Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Grèce: "Rizospastis", organe du KKE victime d'une provocation et la riposte immédiate des travailleurs

Publié le 18 Février 2015 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

Ces derniers jours, une provocation a été tentée contre "Rizospastis" et  évidemment contre le KKE. Les protagonistes de cet événement étaient des représentants de la coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL, de "Avgi"  un journal appartennant à SYRIZA, et naturellement des dizaines de blogs  "anonymes" et " indépendants" qui se sont rués pour vomir la provocation. 

 

Le 11 février, un texte intitulé - "Vous ne croiriez pas vos yeux" -  était lancé à propos d'une annonce de  Rizospastis sur sa dernière page. Ce texte présentait une publicité de Coca-Cola sur sa dernière page.

 

La date de cette édition spéciale de "Rizospastis" était d'une manière délibérée dissimulée afin que les lecteurs soient conduits à croire qu'elle était récente à un  moment  où les ouvriers de la société étaient engagés dans une lutte depuis plusieurs mois.

 

Néanmoins, cette édition spéciale de "Rizospastis" a été publiée le 27 mai 2012, à savoir, il y a 17 mois avant que commence  la principale grève mobilisatrice des ouvriers de Coca-Cola. 

 

Rachel Makri, membre au parlement de Syriza ( qui était censée être à ANEL) a poursuivi la provocation. Elle l'a récidivée  alors qu'elle participait à un programme de télévision au cours duquel elle a déclaré: "Avant-hier j'ai  vu Rizospastis qui avait une publicité  de Coca-Cola sur sa dernière page..." 

 

Avgi, le journal de SYRIZA, a pris le relai  et a reproduit  l'extrait particulier du programme de la TV, qui comprenait ces assertions, sur son canal Youtube. La vidéo fut lancée avec le titre: "Rachel Makri répond à Potami et au KKE."

 

Ces actions montrent  le  style de la propagande de Goebels du "gouvernement de gauche", qui ne peut pas produire des arguments afin de répondre à la critique bien justifiée de KKE concernant les déclarations programmatiques du gouvernement et ses premiers pas concrets.

 

                                  La réponse immédiate des ouvriers

 

Les ouvriers eux-mêmes ont immédiatement répondu. Glannis Nivorlis, député et secrétaire de la Fédération grecque des ouvriers de l'industrie du verre a noté dans sa déclaration à Rizospastis:

 

"La provoctaion orechestrée contre Rizospastis le quotidien  du KKE, est inacceptable. Certaines personnes ont présenté une publicité de la société 3E, qui a été publiée 17 mois avant le début de notre grève, comme si elle était récente. 

 

"Ceci est inacceptable. Durant notre grève, Rizospastis a soutenu résolument notre combat. Nous avons plus de 250 articles de Rizospastis sur cette question. . De semblables provocations ne peuvent pas noiricir le nom de "Rizospastis" qui soutient les luttes de la classe ouvrière et notre lutte en particulier."

 

Giannis Fragkidis, le Président de POEEP a insisté dans sa déclaration à www.902.gr que de semblables tactiques et calomnies n'auront aucun succès. 

 

POEEP a publié une déclaration à la presse intitulé "pour laiser une trace écrite" qui a noté: 

 

"Quand Coca Cola a essayé d'imposer le silence absolu dans la presse écrite et les médias électroniques, durant les nombreux mois où nos collègues étaient en grève  contre la société multinationale, le journal "Rizospastis, organe du Parti communiste de Grèce (KKE) fut l'une des excepions peu nombreuses qui publiaient des nouvelles et des reportages sur les mobilisations et les activités des syndicats de la branche industrielle et de notre fédération contre la politique de Coca Cola." 

 

(Source solidnet - traduction de la rédaction du Lien)