Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Une persécution judiciaire pour des motifs politiques est en cours contre la dirigeante de l'organisation de Kharkov du Parti communiste d'Ukraine, Alla Aleksandroskaja.

Publié le 13 Juillet 2016 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

La Cour d'appel de Kharkov a commencé, le 8 juillet, la révision de la demande d'appel d'une mesure de détention arrêtée par le tribunal de première instance concernant la première secrétaire du Comité Régional de Kharkov du Parti communiste, Alla Aleksandrovskaja. L'audition a eu lieu en présence de l'organisation fasciste "Secteur de Droite"  et d'autres personnes qui ont été vues à plusieurs reprises dans de faux témoignages et des provocations à Kharkov. Ces gens ont failli à leur devoir pour "créer" le jury au début de l'audience en chantant à tue-tête l'hymne " Gloire à la Nation - Mort à l'ennemi". A. Aleksandroskaja n'a même  pas été présentée dans les locaux du tribunal. 

 

Les juges ont insisté en l'absence de A. Aleksandroskaja sur la prise en considération du cas - sa non présence au tribunal, mais elle et son défenseur n'ont pas accepté cette absence imposée. 

 

Selon l'avocat Alexander Shadrin "dans le cas de Aleksandrovskaja cela pouvait être l'une des méthodes pour la faire taire, pour l'isoler du public et même de ne pas la présenter au procès. 

 

Les avocats d'Aleksandrovkaja  ont présenté la requête  pour une présence du client au procès. La position du Ministère public fut la suivante:"Nous  ne nous opposons pas à la présentation du suspect devant la Cour, nous sommes opposés à satisfaire une telle requête". 

 

Le porte-parole du Ministère public a aussi noté qu'à présent il y a un e enquête préliminaire au procès, marqué par une phase de collecte, où le ministère public ne possède pas l'information au sujet de l'état de santé de A. Aleksandeokaja. De son côté l'avocat de Aleksandrovskaja a dit: "La Cour doit prendre en compte l'état de santé quand il décide d'une mesure préventive. Mais en raison des récents changements de la procédure du Code criminelle cela ne peut pas être pris en compte, en particulier, pour les crimes, dont Alla Aleksandrovskaja est accusée. Son état de santé est très mauvais, elle a des vertiges, la nausée, des palpitations au coeur, elle a été bourrée de médicaments administrés à la hâte et  elle n'a pas eu un diagnostic propre et un traitement jusqu'à présent. A cet égard, la santé est d'un grand intérêt, il y a une menace élevée de mort, si une protection médicale n'est pas fournie à temps."

 

Nous déclarons que les charges contre Aleksandrovskaja sont politiques dans leur forme la plus pure.

 

En même temps, les défenseurs sont persuadés que l'accusation de leur cliente a été préfabriquée. Il n'y a pas de bases pour suspecter Aleksandrovskaja d'infractions criminelles sans contexte politique, sans opinion publique, et pour agir en des termes et catégories légaux. Et l'affaire, qui est menée dans la suspicion ne correspond pas à la rédaction  de l'infraction et aux prévisions fournies  dans le Code criminel, pour un tel crime.  Elle est accusée pour des appels à la violation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. En même temps le Ministère public dit qu'elle a prétendument influencé la décision et un appel du parlement ( Verkohvna Rada)  et le Président de l'Ukraine par des amendements pour l'élection des gouverneurs et des juges. L'élection des gouverneurs et de juges ne s'applique pas à une juridiction territoriale. L'évidence des violations de l'intégrité territoriale n'est pas fournie. Elle est accusée de corruption de députés, mais aucun député n'a été questionné, le Président du conseil local n'a pas été questionné également. Les témoins ne sont pas questionnés et à l'évidence ils n'ont pas comparus  devant la Cour parce qu'il n'y a pas de témoin ni évidence. En général l'affaire est fabriquée comme pour l'évidence elle a pris date. 

 

La Cour de Kharkov permet d'examiner la réclamation sur la mesure de ssupension de la présence de A. Aleksandrovskaja à 11 heures le 15 juillet.

 

(Source Solidnet - traduction  de l'anglais de la rédaction du Lien )