 

Nous parlons au sujet des bouchers des USA, de l'UE et de l'OTAN, qui n'hésitent pas à utiliser les criminels de "l'Etat islamique" au Moyen-Orient et les gangs fascistes en Ukraine pour leurs plans afin de faire progresser leurs intérêts.

 

Les buts de cette intervention sont centrés sur l'avancement du plan lié à la sécurisation de l'accès des monopoles US et européens aux ressources énergétiques et aux nouveaux gisements énergétiques dans l'Est Méditerranéen, le contrôle d'un large espace, qui constitue un "passage" pour le commerce et le transport.

 

En même temps, il a pour objectif la "reconstruction" des régimes bourgeois dans la région dans le but d'assurer les bases les plus stables possibles pour l'expansion des groupes monopolistes à travers leurs marchés.

 

Il est aussi clair que la Russie ne peut pas être traitée comme si elle était l'URSS, l'Etat socialiste, qui a existé jusqu'à la fin des années 1980. En même temps, nous savons que la classe bourgeoise de Russie, l'une des puissances capitalistes émergentes dans le monde - qui a hérité de l'arsenal nucléaire de l'ère soviétique et qui possède depuis des systèmes d'armement- a ses intérêts propres, économiques et géopolitiques, dans la région qui n'ont rien à voir avec les intérêts réels de son peuple et des autres peuples , mais qui servent seulement ceux des monopoles russes.

 

Certainement, ces développements sont liés à la crise capitaliste, qui s'est manifestée elle-même dans les années récentes dans plusieurs pays, puis également avec les estimations que nous avons pu obtenir  avec une nouvelle et plus profonde crise synchronisée dans la prochaine période, quand de nombreux pays sont en récession et montrent une réduction du taux de la croissance capitaliste.

 

Les crises, le développement inégal capitaliste, accentueront davantage la rivalité entre les monopoles, les Etats capitalistes, leurs alliances impérialistes. La crise et la guerre sont les deux faces de la monnaie dans la société capitaliste.

 

Camarades et amis,

 

Tous les développements montrent que les capitalistes, qui augmentent la richesse d'une poignée d'exploiteurs, créent en même temps les crises , les problèmes sociaux, la guerre, les réfugiés, avec des conséquences douloureuses pour des millions de personnes ordinaires.

 

Tous les signes montrent que nous avons davantage d'aiguisement des contradictions féroces pour le contrôle des matières premières, des routes de transport des biens, du partage des marchés, pour l'acquisition de gains géopolitiques et militaires dans la région de l'Est Méditerranéen et au Moyen-Orient.

 

Nul ne peut exclure la possibilité pour cette confrontation de s'étendre à d'autres régions, telles que le Caucase, l'Asie centrale, les Balkans et également plus loin encore, dans le Sud de la mer de Chine jusqu'à l'Arctique.

 

Les travailleurs ne doivent pas être trompés par des prétextes au sujet du "droit international" , au sujet de la gestion de la "crise humanitaire" et au sujet des "flots de réfugiés-immigrés",  ou au sujet du combat du terrorisme. Ils ne doivent pas approuver les plans impérialistes.

 

La "main armée" des criminels, qui a frappé Paris, Beyrouth ou Ankara et Moscou, a été créée, équipée, fondée et entraînée par ceux qui l'utilisent maintenant pour intervenir en Syrie, pour renforcer l'autoritarisme, les mesures répressives contre les peuples, la xénophobie et le racisme en Europe et dans le monde.

 

Les travailleurs doivent rejeter les positions qui sont promus par les partis et les médias bourgeois, et même par les fascistes de "Aube Dorée" qui prétendent que "l'Europe subit une attaque", ce qui est mené est une "guerre de civilisations ou de religions" et que nous devons tous "répondre à cette attaque avec un esprit d'unité nationale (ou Européenne").

 

Ceux qui n'ont pas d'objection pour envoyer les enfants de notre peuple à devenir de la chair à canon des antagonismes entre impérialistes et à verser leur sang pour des intérêts étrangers aux leurs se cachent derrière de tels faux appels à l' "unité". Nous parlons des intérêts des groupes monopolistes des USA, de l'UE, de l'OTAN et leurs alliés, qui entrent en conflit avec l'Est-Méditerranéen, avec les monopoles Russes, Chinois et leurs alliés.

 

Chers camarades et amis,

 

La question surgit: Que peut-on faire dans ces conditions? Que doivent faire notre peuple et les autres peuples?

 

Pour commencer, notre peuple et les autres peuples doivent tourner leurs dos aux déclarations avancées que les impérialistes parviendront à la fin à  un accord, et qu'à la fin les Nations Unies créeront une "grande alliance anti-terrroriste" qui imposera l'ordre et la sécurité en Syrie.

