Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

PARTI COMMUNISTE DE GRÈCE: NON À LA LOI QUI DÉTRUIRA LA SÉCURITÉ SOCIALE . TOUT LE MONDE DOIT PARTICIPER À LA GRÈVE GÉNÉRALE DE 48 HEURES.

Publié le 4 Mai 2016 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

Le gouvernement SYRIZA-ANEL  procède à de nouvelles mesures anti-ouvrières estimées à 5,4 milliards d'euros (13% du PIB). Elles ont pour but de taxer lourdement le peuple, le démembrement du système de sécurité sociale et des pensions. Dans ce sens, ce projet de loi présenté au Parlement sera probablement soumis à un vote à la session plénière des 10 et 11 Mai. En outre, le gouvernement SYRIZA-ANEL est à la recherche d'une formule légale et d'une "réserve" d'une série de mesures anti-populaires qui seront estimées à 3,8 milliards d'euros (2% du PIB). C'était l'objet des consultations de la coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL avec des délégations de haut niveau de la zone euro et du FMI. 

 

L'activité du mouvement ouvrier de classe s'intensifie  contre les plans anti-populaires et les agissements du gouvernement SYRIZA-ANEL. Il a organisé d'importantes mobilisations le 26 Avril à Athènes, Thessalonique et d'autres villes grecques. 

 

Sotiris Poulikoyiannis, membre du secrétariat exécutif du PAME a pris la parole lors du rassemblement et a souligné: " Toutes les paroles sur des "négociations difficiles" du gouvernement sont un conte fées". Il a ajouté: "Ce gouvernement, comme tous les précédents, se tient du côté de la classe bourgeoise, des armateurs,  des industriels, des  propriétaires de grands hôtels, des grands détaillants, des banquiers. Il se bat pour leurs intérêts. Il négocie pour leurs intérêts et il est capable  si c'est nécessaire de pousser  les choses à leur extrême limite en leur faveur." Le dirigeant du PAME a noté que "Notre détermination découle du fait que notre cause est juste. Elle est la plus forte base pour agir de sorte que notre appel pour un soulèvement général ne soit  pas un simple slogan. Il n'y a plus de place pour des illusions. La raison du "moindre mal" conduit   à des situations qui sont même pires. Si nous n'y mettons pas un terme par notre lutte, la spirale qui dégringole ne se terminera pas et nos vies deviendront un tourment sans fin.  Des richesses énormes sont produites et c'est nous qui les produisons. Jamais dans l'histoire il n'y a eu un potentiel comme il en existe de nos jours afin que chacun puisse mener une vie vraiment paisible et belle, sans exploitation de l'homme par l'homme. Une poignée de parasites et de ploutocrates entravent ce potentiel afin de défendre leurs richesses incroyables." 

 

Les mobilisations du PAME constituent un pas pour préparer les deux journées de grève générale  lorsque le projet de loi sera présenté au Parlement afin d'être adopté.   

 

DIMITRIS KOUTSOUMPASS : "Non, au projet de loi et aux manoeuvres du gouvernement.

 

Une importante délégation du CC du KKE a participé hier au rassemblement à Syngtama. Elle était dirigée par le Secrétaire général du CC de KKE, Dimitris Koutsoumpass, qui a fait la déclaration suivante : "Nous disons "non" aux manoeuvres continues du gouvernement. Nous disons  non à la loi -guillotine  pour le système de sécurité sociale et à la fiscalité, à toutes les mesures anti-populaires. Nous luttons pour le renversement total de la ligne politique anti-populaire."

 

(Source : Solidnet - Traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)