Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

P.C de Grèce: Les travailleurs ont réclamé: Retirez la loi -guillotine"

Publié le 8 Février 2016 par Lien-pads in international: luttes oubrières en Grèce

La plus grande manifestation des grévistes de ces dernières années s'est tenue le 4 février 2016. Des milliers de personnes, ouvriers, paysans, employés indépendants, étudiants; lycéens, ont parcouru les rues dans toutes les villes principales du pays, avec leur revendication centrale le retrait du projet de loi du gouvernement SYRIZA-ANEL pour le système de sécurité sociale.

 

Cette loi a été caractérisée comme une " loi-guillotine", parce qu'elle diminue les pensions , augmente les contributions des ouvriers à la sécurité sociale, réduit les dépenses de l'Etat au système public de santé et pour le  bien-être et augmente l'âge de départ à la retraite.

 

La manifestation des grévistes du Front Militant de tous les ouvriers (PAME), ensemble avec les forces de l'Alliance sociale populaire, a eu à travers tout le pays un caractère des plus massifs. Les autres composantes de cette Alliance sont: "le "Rassemblement militant de tous les paysans"(PASY), le "Rassemblement national anti-monopoliste"(PASEVE), les forces du "Front de lutte des étudiants" (MAS), la Fédération des Femmes Grecques" (OGE). Les paysans avec leurs tracteurs ont participé aux manifestations des ouvriers en grève dans plusieurs villes grecques, pour symboliser la lutte commune de la classe ouvrière avec les paysans pauvres et moyens. 

 

Des milliers d'ouvriers dans tout le pays ont combattu pour défendre la grève très tôt le matin, hors des usines, des boutiques, des services, des ports etc., contre l'appareil  patronal des briseurs de grève. La production et les services ont été arrêtés à travers tout le pays. 

 

La manifestation du PAME à Athènes a été énorme. Elle est passée devant le parlement. La tête du défilé  qui se trouvait près des colonnes du Dieu de l'Olympe, Zeus, s'étendait  jusqu'au Square Omonia  sur une distance de trois kilomètres en suivant les rues centrales. Ce fut une mobilisation massive qui, selon toutes les estimations fut au moins 4 fois supérieure à la taille des autres manifestations organisées par les dirigeants compromis de la Fédération GSEE et ADEDY, de leurs alliés sociaux démocrates, les groupes d'extrême gauche, et des groupes dénommés "anti-autoritaires qui se sont engagés  à une petite échelle  dans des incidents avec la police .

 

L'orateur au rassemblement central du PAME fut G.Perros, membre du secrétariat exécutif du PAME qui a attaqué les plans du gouvernement SYRIZA-ANEL, l'UE et le grand capital, en insistant que "les grands affairistes ne renonceront pas dans la poursuite de leurs intérêts! Ils ont des intérêts immédiats et vitaux dans le démantèlement de la Sécurité Sociale. Les mesures signifient un nouveau système de santé et une augmentation de la rentabilité pour eux . Pour nous, cependant elles signifient une plus grande misère, pauvreté, une vie sans droits, un minimum de couverture santé et du bien-être!

 

Nous avons la force de les arrêter! Nous avons la force pour élever notre lutte, afin qu'ils arrivent face à face avec le mur imprenable créé par le peuple et le solide front de lutte qui ne sera pas stoppé."

 

Christos Pasoulas, un membre du secrétariat national de PASY et Valentin Pacho, membre du secrétariat général de la Fédération Syndicale Mondiale se sont  également adressé aux participants au rassemblement. 

 

Déclaration du Secrétaire général du CC de KKE

 

Le Secrétaire général du comité central du Parti communiste de Grèce (KKE), Dimitris Koutsoumpass, qui participait à la manifestation des grévistes du PAME a fait la déclaration suivante:

 

"Le grand succès de la grève générale, les vastes manifestations dans toutes les villes du pays, les barrages  militants sur les routes des paysans , la participation de centaines de milliers d'employés indépendants , de professionnels scientifiques, de jeunes et de femmes des familles populaires est un  message envoyé. Cette situation ne peut continuer.

 

Le monstrueux projet de loi qui détruit le système de sécurité sociale doit être retiré immédiatement. Les lois anti-ouvrières et anti-populaires doivent être abolies. Nous élèverons et poursuivrons la lutte jusqu'à la victoire finale. Avec l'unité de la classe ouvrière, avec les ouvriers en première ligne, avec l'alliance sociale populaire de tous les travailleurs dans chaque secteur. Avec une orientation contre les monopoles qui nous exploitent, contre le système capitaliste qui tirent  toujours davantage vers le bas les vies des travailleurs. Nous devons prendre en mains les affaires dans nos nos propres mains.."

 

Déclaration du PAME

 

Dans sa déclaration après la grève, Le PAME appelle à plus de militantisme, à des luttes plus dynamiques, avec des formes plus avancées, pour une augmentation de la participation aux manifestations, avec des réunions générales sur les lieux de travail, avec des arrêts de travail, des grèves sectorielles.Il doit y avoir des luttes dans chaque secteur, chaque syndicat doit prendre la décision pour une nouvelle grève de masse beaucoup plus grande de sorte qu'ils n'oseront pas présenter le projet de loi au Parlement afin de le voter. 

 

La déclaration a aussi insisté:

 

" Aujourd'hui fut une grève particulière. Elle a démontré clairement que sans les travailleurs personne ne travaille;.Ni les usines, ni les fermes agricoles, ni les boutiques, ni les ports, ni les trains, ni toute forme de transport. Quand les travailleurs arrêtent la production, le pays est immobilisé.!!!

 

Le grand succès de la grève de ce jour, les massifs rassemblements des grévistes dans chaque ville, les barrages militants sur les routes des paysans dans toute la Grèce, les villes envahies par le peuple, révèlent le potentiel qui existe aujourd'hui pour bloquer le nouveau crime du gouvernement contre la Sécurité Sociale, pour aller de l'avant avec de nouvelles revendications. 

 

Aujourd'hui la grève a révélé la grande arme du peuple l'alliance avec les ouvriers, des employés indépendants, des paysans pauvres, des femmes et des jeunes. Le succès de ce jour de la grève générale montre la force de l'alliance populaire, combien sont  importantes et de valeur sa formation et  son renforcement, avec des revendications et des mots d'ordre qui frappent au coeur ceux qui s'enrichissent à notre dépens aujourd'hui, nos exploiteurs, les monopoles, les grands patrons, l'UE et leurs gouvernements. (..)

 

La classe ouvrière et les couches populaires peuvent vivre comme elles le méritent. Pour cette raison pas un pouce à retirer du mot d'ordre "la loi-guillotine ne doit pas passer", de la revendication que ce monstrueux projet de loi qui démantèle et enterre la sécurité sociale doit être retiré.

 

PAME  appelle à des luttes, plus militantes et plus puissantes, avec des formes plus avancées Nous pouvons arrêter ce crime! 

 

Chaque jour ils doivent sentir notre présence, sur chaque lieu de travail, branche, école, université, apprentissage, quartiers, de partout!

 

Ce n'est pas la fin! C'est le commencement!" 

 

(Source: Solidnet - traduction de l'anglais de la rédaction du Lien)