Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Le Parti Tudeh d'Iran condamne l'attaque au missile contre la Syrie

Publié le 12 Avril 2017 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Une déclaration du comité central du Parti Tudeh d'Iran

 

 

Vendredi 7 avril 2017 au matin, - un jour avant que ne se soit terminée la réunion du Conseil de Sécurité sans un vote sur le projet de résolution proposée, avant d'examiner les détails environnants l'utilisation des armes chimiques dans le conflit entre l'Armée Syrienne et les terroristes armés dans la ville de Khan Sheikun - les Etats Unis ont commencé une attaque militaire en Syrie. Le Parti Tudeh d'Iran estime que l'attaque militaire agressive des Etats Unis en Syrie, sous le prétexte de répondre maintenant aux soupçons de l'attaque chimique inqualifiable à Idlib - fut contraire à tous les cadres du droit international.

 

L'attaque agressive non seulement n'aboutira pas à l'extinction des flammes la guerre désastreuse que les Syriens supportent, mais elle pourrait conduire à une extension et à une propagation des tensions et aux confrontations militaires entre les gouvernements occidentaux avec la Russie et ses alliés en Syrie et dans la région. Toutes les forces progressistes et humanitaires dans le monde, condamnent cette agression militaire manifeste des Etats Unis qui sont directement concernés. Elle enflamme davantage une guerre aux conséquences qui comprennent déjà la destruction de la Syrie et l'intégrité de son territoire.  Ainsi un désastre aux proportions monstrueuses est infligé au peuple.

 

Il y a des signes qu'avant de commettre cette provocatrice agression, les Etats-Unis avaient entrepris une coordination particulière auprès des gouvernements de dans la région (Moyen-Orient) en vue du respect de ses plans. Theresa May avait aussi effectué une tournée dans les pays du golfe persique quelques jours auparavant (antérieurs à l'action militaire US) et elle avait consulté les dirigeants de ces pays au sujet des développements dans la région. Le roi Abdallah de Jordanie fut aussi l'invité officiel de Donald Trump les récents jours. Il ne fait pas de doute, il a été averti des intentions de son hôte. La Turquie et l'Arabie Saoudite ont déclaré leur plein soutien à l'action militaire contre la Syrie.

 

Bien avant ce jour, l'AFP (Agence de Presse Française) avait cité Ahmad Ramadan, un porte-parole de " la coalition syrienne de l'opposition", qui a déclaré : " la coalition syrienne souhaite la bienvenue à l'attaque aérienne et appelle Washington à ébranler le pouvoir et les capacités de Bashar al-Assad au moyen de futures actions aériennes."

 

Certains personnages de la politique ont suggéré que l'attaque au missile ordonnée par le gouvernement de Trump marque actuellement une nouvelle étape dans la politique étrangère des Etats-Unis à l'égard de la Syrie et elle est le début de nouveaux efforts des Etats-Unis avec l'objectif d'un "changement de régime" dans le pays. Le gouvernement de la Fédération de Russie a condamné l'attaque militaire US provocatrice sur la Syrie et il la considère une attaque contre un Etat indépendant et membre des Nations Unies. Il a appelé à une session urgente du Conseil de Sécurité pour aborder cette violation. A cet effet, le gouvernement russe a annoncé qu'il mettrait un terme aux dispositions volontaires avec les Etats Unis concernant la coordination de l'aviation civile et militaire survolant l'espace syrien qui a pris effet dans les années récentes. La Russie a aussi annoncé qu'elle augmenterait sa coopération future avec le gouvernement syrien au sujet de la consolidation des systèmes aériens de défense du pays.

 

Le Parti Tudeh considère l'attaque militaire des Etats Unis sur la base aérienne syrienne (Shayrat) être hautement irresponsable, belliciste et contraire aux exigences de la paix mondiale. Il la condamne en conséquence. L'attaque missile américaine sur la Syrie, un Etat souverain, est une claire violation de l'article 2 (4) de la Charte des Nations Unies. Cette action a eu l'effet d'un feu vert pour les terroristes jihadistes à poursuivre leurs politiques sanglantes et criminelles.

 

Le Parti Tudeh d'Iran, en conformité avec ses positions passées, déclare que le conflit en Syrie n'a pas de solution militaire. Le poids de l'opinion publique et des forces pacifiques mondiales pourrait et devrait peser au moyen d'une campagne rassembleuse qui oblige les forces engagées dans la guerre désastreuse - une guerre qui a eu pour résultat la mort de plus un demi-million de victimes civiles, y compris des enfants et des femmes, et a abouti à la destruction totale du pays -  à participer d'une façon sérieuse et responsable à des négociations pacifiques, qui seraient conduites par les Nations Unies.

 

Le Comité central du Parti Tudeh d'Iran

7 Avril 2017