Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

8 mars 2013: Soutenir les travailleuses dans leurs luttes pour l'égalité, contre l'exploitation capitaliste, contre les guerres et les ingérences impérialistes

Publié le 8 Mars 2013 par Lien-pads in 1- ALGERIE - Politique

A l'occasion de la journée internationale des Femmes, le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme a publié sous ce titre la déclaration suivante: 

Cette journée internationale de luttes des femmes pour l'égalité et l'émancipation sera célébrée, ce 8 mars 2013, dans un contexte d'appauvrissement aggravé par la crise internationale du capitalisme, d'offensive des oligarchies internationales pour faire supporter par les masses laborieuses les conséquences de leurs restructurations anti-ouvrières, d'ingérences ouvertes des puissances impérialistes, notamment dans les pays arabes, en vue de placer leurs valets à leurs têtes.

 

Ce sont les femmes qui souffrent le plus du chômage, de la misère et de l'incertitude du lendemain, conséquences des politiques de sauvetage du capitalisme mises en oeuvre par toutes les institutions de ce régime d'exploitation et d'oppression condamné par l'histoire.

 

Ce sont aussi les femmes qui subissent les régressions imposées par l'avènement au pouvoir avec le soutien direct ou indirect des puissances impérialistes, de régimes réactionnaires installés sous le masque de la religion en Libye, Tunisie, Egypte. Les femmes syriennes vivent les drames des déplacements et des tueries perpétrées par les forces des ténèbres que soutiennent financièrement et militairement les Etats impérialistes, que ces Etats soient dirigés par la droite ou par des régimes sociaux-démocrates, les régimes théocratiques, monarchiques et obscurantistes du Golfe. L'offensive de ces Etats obscurantistes  contre les régimes qui refusent de se soumettre à leur diktat a pour objectif de tuer dans l'oeuf l'aspiration des femmes de ces pays à se libérer du joug des monarques et à arracher leurs droits sociaux et politiques.

 

En Algérie, d'innombrables ouvrières et travailleuses subissent une exploitation féroce dans le secteur privé : journée de travail longue et harassante, pas de sécurité sociale ni de retraite, syndicat banni, humiliations de toutes sortes, etc. De très nombreuses femmes reçoivent des salaires ridicules à travers les systèmes étatiques d'aides à l'emploi en faveur des capitalistes et même dans le secteur public. Elles sont aussi très nombreuses à être recrutées sous le régime des contrats à durée déterminée qui permettent aux capitalistes de les renvoyer quand cela leur plaît pour entretenir la peur et l'obéissance absolue. Les inspecteurs du travail corrompus se placent du côté des patrons. La nouvelle spécialité de nombreux magistrats est d'interdire grèves et manifestations pour des salaires qui assurent un minimum de subsistance et de meilleures conditions de travail. Ce sont naturellement les femmes qui endurent le plus les conséquences de cet arbitraire.

 

Les acquis arrachés par les femmes depuis l'indépendance sont en danger avec la remontée de l'intégrisme encouragé par les ingérences impérialistes dans notre pays avec la complicité d'un régime incapable, pour des raisons d'intérêt de classe, de rappeler à l'ordre les ambassadeurs des Etats impérialistes. Ces Etats intriguent pour s'emparer des richesses pétrolières du pays. Ils enrôlent dans leurs préparatifs contre le pays de nombreux jeunes garçons et filles à qui ils font miroiter de faux rêves. Ils sont appuyés par une grande partie des patrons de presse corrompus par les ressources publicitaires provenant des multinationales installées dans notre pays.

 

Les communistes algériens expriment leur solidarité avec la lutte des femmes, en Algérie, en Tunisie, en Egypte, en Grèce, au Portugal et partout dans le monde pour leurs droits et pour de meilleures conditions de vie. Ils saluent les grandes luttes revendicatives des ouvrières de l' Inde, et du Bangladesh. Ils saluent les femmes travailleuses de Cuba socialiste qui luttent contre le blocus des impérialistes des USA. Ils expriment leur solidarité avec les travailleuses vénézuéliennes en ce moment de deuil avec la disparition de Hugo Chavez et les soutiennent dans leur combat pour transformer le processus entamé sous la direction du président défunt en révolution socialiste.

 

La seule alternative pour un avenir plus sûr pour les travailleuses comme pour les travailleurs est le renversement du capitalisme, l'expropriation des capitalistes, l'instauration du  socialisme.

 

PADS

7 mars 2013