Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Décrétée unilatéralement par les FARC-EP de Colombie la trêve a commencé le 22 décembre 2014

Publié le 25 Décembre 2014 par Lien-pads in 8- INTERNATIONAL - Amériques

Le secrétariat du Haut commandement central des FARRC-EP de Colombie a publié le 19 décembre 2014 ce qui suit: 

Nous saluons les réactions constructives de l'opinion publique au sujet de notre décision de cesser les hostilités unilatéralement et pour une période indéfinie, sous une supervision nationale et internationale, comme un témoignage pour une désescalade du conflit.

 

Nous mesurons la réaction immédiate du Président comme un chemin qui va plus prêt du sujet, malgré son interrogation claire de la mesure essentiellement altruiste et nécessaire qui ne doit pas être rejetée par quiconque, ni être condamnée. Il devrait être notée que notre décision n'est pas le cadeau d'une rose remplie (d'épines), mais un témoignage d'humanité en réponse à la clameur répandue des victimes du conflit et de l'espérance nationale.

 

Avec la manifestation du Frente Amplio pour la Paz d'accepter la supervision la trêve commencera le 20 décembre. Nous invitons le Dr. Santos de distinguer notre détermination comme une mise en valeur sans entorsesque nous effectuons pour la vie et l'harmonie humaines.Si nous avons combattu pendant plus de cinquante ans, nous l'avons fait pour plusieurs raisons, que nous  croyons avoir adressées avec résolution à la rencontre à laquelle nous avons participé avec des représentants du gouvernement,de la société et des victimes, sur l'île de Marti. Dans les dernières heures, le président des Etats-Unis, Barack Obama, a informé le monde qu'après l'échec du blocus commercial, économique et financier de Cuba , il procédait àune normalisation des relations diplomatiques malgré des décades de décalages; de plus, ils ont procédé à une libération mutuelle de prisonniers. Seuls des mesures d'un monde civilisé sont légitimes pour solutionner des conflits qui n'ont jamais été résolus. Obama a dit ainsi, avec sa propre manière.

 


Nous prenons cet exemple de décision créative et de détermination, qui est encore célébrée avec euphorie et patriotisme par les Cubains, pour attirer l'attention de votre conscience, Président Santos; afin de trouver dans le progrès effectué aux discussions de paix à la Havane des raisons d'abandonner les armes qui après plusieurs années de violence ont seulement menacé de répandre plus de sang parmi des égaux. Il est temps de comprendre qu'un soldat de Colombie n'est pas différent d'un combattant d'ailleurs dans le pays. Encore s'il vous plaît, Mr le Président accepter sans hésitation le cessez-le-feu des hostilités qui a été offert; ne mettez pas des obstacles aux désirs du peuple qui veut connaître son pays sans le vacarme des bombes des canons. Si le plus puissant pays du monde a échoué pour soumettre l'âme cubaine, la seconde plus large force militaire du continent, bien que dotée de la dernière technologie militaire, ne sera pas en mesure de battre la rébellion de ceux qui ont pris les armes contre un régime injuste. Les Colombiens n'ont qu'un seul chemin : la solution politique du conflit , le dialogue civilisé pour se mettre d'accord sur des changements structurels qui, répandront la démocratie et promouvront de bonnes conditions de vie, tout en nous permettant d'inaugurer une longuère de paix et de coexistence. 

 

Nous vous demandons, Mr Le Président, de regarder l'horizon, et de découvrir une lendemain nouveau. Nous vous invitons à croire en vous même; quelque chose qui est certainement nécessaire pour compléter le processus qui a déjà commencé. Permettez-nous de marcher ensemble vers l'avenir, ensemble  amis et adversaires, avec les verts, les bleus, les rouges et les jaunes, les peuples indigènes, les communautés africaines, les églises, et les drapeaux blancs du pays, avec les femmes et la population LGBTI,les femmes aux foyers, les ouvriers, les syndicats, les patrons, les professeurs et les étudiants, les soldats, les paysans, les commerçants, avec les citoyens ordinaires, tous unis, pour rejeter la mort et pour conquérir une vie dans l'égalité , la démocratie et la justice, dans leur plus large et complet sens. Permettez que le  pas que nous avons pris avec l'annonce faite le 17 décembre ne soit pas teint de sang. Aucun amour-propre institutionnel ne peut justifier cela; Aucune raison d'Etat n' a assez de valeur pour ne paspermettre à nos canons de tomber dans le silence.

 

19 décembre 2014

 

Secrétariat du Haut commandement central des FARC-EP

 

(traduit de l'anglais oar la rédaction du Lien)