Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Parti communiste de Grèce: Les communistes ont besoin de lutter résolument et d'une manière méthodique contre l'impérialisme

Publié le 8 Juin 2016 par Lien-pads in International: Partis communistes et ouvriers

 

Interview spécial  de la Revue internationale des Partis  communistes et ouvriers  avec Makis Papadopoulos, membre du Comité central du Parti communiste de Grèce, responsable du Département idéologique.

 

 

 

 

ICP: Résultat du protocole qui existe entre le PC de Grèce et le PC, Turquie vous avez été amené à présenter aux cadres du PC,Turquie un séminaire sur l'impérialisme. Pensez-vous que le séminaire a été productif?

 

Makis Papodopoulos: Le séminaire lui-même prouve la coopération substantielle et fraternelle dans les relations des deux partis. Le Parti communiste de Grèce(KKE) et le PC, Turquie (KP) afin de développer une stratégie révolutionnaire, réalisent le besoin d'une nouvelle analyse théorique de l'approche Marxiste-Léniniste. Ce séminaire fut productive parce qu'il  nous a donné la chance de clarifier l'approche Léniniste de notre parti et de débattre certains points critiques du thème. A une période où l'antagonisme s'intensifie entre les centres impérialistes et que  l'OTAN devient plus agressive, qu'il y a ainsi un risque d'une guerre plus générale, les partis communistes ont besoin d'être alertés pour agir à temps. 

 

ICP: Comment vous définissez en bref le système impérialiste dans le monde moderne? Pensez-vous qu'il y a des différences en  rapport à la période de Lénine? 

 

MP: La position de Lénine sur l'impérialisme, le stade réactionnaire du capitalisme pourri, est prouvée qu'elle est juste aujourd'hui plus que jamais. Aujourd'hui, la contradiction entre le capital et le travail et le rôle parasite du capital s'approfondit de plus en plus. Certains actionnaires parasites qui n'ont pas une relation directe avec la fonction et l'organisation de ces entreprises gagnent des énormes profits. 

 

Selon Lénine, les caractéristiques du capitalisme monopoliste dans le système international impérialiste sont des caractéristiques communes des Etats capitalistes. Ce sont: la domination des unions internationales monopolistes, la création d'une oligarchie financière, le rôle accru du capital exporté, la rivalité dans la repartage des nouveaux marchés et des territoires qui ont une importance économique. 

 

Dans certaines analyses incorrectes de l'approche Léniniste, seule une poignée de pays puissants est définie comme des pays impérialistes. Mais selon l'analyse actuelle de l'approche Léniniste, les pays au sommet de la pyramide impérialiste ne sont pas  les seuls à appliquer des politiques impérialistes. Les actions impérialistes, de la Belgique par exemple,, du Danemark et de l'Italie le prouvent. Particulièrement dans ce monde moderne nous ne sommes pas capables de posséder une compréhension de la complexité de l'économie globale capitaliste, si nous limitons l'analyse aux actions des pays qui sont au sommet de la pyramide impérialiste. Par exemple, regarder le rôle décroissant des pays du G7 dans les 15 dernières années. Plus encore, si nous essayons d'évaluer les développements au Moyen-Orient sans prendre en considération les plans et les effets que la Turquie, l'Arabie Saoudite et Israël ont dans la région, nous ferons certainement de mauvaises conclusions. 

 

En soutenant cela que nous sommes dans une ère nouvelle de "globalisation" dans laquelle la puissance des firmes multinationales s'accroît et l'inter-dépendance entre  les pays capitalistes s'approfondit, est aussi mauvais.  Ces faits reflètent l'internationalisation de la mobilité du capital. D'un autre côté, ces tendances n'éliminent pas la loi du développement inégal et la structure de l'Etat-national de l'économie. Concernant les deux camps militaires dans la Méditerranée orientale nous pouvons facilement comprendre le cours de l'intensification de l'antagonisme entre impérialistes. 

 

ICP: Dans la perspective comment vous définissez les relations entre les USA et l'Allemagne? Par exemple, pensez-vous que la crise de Volkswagen fut un résultat de la rivalité entre les monopoles? Ou, vous pensez qu'elle est basée sur les contradictions stratégiques entre les centres impérialistes?

 

MP: Ce n'est pas la première fois que les USA contribue à mettre au premier plan des scandales, qui attaquent économiquement une société allemande.  A côté de Volkswagen, il y a les exemples de Siemens et de la Deutsch Bank, qui ont clairement émis des signaux d'une guerre économique entre les USA et l'Allemagne. Le changement international continue  du rapport des forces entre les pays intensifie les conflits de plus en plus.  Au bout de 15 années  la proportion de la zone euro dans l'ensemble du produit global a montré un plus petit déclin qu'aux USA. Aussi loin que le rôle de la Russie et de la Chine est concerné dans l'économie allemande, les USA sont encore le pays dirigeant, qui s'est proportionnellement  accru. 

 

De plus, les USA soutiennent la pression que les gouvernements français et italien exercent une pression sur le gouvernement allemand pour changer la politique monétaire. En même temps les USA jouent le rôle dirigeant dans les sanctions envers la Russie, qui attaquent les intérêts allemands. Aussi, la réaction de la bourgeoisie allemande sur le Projet Transatlantique  pour le  commerce et l'investissement est d'une grande importance. Ce projet est un aspect de l'objectif d'une alliance économique-OTAN  alors que la bourgeoisie allemande et française suggère que la proposition américaine est un "cheval de Troyes". Il devient clair que dans le contexte du camp impérialiste Européen-Atlantique , que l'OTAN représente, les conflits inter-impérialistes s'intensifient entre les USA et l'Allemagne.

