Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

8 mars 2014 : Journée de la lutte des femmes pour l'égalité

Publié le 8 Mars 2014 par Lien-pads in 1- ALGERIE - Politique

Intensifier la mobilisation pour les libertés démocratiques, la défense des droits sociaux, la mise en échec des tractations antinationales des couches exploiteuses et affairistes et des plans impérialistes

 

Ce 8 mars 2014, journée internationale de lutte des femmes pour l'égalité et la fin de toute oppression, le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme exprime son soutien aux travailleuses pour  la satisfaction de leurs aspirations politiques et sociales dans leur combat pour la démocratie, le respect de leur dignité et de leurs droits. Il exprime également sa solidarité avec leurs luttes pour vaincre l'obscurantisme et les visions rétrogrades  tendant à maintenir un monde condamné par l'histoire qui fait de la femme un être inférieur et sous tutelle.

 

Ce 8 mars le combat des travailleuses pour l'égalité et la dignité est inséparable de la mobilisation pour faire face à la dangereuse montée de l'agressivité de l'impérialisme, stade suprême du capitalisme. Ce système tente de surmonter sa crise économique par les guerres et les ingérences, par le contrôles des richesses des peuples qui tombent sous sa domination, par le renforcement de l'exploitation des travailleurs.

 

Les femmes sont les plus grandes victimes des tragédies et de la misère immense provoquées par les interventions militaires et les ingérences des Etats impérialistes, USA UE, France, Angleterre, etc., en Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, Mali, Centrafrique, Côte d'Ivoire, Congo, etc.

 

En Algérie, comme partout ailleurs, ce sont les femmes qui subissent le plus les conséquences des privatisations, du chômage, du travail précaire et non déclaré, du démantèlement des conquêtes sociales, de la mise en faillite du système public de santé, de la cherté de la vie, etc. Les femmes algériennes, les  travailleuses  en particulier ont conquis de nombreux droits depuis l'indépendance, travail, éducation, accès aux responsabilités. Mais ces acquis demeurent fragiles dans une société où dominent l'argent, l'exploitation et l'affairisme. Le régime prépare de nouvelles attaques contre le droit à un travail permanent et protégé, contre le système des retraites, le financement des hôpitaux. Les femmes travailleuses seront les premières victimes de la nouvelle offensive anti-ouvrière.

 

Les classes et couches sociales exploiteuses, affairistes et parasitaires, mènent le pays à la catastrophe. Elle cherchent un arrangement avec l'impérialisme pour préserver leurs intérêts et neutraliser tout mouvement populaire qui aspire à de véritables libertés démocratiques, au progrès social et à la défense de la souveraineté du pays.

 

Les travailleuses ont un rôle important à assumer aux côtés de leurs camarades travailleurs dans la mobilisation et l'unité pour mettre en échec les plans impérialistes et de leurs complices internes visant à soumettre complètement le pays à leur domination. Dans les luttes pour les libertés démocratiques réelles et les revendications économiques et sociales, la vigilance la plus grande est nécessaire pour faire échouer les manoeuvres des milieux agissant de connivence avec l'impérialisme pour lui créer les prétextes d'une ingérence déclarée.

 

La lutte des femmes travailleuses pour l'avènement d'un monde meilleur est liée à la lutte pour abattre le système capitaliste, pour le pouvoir de la classe ouvrière, de la paysannerie laborieuse, en alliance avec les couches sociales qui vivent de leur travail, pour le socialisme.

 

PADS

7 mars 2014