Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

PC,Turquie:Pour la fraternité des peuples, ,nous les appelons à demander des comptes!

Publié le 13 Juin 2016 par Lien-pads in International: Méditerranée orientale

La prétendue "indignation" créée par la résolution du parlement germanique sur le génocide arménien est limitée aux besoins du capitalisme turc. La réaction de l'AKP est fausse, depuis que le capitalisme turc a de profondes  relations avec l'Allemagne. Il n'est pas possible pour le gouvernement de mettre en question les relations commerciales, économiques et militaires avec le capitalisme international et l'Allemagne.

 

Cela signifie que la résolution allemande est seulement une manière et un moyen de relancer une démagogie irrationnelle, nationaliste,chauvine pour le gouvernement de l'AKP. Le thème du génocide est juste un instrument dont a besoin l'AKP. 

 

Il est tout à fait ridicule de débiter la notion de génocide de cette étendue.  Ce qui a été fait contre les Arméniens  est un crime contre l'humanité, et ceci de toutes les manières pour nous. Ce dont nous avons besoin c'est de créer une conscience sociale au sujet des massacres, le bannissement, et le nettoyage de nos Arméniens, et de dire quel  est  le responsable à prendre en compte. Et les analyses, la conscience à prendre en  compte doit être en termes de classe. 

 

Les conflits qui ont lieu entre les groupes ethniques et religieux dans l'ère moderne de l'empire ottoman ont leurs bases dans les contradictions de classe avec des aspects économiques, tout à fait comme dans les autres parties du monde. 

 

La question arménienne a fait irruption comme une question de la terre à la fin du 19 ème siècle. Le transfert de la terre et de la richesse ne provient pas du nationalisme, au contraire, les conflits de classe ont pris une forme nationaliste. 

 

Tout à fait comme d'autres éléments non-musulmans, la bourgeoisie arménienne fut en plus déplacée comme une partie du plus large et urgent projet de création d' une nouvelle bourgeoisie nationale. Un tel projet ne pouvait pas avoir été simplement réalisé par l'appropriation de la richesse des riches classes arméniennes. Afin que la richesse change de mains  et d'obtenir un soutien populaire, une couverture nationale fut nécessaire. 

 

D'un autre côté, les puissances impérialistes et colonialistes avaient à l'ordre du jour de liquider l'empire ottoman, qui comprenait d'innombrables tensions potentielles et contradictions. Les différences culturelles ne sont pas les principales causes du conflit pour sûr. Encore qu'elles peuvent être aisément transformées en moyens de politiques répressives. Les grandes puissances de l'époque n'ont pas hésité d'intervenir dans les contradictions internes de la société ottomane et l'appel pour la démocratisation de la révolution constitutionnelle de 1908 a évolué rapidement en une désintégration. La question arménienne est une question de classe, et elle est transformée en une question internationale qui est une partie du plan plus large d'une redistribution à l' "Est", c'est à dire notre région. 

 

Connus, ou inconnus, ceux qui ont massacré les Arméniens servaient des classes propriétaires de biens qui avaient l'intention d'élargir leurs terres, des capitalistes qui désiraient accélérer l'accumulation primitive du capital, et des impérialistes qui avaient des visées sur les ressources naturelles de la région alors qu'au même moment ils cherchaient à bénéficier d'avantages stratégiques.  Les jugements racistes et chauvinistes servent de couverture à tout cela. 

 

Pendant des dizaines d'années les impérialistes ont échappé au blâme et impudique ils ont fait de l'argument de la reconnaissance du génocide un nouvel instrument de manipulation. De telles interventions continuelles servent à dissimuler le rôle de l'impérialisme dans la question. Tout comme on dissimule que l'Etat impérialiste allemand de la période était le mentor et le planificateur des pratiques de la  déportation et du génocide.  

 

De telles interventions sont aussi dirigées afin de discréditer la République de Turquie, qui a été créée comme un résultat de la lutte anti-impérialiste, et la frustration de l'espérance de notre peuple de créer un nouveau pays et avenir basé sur l'égalité sociale et la justice. Un pays basé sur le génocide (s) à la place d'une guerre d'indépendance est illégitime sans aucun doute. C'est pourquoi la campagne sur la question devient une partie des intentions de re-colonisation. 

 

D'un autre côté, la situation présente aide les forces réactionnaires à rendre  les peuples hostiles entre eux. Comme une planche de salut, les cérémonies soutiennent les secteurs  racistes et religieux chauvins  en Turquie. Le chauvinisme continue de reproduire l'hostilité contre les Arméniens en Turquie qui a incontestablement expérimenté la pire tragédie dans nos terres. 

 

La question ne peut pas être seulement gérée avec des termes historiques, depuis que ses résultats sont courants et d'actualité! Ce qui devrait être interrogé ce n'est pas la légitimité historique de notre pays et de notre peuple, mais le capitalisme, les bases qui ont conduit des millions de personnes à être massacrées. C'est l'impérialisme qui est illégitime, qui met en place des projets d'hostilité entre les populations de ce pays. 

 

Les peuples doivent demander des comptes. Ils doivent demander des comptes pour le nettoyage de l'un des plus vieux habitants de ces terres. Ils doivent demander des comptes pour leurs tentatives de discréditer notre peuple qui a combattu le premier dans les toutes premières  guerres d'indépendance  contre l'impérialisme. Nos peuples doivent s'épauler pour demander des comptes.

 

Parti communiste, Turquie

Comité central

 

(Source: Solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien