Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Interview du secrétaire général du Parti communiste, Turquie, Kemal Okuyan, au lendemain du Coup d'Etat en Turquie

Publié le 27 Juillet 2016 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Erdogan a déclaré un Etat d'Urgence pendant trois mois en conséquence du coup d'Etat de la semaine dernière.

Ci dessous les entretiens avec Kemal Okuyan et Özlem Sen Abay, sur la question:

Kemal Okuyan, (Premier Secrétaire du comité central du Parti communiste, Turquie)

AKP parle continuellement d'un second coup d'Etat. Pensez-vous qu'ils ont pour objectif de renforcer leur pouvoir et d'abuser du coup d'Etat où il y a réellement une possibilité d'un second Coup d'Etat?

KO: L'AKP est confronté avec un groupe auquel il a été associé pendant des années. Personne ne sait où ce groupe commence où il se termine. De plus il y a certaines autres factions qui les ont rejoints. Quand vous additionnez les dimensions internationales nous avons une conjoncture qui est sujette à de nouvelles tentatives de Coup d'Etat et d'interventions. D'un autre côté l'AKP semble bénéficier de cette tension. Les gens se perdent eux mêmes parmi les factions. C'est pourquoi le Parti communiste avec insistance souligne les dimensions de classe, montre les contradictions internes du système impérialiste. Ces équilibres aiguiseront les développements de la période à venir. Nous pouvons supposer que la classe capitaliste augmentera les interventions. La Turquie ne se pliera pas à l'esprit de Erdogan; Erdogan se pliera aux équilibres que nous avons mentionnés ou il sera liquidé. Évidemment c'est un un processus chaotique, qui sera dur. Le point important est que la classe ouvrière devrait montrer son poids.

Comment dans ces circonstances le Parti communiste agira, quelle sera sa ligne politique?

KO: Le PC a à accomplir un ensemble de tâches multiples. Premièrement nous devons transmettre la réalité aux gens , afin d'éviter qu'ils se retirent d'un tel environnement chaotique. Deuxièmement, les contradictions de classe devraient demeurer visibles alors que nous luttons contre la menace islamiste-fasciste en Turquie. Aucun d'eux n'est l'acteur dirigeant; Il n'y a aucune manière d'arrêter l'islamisme sans lutter contre l'hégémonie du capital , qui est déjà notre tâche essentielle. La manière laïciste bourgeoise nous a amené au point d'un combat sanglant entre deux imams. Notre Parti est totalement attentif au danger, il l'a toujours été. Maintenant le plus grand danger est le pessimisme que nous n'accepterons pas. Nous ne voulons pas que cela se produise. Apparemment la solidarité internationale prend une grande importance dans les temps comme ceux-ci. Nous avons reçu de nombreux messages de solidarité et de soutien - dont, certains ont débuté de concrètes et nouvelles collaborations- des partis communistes du monde. La Turquie revêt une importance stratégique pour de nombreuses régions. Nous ne permettrons pas que ce pays devienne le jouet des forces en compétition au sein des impérialistes, des monopoles internationales. En Turquie, la classe ouvrière existe, c'est un atout progressiste. Il est de la responsabilité de notre parti de révéler ceci.

Que signifie exactement " L'Etat d'Urgence" qui a été décrété par le gouvernement? Pourquoi en avait-il besoin?

Özlem Sen Abay ( Membre du Comité central du Parti communiste, Turquie)

Que signifie exactement " Etat d'Urgence" que le gouvernement a décrété ? Pourquoi en a-t-il besoin?

ÖSA: Il semble que Erdogan a appuyé sur le bouton d'une opération d'ensemble juste après le coup d'Etat tenté le 15 juillet. Il a été déclaré que le nombre total de personnes en garde à vue est de 10 410 à peu près. Ce sont des employés civils des forces de police, de la justice, des universités, et de certaines autres institutions parmi lesquelles, pas seulement des membres de l'Armée. Erdogan a déjà demandé la démission de tous les doyens de toutes les universités, d'annuler les départs annuels des employés publics et de mettre un terme aux contrats de nombreux employés civils. L'Etat d'urgence est basé sur la Constitution et de l'Etat quand" dans le cas d'indications sérieuses sur des actes de violence étendus dont le but est la destruction du libre ordre démocratique établi par la Constitution ou des droits fondamentaux et des libertés, ou d'une détérioration sérieuse de l'ordre public en raison d'actes de violence, le Conseil des Ministres réuni sous la présidence du Président de la République après consultation du Conseil national de Sécurité, peut déclarer l'Etat d'urgence dans une ou plusieurs régions où à travers le pays pour une période qui ne peut pas excéder six mois". Selon la Constitution quand l'Etat d'Urgence est déclaré le Président est désigné pour le diriger et il assigne aux gouverneurs des provinces des pouvoirs extraordinaires qui leur permettent d'intervenir quand ils sont requis. Parmi ces pouvoirs il y a des mesures comme: la déclaration du couvre-feu, l'interdiction des réunions et des manifestations, l'intervention dans les média et l'extension des périodes de mise en garde. L' " Etat d'Urgence" devient le nom de la seule solution que Erdogan et son gouvernement pouvaient découvrir après qu'ils furent partis sans faire confiance à quiconque. Maintenant nous considérons que ceci le conduira à une plus grande impasse.

Dans quelle limite cela restreindra les activités du Parti communiste?

ÖSA:Il n'y a pas de clauses restrictives ouvertement déclarées dans la déclaration de l'Etat d'Urgence au sujet des activités des partis politiques. Maintenant, durant l'Etat d'Urgence le Conseil des Ministres a le pouvoir de décider avec des Décrets lois qui ne sont pas sous le contrôle de la justice. Ainsi, c'est la situation actuelle où pour ceux qui ont le pouvoir extraordinaire pourraient décider suivant leurs propres intentions. Le temps montrera comment les activités de notre Parti seront affectées, en une période où les actions politiques de Erdogan deviennent plus oppressives et où on continue de gouverner de la même manière par la domination d'un homme.

Les dernières images de la Turquie au lendemain de la tentative de Coup d'Etat et de l'Etat d'Urgence sont les suivantes:

* Environ 350 tués

* 2 200 personnes ont été blessées

* 8 000 officiers de police sont en détention ou suspendus

* 7 423 soldats sont en détention

* 1 600 officiels de haut rang de l'Armée ont été arrêtés

* 122 Généraux et Amiraux ont été arrêtés ( sur un total de 358 de l'Armée Turque).

*60 000 diplômés de diverses institutions gouvernementales ont été démissionnés.

* 2 745 juges ont été démissionnés.

* 1 577 Doyens d'université ont été appelés à démissionner par le Haut Conseil de l'Education.

* 21 000 enseignants ont été licenciés

*15 000 ont été suspendus de l'enseignement

* 936 écoles privées ont été fermées

* 449 résidences d'étudiants ou dortoirs ont été fermés

* 284 institutions d'éducation privée ont été fermées

* 62 Etudiants des Hautes Ecoles militaires ont été arrêtés

*257 bureaux du Premier Ministre ont été incendiés

*100 Fonctionnaires des renseignements ont été renvoyés

* 47 gouverneurs de districts ont été démissionnés

* 20 Sites internet de nouvelles dont été bloqués.

* 4 ont été suspendus en raison de leurs déclarations déclarations dans les médias sociaux

*14 ont été suspendus parce qu'ils se son opposés aux manifestations en faveur d'Erdogan

*Des Académiciens et des Etudiants des Ecoles d'administration de l'Etat ont été interdits de quitter le pays et ceux qui sont à l'étranger ont été appelés à revenir