Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Communiqué du Parti communiste palestinien à l'occasion du 68e anniversaire de la Nakba

Publié le 17 Mai 2016 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Enfants de notre peuple déraciné, errant dans sa propre terre et aux quatre coins du monde, masses populaires dans les camps de réfugiés, le droit au retour en Palestine, toute la Palestine, est un droit auquel nul ne peut renoncer. Aucune autorité palestinienne, quels que soient son rôle et son histoire, n'est non plus habilitée à y renoncer. Et aucune génération n'a le droit de prendre cette décision à la place de celles passées et futures. C'est le droit historique de notre peuple à retourner dans son pays. C'est le droit des martyrs, dont ceux qui sont morts dans l'exil en rêvant à remettre les pieds sur leur terre natale. C'est le droit des futures générations de notre peuple et c'est pour cela que nul n'a le droit de le contourner sous aucun prétexte, et sous aucune appellation trompeuse, que ce soit un « référendum populaire » ou autres ruses inventées pour l'enterrer définitivement.

 

Enfants de notre peuple héroïque, l'histoire de la Palestine et ce droit au retour que nous avons hérité d'une génération à l'autre ce sont la mémoire palestinienne ; cette mémoire qui s'est formée sous les tentes et dans les camps, dans la misère et la souffrance. Est criminel celui qui tente de noyer ce droit dans des concepts comme « la question des réfugiés » ou « les projets de réinstallation ». Il s'agit du cœur de notre cause et de l'essence du conflit, et c'est ce qu'ont prouvé les sacrifices de notre valeureux peuple qui, à travers ces rivières de sang coulant quotidiennement en affrontant le colonisateur, refuse toute négociation de ses droits légitimes. Il ne s'agit pas d'une question qu'on pourrait résoudre par « le consensus » ou la « réinstallation ». L'histoire ne saurait pardonner à ceux qui considèrent la question du retour comme une question individuelle, relevant du choix de chacun, au détriment de la souffrance et de la cause commune qui ont toujours constitué une composante intégrante du peuple palestinien, en tant que peuple, histoire et patrie.

 

Enfants de notre peuple déraciné et chassé de ses terres, nous sommes face à un ennemi criminel, raciste et arrogant qui nie l'existence de l'autre, un ennemi qui cherche à judaïser la terre et la vider de ses habitants autochtones. Sa politique a toujours été ainsi depuis l'implantation de son entité usurpatrice sur cette terre de Palestine ; cette entité qui refuse encore de fixer définitivement ses frontières et qui s'obstine à dire que celles-ci sont tracées par le soldat sioniste en guerre, tout territoire tombant sous son contrôle formant la frontière de cette entité.

 

Enfants de notre peuple, cette entité fermée sur elle-même, qui nourrit le caractère prétendument religieux de ce conflit, afin de maintenir sa force et sa cohésion, essaye de se faire passer, aux yeux de l'opinion mondiale, pour une brebis pacifiste au milieux de méchants loups prêts à la dévorer à chaque instant. C'est la politique du colonialisme dans la conduite et la perpétuation des conflits. C'est le style et la méthode du capitalisme qui instrumentalisent religions, ethnies et confessions pour servir ses intérêts financiers et s'accaparer les richesses des peuples opprimés. Malheureusement, c'est ce que nous vivons dans notre monde arabe d'aujourd'hui.

 

Enfants de notre peuple béni, nous, dans le Parti communiste palestinien, déclarons à tout le monde que notre combat est un combat contre une entité colonialiste usurpatrice de notre terre de Palestine, représentée par le sionisme, cet instrument de l'impérialisme dans la région, son enfant gâté et associé capricieux, et tous ses soutiens régionaux et internationaux. C'est la lutte de  la justice contre le mensonge et l'oppression, et non un choc de religions et de confessions. C'est la lutte pour le recouvrement de notre droit palestinien sur l'ensemble du territoire national, par tous les moyens et sous toutes les formes de lutte disponibles. Notre ennemi est l’impérialisme, le sionisme et tous ceux qui soutiennent son projet colonisateur, quelles que soient leurs religions et confessions. C'est la lutte des exploités contre leurs exploiteurs sur cette Terre. C'est la lutte contre la brutalité et la barbarie du capitalisme.

 

Vive la lutte de notre peuple palestinien!
Gloire à nos martyrs!
Liberté pour les prisonniers!
Pas de renoncement au droit au retour!
 

(Source: Parti communiste Palestinien- Traduction de l'arabe par la rédaction du Lien)