Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Message du PADS au 20ème congrès du Parti Communiste de Grèce

Publié le 1 Avril 2017 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

 

PARTI ALGÉRIEN POUR LA DÉMOCRATIE ET LE SOCIALISME

 

Chers camarades du KKE

 

Les communistes algériens vous adressent à l'occasion de la tenue de votre 20ème congrès leurs salutations les plus chaleureuses ainsi que leur appui le plus total à la ligne, aux principes et aux objectifs tracés dans les thèses soumises à vos débats.

Les communistes algériens sont attentifs depuis longtemps aux luttes que vous menez pour l'abolition du capitalisme, au combat idéologique contre l'opportunisme qui met la classe ouvrière à la remorque de la bourgeoisie afin de perpétuer son exploitation, à vos efforts pour rassembler les partis communistes dans la préparation de la contre-offensive contre le capitalisme en vue de la relance de la bataille mondiale pour le socialisme. L'avant-garde communiste révolutionnaire de l'Algérie est en train de se reconstruire en suivant avec un grand sérieux les analyses des Partis Communistes marxistes-léninistes, dont le vôtre en particulier. Elle tire de l'analyse critique et auto-critique de leurs luttes passées et présentes, ainsi que de ses propres luttes, des enseignements qui lui permettent d'affuter ses armes dans la conduite du combat dicté par le caractère essentiel de l'époque historique actuelle: le passage révolutionnaire au socialisme, l'abolition du capitalisme.

 

Chers camarades,

 

Les communistes fidèles à la doctrine de Marx, Engels et Lénine, ont d'immenses tâches à accomplir pour mettre fin à l'exploitation capitaliste, la misère, les inégalités sociales, l'oppression et les guerres impérialistes.

 

 

Le capitalisme est miné par des contradictions internes insurmontables qui expriment l'antagonisme fondamental entre le Travail et le Capital. Cet antagonisme engendre les crises de surproduction et de suraccumulation des capitaux, les rivalités inter-impérialistes et les guerres impérialistes pour le partage et le repartage du monde en zones de domination et d'influences, pour le contrôle des richesses, des sources d'énergie, de la force de travail. Cet antagonisme se manifeste dans l'offensive forcenée de la bourgeoisie pour enlever à la classe ouvrière et aux peuples anciennement colonisés leurs conquêtes sociales et politiques.

Les foyers de guerres ou de tension allumés dans de nombreux pays par les oligarchies impérialistes préparent de nouvelles conflagrations aux conséquences apocalyptiques pour l'humanité.

La lutte contre les guerres impérialistes est intimement liée à la lutte pour renverser l'ordre bourgeois-impérialiste révolu qui les rend inévitables. Nous avons à mener une lutte idéologique sans concession contre les courants qui croient qu'ils peuvent empêcher les guerres et les ingérences impérialistes sans lier les appels à la paix à la lutte contre le système capitaliste.

 

 

Les communistes authentiques sont partout confrontés à la même tâche : reconstruire ou renforcer le parti de la révolution socialiste, redonner espoir aux travailleurs exploités dans la possibilité et la nécessité de la prise du pouvoir par le prolétariat et ses alliés. Ce parti est l'instrument indispensable de l'expropriation des exploiteurs et de l'instauration de la propriété sociale des moyens de production, de l'avènement d'un nouveau système économique et social basé sur une planification centralisée et démocratique en vue de la satisfaction des besoins sociaux et non plus la recherche du profit capitaliste.

 

Les tâches qui en découlent pour tout le mouvement ouvrier révolutionnaire international sont claires.

 

Nous devons intensifier la lutte idéologique  contre l'idéologie sociale-démocrate de collaboration des classes, contre l'opportunisme sous toutes ses variétés, contre le dénigrement du communisme par la propagande bourgeoise, social-démocrate et trotskiste et notamment contre le dénigrement de l'expérience de la construction du socialisme inaugurée par la Révolution d'Octobre 1917. Dans le cadre de la célébration cette année de son 100ème anniversaire nous défendons son héritage, son caractère socialiste et sa portée historique mondiale dans le processus d'émancipation des exploités, nous dévoilons la trahison des renégats et des capitulards qui participent au dénigrement de l'URSS. Nous mettons à nu les ruses de ceux qui cherchent à démobiliser la classe ouvrière en prétendant que le passage au socialisme n'est pas à l'ordre du jour, que les travailleurs doivent limiter leurs luttes aux luttes économiques pour défendre leurs intérêts immédiats.

 

 

Nous réaffirmons l'indispensable internationalisme prolétarien. Il s'exprime dans la solidarité avec les luttes des travailleurs et les communistes de chaque pays contre le capitalisme. Mais nos efforts doivent être également axés sur la coordination du combat politique et idéologique et économique des différents détachements nationaux du mouvement communiste international véritable, de son pôle marxiste-léniniste, ceux qui reconnaissent le caractère de notre époque et travaillent à réunir les conditions politico-organiques révolutionnaires pour en finir avec le régime capitaliste.

 

 

Chers camarades

 

Nous souhaitons pleins succès à vos travaux. Nous sommes persuadés que votre parti a accumulé des forces à travers les luttes qu'il a menées pour la réalisation des aspirations des travailleurs. Il a su résister à toutes les attaques de la bourgeoisie et de ses valets de la sociale-démocratie. Il en sortira encore plus grand et plus fort dans son travail d'organisation de l'avant-garde révolutionnaire capable d'entraîner l'ensemble des exploités et des victimes du capitalisme dans le combat pour le socialisme. Ce combat est celui de toute l'avant-garde prolétarienne éclairée, de toutes les forces humanistes qui manifestent concrètement et réellement leur aspiration à mettre fin à l'oppression capitaliste.

 

 

Vive le KKE !

 

Vive l'internationalisme prolétarien !