Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Grèce: Les listes des candidats aux élections estudiantines soutenues par les communistes arrivent en seconde position.

Publié le 20 Mai 2016 par Lien-pads in internarional: Europe

Pour les trois années consécutives, une large proportion des étudiants a placé en seconde position les candidats de Panspoudastiki Kinisi Syngergasias (PKS, listes soutenues par la Jeunesse communiste de Grèce) aux élections syndicales estudiantines  qui se sont déroulées mercredi dernier le 18 mai, dans les universités et les instituts technologiques (ITE). 

 

Précisément, le PKS a remporté 13.500 voix  dans l'ensemble du pays, 20,46% dans les universités et 23%  dans les instituts technologiques (ITE). Il a remporté la première place des syndicats estudiantins dans 41 universités et ITE, avec une majorité absolue dans 26 d'entre eux. Ces éléments des élections d'hier montrent que les conditions existent pour accomplir des pas qui  ranimeront et renforceront le militantisme d'un nombre de syndicats estudiantins, et qui  créeront  un bloc syndical pour renforcer le rassemblement du Front de lutte des étudiants (FLE). Ce qui consacrera la réponse nécessaire que les étudiants doivent fournir ensemble avec le peuple à l'offensive en cours du gouvernement-UE-capital contre leurs droits. 

 

Les autres forces qui ont participé aux élections sont restées aux mêmes pourcentages avec des changements mineurs. DAP (liste du Parti conservateur ND) a obtenu 30,27%  dans les universités et 25,07% dans les ITE. Dans un nombre de syndicats estudiantins DAP a obtenu, séparément  par rapport à l'ensemble des résultats, et en raison des problèmes internes au parti ND, un pourcentage de 9,22% dans les universités et 19,99% dans les ITE. Le PASP (la liste du parti social démocrate PASOK) a obtenu 10,76% dans les universités et 20,50% dans les ITE. Il demeure à la troisième place, après des années de reculs accentués. 

 

Les résultats des forces de EAAK (liste soutenue par Antarsya) peut être seulement considéré comme décevante, 8,43% dans les universités et 1,05% dans les ITE, alors que dans de nombreux syndicats estudiantins il a participé d'une manière indépendante et dans d'autres sur des listes unies avec AREN, ancienne liste du gouvernement SYRIZA, qui fait maintenant partie de l'Unité populaire Sociale-Démocrate). Celle-ci a obtenu 7,43% dans les universités et 0,91% dans les ITE. Malgré tous ces "mariages" et manifestations, ces formations ont obtenu ensemble le même pourcentage que EAAK avait eu l'an dernier. 

 

Ce fut un  message d'une  condamnation  claire du gouvernement de SYRIZA. La nouvelle liste gouvernementale, qui a participé cette année aux élections sous le sigle de "Bloco", ne fut pas en mesure d'obtenir 1% (550 suffrages dans l'ensemble).

 

De plus, les forces dénommées  courant anti-autoritaire qui ont agi comme un mécanisme de protection de l'Etat contre le processus électoral, a arrêté le processus électoral dans un petit nombre de départements. 

 

Dans sa déclaration le Secrétaire du CC de KNE (Jeunesse communiste de Grèce) , a souligné entre autres: 

 

"Les milliers de jeunes gens et jeunes filles qui ont soutenu le PKS et ont participé à ces listes constituent une force importante qui doit et sera utilisée dans les luttes quotidiennes, pour le regroupement militant du mouvement estudiantin, la réanimation des syndicats estudiantins"

 

(Source : PC de Grèce -Solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)