Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Hommage des communistes algériens à Nelson Mandela

Publié le 10 Décembre 2013 par Lien-pads in 6- INTERNATIONAL - Afrique

 

Le nom  de ce grand combattant anti-apartheid et anticolonialiste sera inscrit à jamais dans la mémoire des peuples. Il a affronté de façon héroïque un système des plus réactionnaires au monde fondé sur l'oppression raciale, les discriminations et les inégalités.

Son combat inlassable, politique et armé au sein de l'ANC, pour l'abolition du  régime de l'apartheid lui a valu de passer 27 ans de sa vie dans les bagnes sinistres de ce régime. Malgré les souffrances endurées, il resta debout comme un roc, refusant d'abdiquer, convaincu que la cause pour laquelle se battaient des millions de Sud-africains opprimés et humiliés par une minorité de racistes accrochés à leurs privilèges, finirait inéluctablement par triompher.

 

Mandela avait noué des liens très forts avec le Parti Communiste d'Afrique du Sud pour faire triompher la cause commune de l'avènement d'une société débarrassée des discriminations raciales. Il avait également compris que la lutte du peuple noir sud-africain ne pouvait aboutir sans une solidarité active avec le combat contre le colonialisme en Afrique et partout où des peuples subissaient l'oppression. C'est tout naturellement que cette conviction l'avait amené à sympathiser avec la lutte du peuple Algérien pour se libérer de l'oppression coloniale. Et c'est tout naturellement qu'il était venu parfaire sa formation militaire dans les rangs de l'Armée de Libération Nationale algérienne qui l'avait accueilli à bras ouverts quelques mois avant l'indépendance. L'ALN exprimait de cette façon la portée universelle de la lutte anticolonialiste du peuple Algérien. Par son soutien effectif à tous les mouvements de libération, l'Algérie indépendante contribuera, notamment de 1962 à 1978, aux côtés de Cuba et du camp socialiste, à la décolonisation de l'Afrique et à la chute du régime raciste de l'Afrique du Sud. L'indécent concert mondial de louanges hypocrites adressées au disparu par les chefs d'Etat impérialistes, de droite ou sociaux-démocrates,  ne réussira pas à travestir l'histoire réelle de l'oppression et des oppresseurs.

 

Si le régime de l'apartheid a pu durer longtemps c'est que parce qu'il bénéficiait du soutien inconditionnel des  Etats impérialistes des USA, de la Grande-Bretagne, de la France, de l'Allemagne de l'ouest. Tous ces Etats, soi-disant défenseurs des "droits de l'homme",  le considéraient comme le meilleur garant de leurs intérêts, jusqu'à ce qu'il se soit complètement discrédité dans l'opinion mondiale, qu'il ait été vaincu par la lutte du peuple sud-africain et défait militairement par les troupes cubano-angolaises à Cuito Cuanavale en 1988. Le régime raciste d'Afrique du Sud était leur base militaire pour étouffer la lutte des peuples d'Angola, du Mozambique, de la Namibie et du Zimbabwe racistes, etc., pour assurer des profits faramineux à leurs multinationales dans ce pays et dans la région. En dépit de tous leurs efforts, que ce soit pour s'opposer aux sanction économiques dans l'ONU, ou pour lui fournir les armes sophistiquées qu'il réclamait, le régime qu'ils protégeaient était condamné par l'histoire. Les fleuves de larmes de crocodile que versent aujourd'hui les dirigeants des Etats impérialistes sur la dépouille de Mandela n'effaceront pas les infamies commises par leur système. Leur barbarie est inscrite pour toujours dans le livre noir de l'exploitation et de l'oppression capitalistes. Quoi qu'il fassent à travers leur propagande autour de Mandela pour se faire passer pour des amis des peuples en lutte pour leurs droits démocratiques, les Etats impérialistes demeureront toujours leur ennemi numéro un.

 

En alliance avec le parti multi-racial des communistes, Madiba a eu le grand mérite de contribuer à l'éducation du peuple noir d'Afrique du Sud dans le rejet de toute haine raciale, de toute velléité de revanche à caractère raciste sur les blancs. Le combat ferme de Madiba et des communistes d'Afrique du Sud contre le racisme et ses survivances contribueront certainement à écarter les ferments de discorde qui entravent l'unité des prolétaires et des couches laborieuses de toutes origines dans leurs luttes contre les capitalistes quelle que soit la couleur de leur peau.

 

Car les travailleurs et les  couches laborieuses de l'Afrique du Sud sont placés devant la nécessité de poursuivre encore et d'intensifier leur combat pour abattre les discriminations socio-économiques héritées du régime de l'apartheid et maintenues par les courants opportunistes et conciliateurs qui dirigent aujourd'hui l'Afrique du Sud. Ces inégalités se sont encore aggravées du fait du renforcement du poids des multinationales dans ce pays et de la crise du capitalisme. Ce combat est indissolublement lié à la lutte pour une société socialiste fondée sur l'abolition de l'exploitation capitaliste.

 

Les communistes Algériens présentent leurs condoléances les plus attristées au peuple Sud-africain, à ses travailleurs et à ses couches laborieuses de toutes origines ethniques. Ils leur expriment leur sentiment de solidarité dans la poursuite de leur combat pour une émancipation véritable.

 

Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme

 

Le 09 décembre 2013