 

Ils doivent accepter les déclarations qu'après la criminelle attaque de Paris, finalement toutes "les grandes puissances" pouvaient et devaient s'asseoir à une même table et planifier une opération militaire commune contre les Jihadistes avec une pincée de sel.

 

Les déclarations démesurées que quelque chose comme cela serait une "reprise de l'alliance antifasciste" de la seconde guerre mondiale, que nous avons lu dans divers médias internationaux, sont très trompeuses et n'ont pas de relation avec la réalité.

La dure vérité est que même si les puissances étrangères, qui sont engagées dans la guerre en Syrie, aboutissent à un accord temporaire et si elles n'entrent pas maintenant dans un conflit généralisé, ceci sera combiné avec des plans anti-populaires aux dépens des Syriens, qui peuvent faire l'expérience du démembrement de leur pays en "zones" de contrôle et de protectorats- une fausse "paix" avec des canons pointés sur les têtes des personnes.

 

Les appels pacifistes à la "paix", à un "règlement pacifique", à "l'application du droit international" sont aussi en définitive la mort.

 

Aujourd'hui "le droit international" est devenu plus réactionnaire et il est appliqué arbitrairement, quand il est apparent que l'article 51 des Nations-Unies est flexible dans son interprétation, au sujet de "l'auto-défense" qui est invoqué par tous ceux qui interviennent militairement en Syrie.

 

Il y a aussi les contes de fées qui revendiquent que les gouvernements peuvent être d'accord pour effectuer des contrôles de l'avidité du capital qui cause les guerres!

 

Ceci est de la même veine que l'autre plaisanterie que SYRIZA faisait dernièrement courir avec d'autres partis opportunistes, les membres du "Parti de la Gauche européenne" à savoir qu'ils placeraient le "peuple avant les profits".

 

Cependant le profit est intégral pour le capitalisme, comme sont les guerres qu'elles soient politiques, diplomatiques, commerciales et économiques ou purement militaires.

 

En chaque cas, nous ne devons pas oublier que la guerre est la continuation des politiques avec d'autres moyens, particulièrement violents.

 

Ainsi quand la question surgit au sujet de ce que nous devons faire maintenant, il ne peut y avoir qu'une seule réponse.

 

Pas de participation, pas d'engagement de notre pays dans la guerre impérialiste. Désengagement des plans impérialistes et des unions de l'OTAN et de l'UE. Renforcement de la lutte pour changer l'orientation de notre pays, placer l'économie et la société sur d'autres bases, avec le pouvoir populaire des travailleurs, la socialisation des moyens de production, l'utilisation scientifique et planifiée des potentiels productifs du pays.

 

Seule cette voie peut garantir le complet désengagement du pays des plans et des guerres impérialistes.

 

Cette voie ne reporte pas  la solution à "plus tard", comme certains nous accusent de le faire, d'une manière erronée.

 

Parce que cette voie pose d'importantes tâches pour notre parti et d'autres qui mûriront au sein des luttes populaires, à travers l'accroissement de l'organisation et du militantisme et l'élévation de la lutte de classe, l'alliance sociale du peuple.

 

Particulièrement sur la question de la guerre, en ce qui concerne les ouvriers, les paysans, les artisans, les étudiants, les chômeurs et les retraités, la classe ouvrière et le mouvement populaire dans son ensemble, le KKE met en avant des objectifs précis de la lutte, des revendications précises, tels que:

 

* Pas de bases, de ports, d'aéroports ou autre infrastructure ne doivent être utilisés comme des points de déclenchement d'une guerre impérialiste.

 

* Pas de participation des forces armées grecques aux opérations hors des frontières de notre pays.

 

* Toutes les forces militaires grecques qui sont dans les missions de l'OTAN et de l'UE doivent retourner immédiatement au pays.

 

* Nous luttons afin que la demande du peuple "Pas de terre, pas d'eau aux assassins du peuple!" devienne une réalité.

 

Cette lutte est liée inextricablement à notre effort pour établir une Alliance populaire et avec la lutte pour un changement de la classe au pouvoir.

 

Amis et camarades,

 

Le gouvernement SYRIZA-ANEL ment au peuple quand il déclare que nous sommes une "île de stabilité dans une mer instable". Ces prédécesseurs déclaraient quelque chose de semblable les années précédentes, que l'euro serait un "port sûr" pour notre pays dans le contexte des "tempêtes de la crise globale".

