Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

30 ème anniversaire du Parti communiste des Peuples d'Espagne

Publié le 20 Février 2014 par Lien-pads in 11- MONDE - Histoire du mouvement ouvrier

Ci-dessous la déclaration du Parti communiste des Peuples d'Espagne à l'occasion de son trentième anniversaire ( traduction de l'anglais par la rédaction du Lien) :

 

 

 

13 janvier 1984  -  13 janvier 2014 

 

       30 ans de lutte pour le pouvoir des ouvriers et le Socialisme

 

Trente années se sont écoulées depuis le Congrès au cours duquel fut créé le Parti communiste (PC). La création du PC fut le point culminant du processus d'unité développé par cinq organisations communistes qui, à différents moments, avaient rompu avec le révisionnisme Euro-communisme qui a liquidé le PCE comme parti historique du communisme. La déclaration suivante du Comité exécutif du PTarti communiste des Peuples d'Espagne est une autre étape importante dans le processus de renforcement du Parti et elle est aussi un appel aux plus conscientes sections de la classe ouvrière et du peuple de rejoindre les rangs du parti qui est une mine  de combattants qui organisent et luttent avec la ferme conscience d'obtenir le pouvoir des ouvriers qui construira le Socialisme et le Communisme en Espagne.

 

 

Quand nous témoignons de ces trente années de lutte, nous affirmons que  notre existence- ensemble avec les Collectifs de Jeunes Communistes- est un élément qui a permis au fil rouge de la révolution socialiste d'être encore en vie et organisé en Espagne. Au cours des années, plusieurs prétendus  partis et organisations communistes ont renoncé à la révolution et à la construction du pouvoir des ouvriers. Durant cette période de la progression temporaire des positions contre révolutionnaires, seul le PCPE a tenu haut la bannière rouge internationaliste de la classe ouvrière. Un résultat de cette persévérance dans les principes révolutionnaires et les analyses du Marxisme-Léninisme, le résultat global de nos jours est que nous avons un Parti qui fête la pleine implication de mettre en application la tâche qu'il a comme Parti d'avant-garde de la classe ouvrière, donc, en contact direct avec la classe dans le but de réaliser la contre-offensive qui vaincra le pouvoir de la bourgeoisie et construira le socialisme.

 

Tandis que les autres partis ont disparu ou ont été intégrés de diverses façons dans le système, le PCPE, avec ses adhérents, nage  toujours en amont, mène   son programme et sa direction vers les besoins historiques. Il a été en mesure de demeurer un outil utile pour la Révolution Socialiste. Ce fait crucial- l'existence d'un Parti communiste- qui finalement détermine la lutte de classe et devient un facteur essentiel pour son développement, a été le noyau d'une valeur et d'une contribution au projet révolutionnaire en Espagne et nous aspirons à devenir la référence organisationnelle  de ceux qui veulent 

en finir avec le capitalisme pourri qui a besoin d'exercer sa dictature 

 avec une dose plus élevée d'exploitation et de violence.

 

Un Parti Marxiste-Léniniste

 

De nos jours? Le PCPE est ce à quoi on pense pour l'utilisation, pour toutes ces années, du Marxisme-Léninisme comme une doctrine scientifique qui  a  fondé notre inébranlable défense de la classe ouvrière et de son rôle en tant que classe révolutionnaire conséquente. En tant que parti Marxiste-Léniniste, la défense de l'internationalisme prolétarien, du centralisme démocratique et de la dictature du prolétariat  nous avons toujours été présents dans le processus de construction du parti. 

 

L'internationalisme est un drapeau permanent de notre histoire qu'aujourd'hui, ensemble avec la défense de ces pays qui continuent à construire le socialisme, est résumé dans le bien fondé des expériences de la construction socialiste du 20 ème siècle et le témoignage que leur défaite temporaire est juste un amer recul de la lutte de classe au niveau international que le mouvement communiste international doit étudier. Nous justifions le mouvement communiste international, auquel nous appartenons et où nous trouvons une position claire pour la progression et la coordination des partis communistes du monde sur une base révolutionnaire, sur le Marxisme-Léninisme. C'est la base de notre puissant développement  dans les rencontres internationales des partis communistes et ouvriers du monde (RIPCO), pour la progression de Revue Internationale Communiste (RIC) et le succès de la toute récente initiative des Partis communistes et ouvriers européens.

 

Le centralisme démocratique est le chemin typique dans lequel un nouveau parti de type léniniste s'organise lui-même. Il est la seule forme organisationnelle qui permet l'articulation d'une structure politique capable de s'occuper des garanties de succès de la tâche titanique de détruire le pouvoir bourgeois et de construire une nouvelle société socialiste dans laquelle la classe ouvrière et la défense de ses intérêts et besoins sont un tout. Une société opposée à la société capitaliste qui, renferme la principale contradiction entre le capital et le travail, est responsable de l'opération  de survie et de la  résolution des problèmes tels que celui de la faim, le manque d'accès à l'eau potable, l'illettrisme, le travail des enfants etc, une société socialiste où toutes les créatives capacités de l'humanité émergeraient. Dans la société socialiste, basée sur une nouvelle culture florissante des ouvriers, non seulement les anciennes frontières de la société divisée en classes disparaîtraient progressivement, mais aussi le reste des contradictions telle que l'oppression des femmes, l'oppression nationale ou la menace de la destruction écologique, qui sont toutes une frontière sociale qui sera effacée avec de plus grandes garanties de succès, que nous aurons inévitablement à les résoudre pour parvenir à construire cette société sans exploiteurs pour laquelle combattons. Cette société ne sera pas possible sans construire les bases matérielles qui permettent au travers de l'expropriation des richesses des mains de la bourgeoisie et la socialisation des moyens de production et d'échange en une économie centralisée et planifiée dont l'état a besoin pour assurer le développement et la survie. Cet Etat n'est pas autre chose que la dictature du prolétariat et c'est pourquoi nous la  défendons comme notre chemin   d'organisation sociale de l'Etat qui construira la société socialiste en Espagne.

 

LONGUE VIE A LA CLASSE OUVRIÈRE!

 

Longue vie au 30 ème anniversaire du Parti communiste des Peuples d'Espagne!