Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Dénonciation des attaques criminelles contre les jeunes communistes en Ukraine

Publié le 7 Avril 2016 par Lien-pads in internationale:Europe

 

22 Mars 2016 

 

Le Comité des Relations internationales du Conseil central de la Jeunesse communiste de Grèce (KNE) dénonce les attaques fascistes contre des membres de l'Union de la Jeunesse communiste Léniniste d'Ukraine, en soulignant qu'elles sont la continuation des lois anticommunistes qui ont été votées. 

 

" Nous condamnons les attaques répétées des gangs fascistes contre les membres et les cadres de l'Union de la Jeunesse communiste Léniniste d'Ukraine, la jeunesse du Parti communiste d'Ukraine, avec l'encouragement et la tolérance des forces  politiques qui se sont emparées du gouvernement d'Ukraine voici deux années, avec le soutien de l'UE et des Etats Unis. 

 

"Le 17 février, le secrétaire de l'Union de la jeunesse communiste léniniste d'Ukraine, Mikhail Kononovitch, le premier secrétaire du comité de la ville de Kiev  Igor Plitsin  et d'autres cadres de l'organisation, alors qu'ils fleurissaient un monument soviétique, qui existe encore en dépit de l'hystérie anticommuniste et anti-soviétique, encouragée par le gouvernement réactionnaire de Kiev, furent attaqués par des fascistes  avec des  intentions criminelles et ils furent évacués avec de sérieuses blessures à l'hôpital. Kononovitch a reçu des coups violents à la tête, tandis que Plitsin risque de perdre la vue. En outre, les gangs fascistes ont continué leur assaut en exerçant une pression sur les médecins de l'hôpital afin qu'ils n'apportent pas une assistance médicale aux jeunes communistes, et comme ils l'ont fait dans les mois précédents, ils rendent visite régulièrement au domicile de Kononovitch et ils effraient la famille, menacent la soeur. 

 

Nous soulignons que ce n'est pas un incident isolé, mais une continuation de la répression, particulièrement après la promulgation des lois anticommunistes et les interdictions de l'action politique, après la parodie de procès qui a décidé de mettre hors la loi, en décembre dernier, le Parti communiste d'Ukraine. 

 

De semblables événements comme la torture, l'emprisonnement, les disparitions de communistes ukrainiens, ont été décrites par Kononovitch il y a peu de mois, durant des rencontres internationales et des contacts qu'il a eus avec les représentants de KNE, qui transmettaient la solidarité des jeunes communistes de Grèce comme aussi les nombreuses initiatives de KKE contre l'anticommunisme en Ukraine et les protestations à l'Ambassade ukrainienne à Athènes. 

 

Ce n'est pas une coïncidence si l'anticommunisme est fortement lié à l'application des mesures anti-populaires et contre le travail qui ont été décidés en commun par le gouvernement réactionnaire, le FMI, les Etats-Unis et l'UE, pour briser les vies de la jeunesse dans un pays où le peuple et la jeunesse vivaient et étaient  assurés de satisfaire leurs besoins sans exploitation de l'homme par l'homme durant la période socialiste, dans l'URSS,. En même temps la situation fluide au sujet de l'opération sanglante militaire des autorités actuelles de Kiev dans l'Est de l'Ukraine persiste, avec une recrudescence parallèle de l'anticommunisme, du nationalisme, de l'idéologie fasciste et une pratique de réhabilitation comme 'héros nationaux" des associés criminels de Hitler et des délits contre la mémoire des soldats de l'Armée Rouge qui a écrasé le Nazisme.

 

Ne portez vos mains sur les communistes en Ukraine!

 

L'anticommunisme ne passera pas!

 

Le communisme est la jeunesse de l'avenir du monde. L'avenir ne peut pas être mis hors la loi!" 

 

(Source- Jeunesse communiste de Grèce- KNE - Traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)