 

Aujourd'hui nous savons tous combien ceci fut un grand mensonge. Et maintenant, pas "une île de stabilité et de sécurité" ne peut exister quand notre pays et notre peuple sont piégés à l'intérieur des plans dangereux de l'OTAN, de l'UE et des USA. Quand l'avenir du peuple est déterminé par la tendance des capitalistes à augmenter leurs profits à tous prix, dans le but de faire durer et d'étendre leur richesse dans le cadre de la féroce rivalité.

 

Nul ne peut dormir tranquillement: le gouvernement SYRIZA-ANEL nous demande de nous endormir et il consacre généreusement des millions aux dépenses de l'OTAN quand il n'y a pas un euro pour la santé et l'éducation.

 

Le gouvernement SYRIZA-ANEL porte d'énormes responsabilités parce qu'il a saisi le bâton des précédents gouvernements du ND et du PASOK, à la fois dans sa politique extérieure et intérieure., et il applique une ligne politique dangereuse anti-populaire.

 

Derrière le discours au sujet d'une soi-disant politique extérieure multidimensionnelle et les tentatives d'un engagement géostratégique, le gouvernement sert les intérêts des groupes monopolistes grecs.

 

Il déclare sa confiance aux Unions Euro-Atlantiques qui ont conduit à de si nombreux tourments à notre peuple et au pays, à la perte des droits souverains.

 

Et ainsi maintenant ce gouvernement  livre du territoire, des ports, des aéroports et autre infrastructure du pays aux unions impérialistes de l'OTAN et de l'UE qui  poursuivent les interventions et les guerres impérialistes. Il renforce aussi sa coopération militaire avec Israël contre les peuples de la région.

 

Le gouvernement a été démasqué par la décision unanime du Conseil des ministres de la défense de l'UE, qui sous le prétexte de l'attaque criminelle de Paris, a déclenché l'article 42 du paragraphe 7 du Traité de l'UE (Traité de Maastricht ) , lequel reconnaît le rôle fondamental de l'OTAN, c'est à dire le rôle hégémonique des USA. Le gouvernement fournit des prestations d'assistance militaire dans les efforts pour élever et généraliser l'intervention impérialiste au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

 

Notre peuple doit être vigilant au sujet des développements des relations Grecques-Turques, les " récompenses" à la Turquie sont recherchées par l'UE pour le règlement du problème des réfugiés et de l'immigration. Ces relations sont aussi liées au développement des négociations sur la question Cypriote, et également à ses objectifs permanents d'établir des formes de "souveraineté commune" en Égée pour étendre les "zones grises" etc. Le peuple doit être aussi vigilant au sujet des autres problèmes qui existent en liaison avec l'Albanie et la République Fédérative de Yougoslavie (FYROM) et à n'importe quel moment donné peut déclencher une conflagration plus générale.

 

Pour cette raison, nous affirmons que cette ligne politique est hostile au peuple,. Pour cette raison nous insistons que l'ennemi du peuple ne doit pas être juste trouvé à l'extérieur mais aussi à l'intérieur de notre propre pays, même s'il se présente lui-même sous un manteau "national".

 

Le mouvement ouvrier populaire doit cibler l'ennemi extérieur comme un envahisseur, comme également la classe qui est au pouvoir afin de servir ses intérêts conduit le peuple à être massacré dans les guerres impérialistes, en coopération avec le reste de ses alliés impérialistes "étrangers" .

 

Nous pouvons et nous devons les gêner!

 

La lutte populaire contre la participation du pays dans l'intervention et la guerre impérialiste doit être renforcée.

 

Les forces armées de notre pays ne doivent pas être disponibles pour servir les plans impérialistes.

 

Toutes les bases US-OTAN doivent être fermées maintenant.

 

Pas un équipement ou une infrastructure ne devrait être fourni comme un point de déclenchement pour des attaques contre la Syrie et d'autres pays.

 

Notre pays doit être vigilant, il ne doit accepter aucune mesure autoritaire à son dépens au nom du"combat du terrorisme".

 

L'attaque à Paris ne doit pas être utilisée pour prendre des mesures contre les réfugiés et les piéger dans notre pays.

 

Notre pays doit isoler l'organisation criminelle Nazi des assassins de "Aube Dorée" qui soutiennent les interventions militaires impérialistes et qui sèment la haine contre les peuples.

 

Afin que le slogan populaire devienne une réalité: "Pas de terre, pas d'eau pour les assassins des peuples."

 

Pour le renforcement de la solidarité international avec les peuples en lutte.

 

Pour le renforcement de la lutte populaire contre les monopoles et le capitalisme, pour le désengagement des unions impérialistes de l'UE et de l'OTAN, avec le pouvoir populaire des ouvriers.

 

(Source: solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)