 

ICP: Où positionnez-vous la Chine dans ce système? 

 

MP: Comme nous l'avons souligné il y a dix ans à notre 17 ème Congrès, la Chine a renforcé ses relations capitalistes de production et a ouvert son économie aux marchés internationaux capitalistes particulièrement après être devenue un membre de l'Organisation Mondiale du Commerce et du Fonds Monétaire International. Ces tendances se sont accrues depuis lors. L'économie chinoise est motivée par les profits capitalistes et non par les besoins sociaux. La Chine, aujourd'hui, revêt toutes les caractéristiques d'un Etat capitaliste puissant des monopoles, un Etat créditeur et une force dirigeante dans la pyramide impérialiste. 

 

Les quinze dernières années du rapport des forces économiques entre les USA et la Chine, en relation à leur proportion  à l'ensemble du Produit global  et de leur écoulement commercial, a changé à l'avantage du dernier. 

 

La Chine et ceux qui participent dans les alliances entre Etats, comme BRICS et l'Organisation de Coopération de Shanghai, rivalisent avec d'autres centres impérialistes tels que les USA et l'UE, pour le repartage des marchés et des territoires d'une importance économique. L'initiative " une Ceinture, une Route" (UCUR) souligne la tentative d'une zone de libre échange dont le but est d'unir la Chine au  reste de l'Asie, à l'Europe et à l'Afrique.   La formation d'une nouvelle Banque de Développement (NBD) et d'une Banque pour l'investissement des infrastructures en Asie (BIIA) est une réponse à la domination américaine dans la Banque Mondiale et le FMI.

 

Après le retard de l'économie chinoise, l'Etat a procédé à la restructuration de l'industrie étatique en licenciant six millions d'ouvriers, alors que l'accès du peuple aux aides sociales gratuites telles  que pour  la santé et l'éducation a été limité. Les développements, dans l'ensemble montrent la domination des relations capitalistes dans la production en Chine. 

 

ICP: Pensez-vous les USA et leurs alliés déclareront la guerre à la Chine, la Russie et leurs pays voisins ? Dans ce contexte, comment évaluez-vous le Sommet de l'OTAN qui se tiendra à Varsovie? 

 

MP: Nous ne prévoyons pas cela. Mais nous pouvons dire pour sûr que le capital sur-accumulé qui ne peut pas être transformé en un investissement profitable s'accroît dans le système international moderne capitaliste. Aucun des centres impérialistes ne peut facilement et efficacement  assurer  tout Etat bourgeois ou d'un large groupe d'opérateurs d'une banqueroute. Dans ce contexte économique les conflits ooposent les centres impérialistes pour le contrôle et le repartage des marchés, des sources d'énergie et généralement des territoires avec une grande importance économique, telles que les sources d'hydrocarbures basées en mer dans l'Est de la Méditerranée et les sources terrestres du Moyen-Orient. Ces conflits pénètrent aujourd'hui les négociations internationales parmi les centres impérialistes au sujet des frontières et des droits souverains des pays de l'Eurasie et la confrontation des grandes questions comme celle de Chypre , la question Kurde et Palestinienne. 

 

Le compromis temporaire entre les USA et la Russie dans la vaste région est tout à fait fragile, si nous prenons aussi en considération la nouvelle possibilité des USA d'exporter l'énergie. Encore, les exercices de l'OTAN suggèrent la préparation d'une nouvelle intervention en Libye. 

 

Le renforcement de la flotte de l'OTAN en mer Égée , les nouveaux pas vers la fortification de l'OTAN en mer Baltique, l'activation du bouclier antimissile en Roumanie et le Sommet de l'OTAN programmé pour se dérouler à Varsovie cet été avec le thème, de rehausser la stabilité au delà des frontières de l'OTAN, sont des indications de l'escalade dans l'agression de l'Euro-atlantisme. 

 

Les forces alliés des USA telles que la Turquie et l'Arabie Saoudite semblent mécontentes avec ce compromis temporaire entre les USA et la Russie, et elles contribuent à intensifier davantage  leurs conflits. 

 

ICP: Quelle sorte de possibilités produit la rivalité ouverte et les contradictions parmi les pays impérialistes et que doivent faire  les dirigeants des partis de la classe ouvrière?

 

MP: Les communistes ont besoin de lutter efficacement et d'une manière méthodique afin que la classe ouvrière ne suit pas la classe bourgeoise, qu'elle ne soit pas piégée et ne se réconcilie pas avec l'une des alliances impériales rivales. Seulement à cette condition, ils peuvent évaluer les conflits parmi les centres impériaux pour le bénéfice des intérêts du peuple,  pour renverser avec une action révolutionnaire la classe bourgeoise dans chaque pays. La lutte politique  quotidienne pour les droits et les besoins populaires pour dissuader la guerre impérialiste, ne devrait pas être détachée de la tâche principale révolutionnaire, l'objectif d'un gouvernement socialiste. En même temps, nous devrions renforcer la coordination dont les partis communistes et le mouvement de la classe ouvrière ont besoin pour agir en commun dans une orientation anti-monopoliste et anti-capitaliste. Dans cette orientation, l'étroite et fraternelle coopération des Partis communistes de Turquie et de Grèce gagne une importance particulière. Les déclarations communes que nous avons faites depuis mars 2011 montrent le chemin pour organiser la lutte contre l'OTAN, les classes bourgeoises des deux pays sous l'aspect des intérêts du peuple. 

 

(Source: Solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)