Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Grèce: La grève du PAME du 18 octobre 2012; une réponse aux mesures barbares d'austérité

Publié le 20 Octobre 2012 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

Le 19 octobre 2012 Solidnet, site internet des Partis communistes et ouvriers a publié l'article ci-dessous, traduit de l'Anglais par notre rédaction, à propos de la grève du 18 octobre 2012 organisé dans toute la Grèce par le Front Militant  de tous les travailleurs de Grèce (PAME) : 

 

Les manifestations du Front  Militant de tous les Travailleurs de Grèce ( PAME) à Athènes, à Salonique, Piraeus et des dizaines de villes à travers tout le pays, le 18 octobre 2012, a été une réponse décisive aux mesures barbares de la politique du gouvernement, de l'UE et du capital.

 

Le PAME a organisé une majestueuse manifestation au centre d'Athènes. "Nous ne succomberons pas aux jeux destinés à désorienter, à tromper et à piéger les Grecs en raison de la soi-disante négociation." Ceci a été souligné par Sotiris Poulikogiannis, Président des syndicats de la Métallurgie de Piraeus, au rassemblement central des grévistes en Omonia. Il a ajouté que les trois partis ND, Pasok et la Gauche Démocratique au gouvernement ont finalisé le radeau des mesures qui ont été dictées par les monopoles."

 

En qualité de syndicaliste du PAME il a dit: " A partir du jour où le capital a établi l'UE, il a cherché par son intermédiaire à  maximaliser ses profits, en réduisant chaque droit et liberté acquis (...) Tous ceux qui expriment des propos sur une mauvaise négociation, la servilité, une occupation étrangère etc.. jouent un sale rôle. D'un côté ils produisent  beaucoup de bruit et parlent de résister et d'un autre côté ils facilitent la tentative de dissimuler la vérité au peuple- à la classe ouvrière.  Pour  innocenter les grands patrons de sorte  afin qu'ils poursuivent  leur activité destructrice  sans contrôle. Ils ont attribué un rôle au gang fasciste du parti de "l'Aube Dorée" dans ce plan. Un triple rôle: A) Orienter les travailleurs Grecs contre les immigrés, B) Se servir du commerce esclavagiste  de leurs agences de l'emploi afin de se protéger   des travailleurs Grecs et  les livrer aux patrons comme une main-d'oeuvre à bon marché, C) Agir comme un appareil répressif  para-étatiquie 

contre le mouvement orienté sur une base de classe. Dés lors afin que  les luttes soient efficaces les vues racistes et nazies de "l'Aube Dorée" doivent être condamnées. Nous appelons les travailleurs, l'ensemble du peuple à les rejeter d'une manière massive et déterminée. De sorte qu'il n'y ait aucune usine ou réunion où ils pourront se rendre pour parler et répandre le poison du racisme et de la xénophobie, et exprimer  des  propos  sur l'existence de prétendus capitalistes bons et patriotes."

 

S. Poulikogiannis a  encore signifié :" Nous bouleverserons leurs plans, car nous dévoilons leur rôle et les causes réelles de la crise. Parce que nous avons un  projet et un plan pour renverser leur pouvoir.

 

"Ils sont tous exaspérés quand ils nous entendent crier avec une haine de classe le slogan suivant: SANS VOUS PAS UN ROUAGE NE PEUT TOURNER - TRAVAILLEURS VOUS POUVEZ VOUS PASSER DES PATRONS"

 

"Leurs plans pour des salaires nets de 580 euros et peut-être encore moins...  ne sont pas seulement  liés au salaire minimum,  chacun dans les secteurs public et  privé sera payé sur cette base. C'est la vie qu'ils préparent pour nous et nos enfants. Travailler du lever au coucher du soleil avec des salaires de misère.

 

"Aucun espoir d'un moment libre - aucune possibilité pour nos enfants d'aller à l'université - aucun accès aux prestations élémentaires de santé et au bien être - travailler jusqu'à l'extrême vieillesse avec de maigres revenus au lieu d'une pension de retraite.

 

"Tout cela prendra place dans une phase de développement tant attendue qu'ils prévoient Tous pour nous , et quand nous disons tous nous signifions tous ceux qui glorifient l'Union Européenne et qui identifient notre avenir avec les profits des groupes monopolistes.

 

"Pour nous cette perspective n'est pas  appelé développement mais transformation des travailleurs en des esclaves du 21 ème siècle.

