Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Décès de notre camarade Pierre Cots

Publié le 10 Janvier 2017 par Lien-pads

 

 

 

 

Nous avons l'immense douleur de faire part de la disparition de notre camarade Pierre Cots, décédé le 08 janvier 2017.

Issu d'une famille modeste de Bab el Oued, Pierre Cots adhéra très jeune, au PCA (le Parti Communiste Algérien) dont il fut un militant dévoué.

Dès le déclenchement de la lutte de libération nationale, il rejoignit les CDL de la région d'Alger (CDL Combattants de la libération), structure créée par le PCA. Il fut affecté dans les réseaux créés par le PCA, en collaboration avec le PCF pour le travail de sensibilisation effectué après des soldats français afin qu'ils ne s'engagent pas dans un combat pour perpétuer la colonisation d'un peuple qui se battait pour sa liberté.  

Il fut arrêté en mars 1957 et torturé à la Villa Sesini de sinistre mémoire. Il fut ensuite emprisonné à la prison de Maison Carrée à Alger.

Son procès se tint en décembre 1958 et il fut ensuite interné au camp de Beni Messous à Alger. Par la suite il fut transféré au camp de Lodi à Médéa jusqu'à fin avril 1960. De là, il fut expulsé du territoire algérien avec interdiction d'y revenir. Il ne put retourner au pays qu'à l'indépendance du pays où il fut reconnu en qualité d'ancien moudjahid.

 

Pierre Cots Carte d'ancien moudjahid

Pierre Cots - Carte d'ancien moudjahid

 

Après l'indépendance, il poursuivit son activité professionnelle dans plusieurs entreprises dont la SN Métal de 1973 à 1980 où il fut militant et membre actif de la section syndicale.

 

Il se retrouvera mis au chômage par la direction de la SN Métal pour des raisons obscures alors que son plus cher désir était de contribuer à la reconstruction de son pays. Et nulle part, il ne put trouver du travail comme si un black-out avait été mis en place. C'est cet évènement qui le poussa à quitter le pays car il devait trouver du travail et il avait une famille à nourrir.

Il rejoignit le PAGS (Parti de l'Avant-Garde Socialiste) après sa sortie de la clandestinité. Après la traitresse dissolution du PAGS, Pierre Cots fit partie de ceux, qui, déterminés à poursuivre la lutte pour le socialisme dans notre pays, s'engagèrent et créèrent le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme (P.A.D.S) dont il fut membre fondateur.

Militant sincère et dévoué, il fut l'un des rédacteurs du Lien, organe central du PADS dont il prit la charge sur le plan technique.

Il fut aussi journaliste à Alger républicain où il contribua au billet d'El Ghoul.

 

Son livre : " D'un Européen de Bab El Oued – Le temps des ruptures " donne un aperçu sur les étapes de sa vie de militant mais l'immense modestie et l'humilité de Pierre ont fait qu'il a toujours préféré parler des autres en oubliant sa propre personne et son apport qui fut important.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

.

 

Le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme (P.A.D.S)

09 Janvier 2017