Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Des manifestants pour l'intégrité et l'unité nationale du Mali pris en otage!

Publié le 14 Juin 2013 par Lien-pads

Suite à une manifestation pacifique autorisée qui s'est déroulée à Bamako pour exiger l'intégrité et l'unité territoriale du Mali, les participants ont été réprimés et certains ont été arrêtés. Dans un appel, "Fernent, Mouvement des travailleurs Panafricains du Sénégal" dénonce la politique de Hollande et Diouncounda qui ont pris en otage des manifestants pour l'intégrité nationale du Mali. Ci-dessous leur appel: 

 "A l’appel du Mouvement populaire22 (MP22) s’est déroulée le samedi 8 juin une manifestation pacifique de soutien à l’armée malienne pour qu’elle libère Kidal et aux orpailleurs traditionnels de Bamako.

"Le MP22 précise qu’il « avait rempli toutes les formalités légales nécessaires pour une marche pacifique auprès de la mairie du district, le commissariat du 1er arrondissement et du gouvernement de Bamako. Aucune réaction négative n’est parvenue de la part de ces structures de l’Etat ».

"Et voilà que le gouvernement de transition de Diouncounda abat une répression à coups de gaz lacrymogènes, de matraques causant des blessés, kidnappant les motos et arrêtant 21 manifestants dont le directeur de la publication du journal ouvrier et populaire Sanfin. Mohamed Tabouré, Siramori Camara (tous ayant un état de santé fragile) et l’orpailleur Siméon et ses camarades.

"Cette forfaiture consiste à laisser se tenir une manifestation pour ensuite l’attaquer en traitrise pour kidnapper et prendre en otage des manifestants. Les demandes de mise en liberté des arrêtés restent sans réponse.

"Voilà la dictature antidémocratique qu’impose l’occupation du Mali par l’armée impérialiste Française. Toute contestation du diktat de Hollande et de ses proconsuls Diouncounda et son gouvernement de transition est réprimée ouvertement par la prison, par le kidnapping comme l’avait subi le candidat à l’élection présidentielle Oumar Mariko du parti SADI ou par le refus de visa d’entrée dans l’espace Shengen infligé à la militante antilibérale Aminata Traoré.

"La Françafric veut faire taire les opposants à ses projets impérialistes pour réaliser les objectifs suivants :

..-     *  Donner une seconde vie au vieux projet colonial de l’OCRS (Organisation Commune des Régions Sahariennes) par le biais d’une « décentralisation – régionalisation » qui met fin à l’intégrité et à l’unité territoriale du Mali ; projet qui visait à couper le Sahara du reste de l’Algérie, mais que la solidarité panafricaine FLN et US RDA avait mis en échec.

Favoriser le contrôle direct ou indirect de Kidal par la MNLA séparatiste pour « autonomiser l’Azawad » dans le cadre d’un Mali ainsi « décentralisé – régionalisé » tout comme l’avait permis ATT 

Chargé le médiateur Compaoré, assassin de Sankara, d’habiller en « solution africaine » cette désintégration programmée du Mali,

Permettre la mainmise des monopoles impérialistes français sur le sol et le sous-sol : uranium, pétrole, gaz etc.

-  * Assurer la pérennisation du système néocolonial par lequel l’impérialisme   français  se soumet ses ex – colonies dits indépendants.

« La crise qui frappe le capitalisme occidental  en particulier les USA, L’UE et la France pousse inexorablement ces puissances impérialistes à déployer la guerre pour maintenir les taux de profits les plus élevés possibles aux actionnaires des grands monopoles industriels et bancaires. La guerre est devenue un moyen pour ces prédateurs fauteurs de guerre de contrôler les matières premières et empêcher ou conditionner l’accès des pays émergents à celles-ci. »

A

 

A