 

"Il n'y a qu'une seule voie pour le développement celle d' un  mouvement orienté sur une base de classe: un développement en faveur du peuple et non pas pour les monopoles, un développement qui utilise tout le potentiel productif de la Grèce. Ce développement  peut être seulement réalisé avec le pouvoir et l'économie 

du peuple, avec le désengagement de l'UE. Avec la socialisation des monopoles,  ils seront  ainsi transformés en propriété des travailleurs et du peuple afin qu'ils soient utilisés selon une planification centrale, nationale pour une complète utilisation des capacités productives du pays en faveur des couches populaires. Seuls les ouvriers et le pouvoir du peuple  transformeront non seulement l'actuel propriété de l'état en propriété sociale mais également les grandes affaires et entreprises, et ils  pourront organiser la production sur les bases d'une production planifiée et centralisée afin qu'elle utilise au maximum les immenses capacités productives de la Grèce. Le peuple sera en mesure de décider de l'avenir et prospérer seulement quand il se libérera du joug des parasites de la ploutocratie."

 

Il a appelé les travailleurs à organiser le combat dans les lieux de travail dans le but de faire barrage aux mesures qui ont été déjà finalisées et dictées par les monopoles. Il a dénoncé le plan réactionnaire pour la restructuration du mouvement syndical qui a été encouragé par les forces de SYRIZA et a appelé les les travailleurs à lutter dans les rangs du mouvement ouvrier  orienté sur une base de classe, sous les drapeaux du PAME.

 

Le rassemblement a été également marqué par des discours de salutations de Christos Marganelis  du comité populaire en Peristeri ( une banlieue ouvrière d'Athènes) et Stathis Sachinidis président de l'association des artisans et petits commerçants d'Athènes, au nom du Rassemblement Militant Grec des artisans (PASEVE). En outre, les petites boutiques qui ont participé à la grève sont demeurées fermées dans tout le pays.

 

Une minute de silence a été observée,  car il y a un an, en octobre 2011,  a eu lieu  la lâche attaque des groupes anarchistes-fascistes contre le PAME, qui a été à l'origine du décès du travailleur de la construction Dimitris Kotzaridis.

 

Un large défilé a suivi ensuite dans les rues centrales de la capitale grecque. Au moment où la tête de la manifestation du PAME est passée devant le parlement, au square Syntagma, la queue était encore au square Omonia où le rassemblement du PAME avait eu lieu.

 

Pendant le rassemblement des grévistes Aleka Papariga,  secréaire général du CC du parti communiste de Grèce  (KKE) a fait la déclaration suivante aux journalistes: "La chose importante est de construire une forte alliance populaire de sorte que le peuple suive la voie de la rupture, le renversement, le désengament de l'UE, l'annulation de la dette et la socialisation. Il n'y a pas d'autre voie."

 

La dernière manifestation d'un marin en chômage

 

Un marin qui était en chômage depuis six années est mort hier, quand  se déroulait la manifestation sous les drapeaux du PAME contre les mesures barbares de la coalition gouvernementale.

 

Le contingent du PAME venait de traverser Syntagma quand vers 13h 10 le vieil Xenophon Lougaris âgé de 65 ans a senti une légère douleur et s' est évanoui Malgré les soins reçus, dés le premier moment,  des infirmières du PAME puis des médecins de l'hôpital il est décédé d'un arrêt cardiaque.

 

Dans sa déclaration le bureau de presse du KKE a mentionné:

 

" Le KKE exprime ses profondes condoléances à la famille du marin en chômage qui vient de mourir. Il nous quitte alors qu'il luttait au côté de milliers de travailleurs, de jeunes et de ses collègues chômeurs pour les droits des travailleurs."

 

Le Secrétariat exécutif du PAME a publié une déclaration soulignant qu' " il exprime son profond regret à l'annonce du tragique décès de notre  compagnon militant, notre compagnon militant  est mort en raison d'un arrêt cardiaque. Il fut pendant longtemps un marin en chômage et il a lutté dans les rangs de notre mouvement syndical orienté sur une base de classe. Dés le premier moment quand il a senti la douleur les docteurs et les infirmières du PAME l'ont assisté et ont appelé une ambulance.

Le Secrétariat exécutif exprime ses chaleureuses condoléances à la famille de notre compagnon militant."