Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Déclaration de solidarité avec le peuple vénézuélien

Publié le 12 Avril 2016 par Lien-pads in 8- INTERNATIONAL - Amériques

                                19 Avril - Journée Mondiale de solidarité 

                    

                                                            avec le Venezuela

 

 

Les Partis communistes, révolutionnaires  et ouvriers du monde, expriment leur ferme soutien au PEUPLE VÉNÉZUÉLIEN, au Gouvernement du Président constitutionnel Nicolas Maduro Moros, au Parti communiste du Venezuela, et au Comité de Solidarité internationale (COSI), membre du comité exécutif du Conseil Mondial de la Paix ( CMP) qui sont victimes d'une abominable escalade interventionniste de l'impérialisme US qui signifie le prélude  à une déclaration de guerre. 

 

Le "Décret"  renouvelé le 3 Mars, par le Président des Etats-Unis, Barack Hussein Obama, prolonge et élargit  les actions possibles du principal Etat agresseur contre  la souveraineté et à l'auto-détermination des peuples,  le processus politique et social au Venezuela.  Obama a déclaré  une "urgence nationale" contre une prétendue  "menace inhabituelle et extraordinaire pour  la sécurité nationale et  la politique étrangère des Etats-Unis". 

 

Cette action représente un acte de provocation et une ingérence qui viole le droit international, les droits de l'Homme et la paix de la République Bolivarienne du Venezuela, de l'ensemble de l'Amérique Latine et de la région des Caraïbes.

 

Nous dénonçons ces actions visant  à déstabiliser    les développements populaires particulièrement au Venezuela, et qui  sont dirigées contre le processus des changements qui affectent toute la région de l'Amérique latine et les Caraïbes. C'est une  tentative de recomposer  l'hégémonie impérialiste et le contrôle géostratégique des Etats Unis. 

 

Dans une nouvelle escalade internationale de la bourgeoisie vénézuélienne soumise aux intérêts de l'impérialisme, et de concert  avec ses alliés de l'extrême-droite internationale, trois jours après les actions d'Obama,  des  anciens Présidents dont un espagnol et 26 appartenant à  l'Amérique latine apparaissent pour demander l'application perverse d'un mécanisme de l'Organisation des Etats Américains (OEA) afin de punir notre nation  sans justification, et violer00 l'ordre constitutionnel.

 

Alors que notre peuple désire ardemment la construction d'une voie de  développement souveraine et indépendante, de justice sociale et de paix, à l'inverse , l'impérialisme est le promoteur et l'exécutant des coups d'Etat , des occupations militaires sanglantes, et le plus grand violeur des droits de l'homme. 

 

En 2015, le Venezuela a promu avec les peuples de la région, la déclaration pour toute  l'AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES comme une zone de paix, en rejetant l'utilisation des armes nucléaires et en demandant le retrait des bases militaires US. 

 

Actuellement, les Etats Unis possèdent 74 bases militaires à travers l'Amérique latine et les Caraïbes, et leurs armes de destruction massive sont dirigées contre le processus de souveraineté et d'autodétermination de nos peuples. 

 

Treize de ces bases sont autour du Venezuela. Des milliards de dollars produit  du trafic des stupéfiants et de la  finance des Etats Unis  sont détournés pour fonder des organisations telles que l'Agence des Etats Unis pour le Développement international (USAID) et la Dotation Nationale pour la Démocratie (NED), qui encouragent  et organisent les groupes néo-fascistes, de déstabilisation des gouvernements démocratiques et populaires comme le gouvernement constitutionnel de la République Bolivarienne du Venezuela.

 

Le Libérateur Simon Bolivar avait déjà mis en garde, le 5 Août 1829, quand il a déclaré dans une lettre au Ministre Chargé d'Affaires de sa Majesté Britannique aux Etats-Unis,  Patrick Campbell: " Les Etats Unis semblent être destinés par la providence pour  infecter  l'Amérique avec la misère au nom de la liberté".

 

Alors que l'Administration d'Obama et ses alliés de l'OTAN favorisent la dérégulation de l'emploi, des licenciements massifs et la précarité  des droits fondamentaux, en conduisant ses citoyens au bord de la misère et de la mort, comme réponse à la crise du système capitaliste mondial, au Venezuela a été appliquée  la proclamation  des droits politiques, sociaux et économiques de la classe ouvrière et des majorités populaires qui en étaient historiquement exclues. 

 

Basée sur ces  déclarations, les Partis communistes, révolutionnaires et ouvriers, mouvements sociaux sociaux  ci-dessous signataires sont d'accord pour:

 

-Exprimer la pleine et active solidarité au Peuple Vénézuélien, au gouvernement du Président constitutionnel Nicolas Maduro Moros, au Parti communiste du Venezuela, au Comité de Solidarité Internationale (COSI) membre du Comité exécutif du Conseil Mondial de la Paix (CMP), qui sont victimes d'une nouvelle et plus dangereuse agression du gouvernement des Etats Unis. 

 

- Exiger l'abrogation  du nouveau, et infâme décret interventionniste signé par le Président Barack Hussein Obama contre la République Bolivarienne du Venezuela. 

 

- Nous joindre, comme nous l'avons fait l'an dernier, à l'appel conjoint et pour déclarer le 19 avril "Journée Mondiale de solidarité avec le peuple du Venezuela". 

 

- Inviter les mouvements sociaux et les organisations à se réunir et à représenter la classe ouvrière et le peuple laborieux, afin qu'ils expriment leur solidarité militante avec le Venezuela durant les activités pour célébrer la Journée Internationale des travailleurs du 1er Mai. 

 

- Promouvoir dans tous les parlements du monde, des motions et actions dirigées pour un rejet énergique des actions interventionnistes contre le Venezuela et son droit légitime à l'auto-détermination et à la souveraineté.

 

- Dénoncer et rejeter l'action terroriste d'un groupe d'anciens présidents de l'extrême-droite dont l'un espagnol et 26 autres de l'Amérique latine, qui ont  exigé de l'Organisation des Etats Américains (OEA) l'application de la charte Inter-américaine contre la volonté du peuple du  Venezuela.

 

Signataires:

 

Parti communiste d'Albanie

 

Parti communiste Allemand

 

Parti communiste d'Argentine

 

Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme

 

Parti communiste d'Australie

 

Parti communiste de Bohème Moravie

 

Parti communiste des Peuples d'Espagne

 

Parti communiste des Philippines (PKP-1930)

 

Parti révolutionnaire communiste, (France)

 

Parti communiste de Grèce

 

Parti du Travail du Panama

 

Parti Tudeh d'Iran 

 

Nouveau Parti communiste des Pays-Bas

 

Parti communiste du Liban 

 

Parti communiste du Mexique

 

Parti communiste du Pakistan

 

Parti communiste de la Fédération de Russie 

 

Parti des communistes de Serbie

 

Parti communiste Soudanais

 

Parti communiste Sud-Africain

 

Parti communiste d'Uruguay 

 

Front de Libération de gauche- Frente Amplio (Uruguay)

 

La déclaration est encore ouverte à d'autres signataires