Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Irak : Les dessous des nouvelles interventions impérialistes

Publié le 22 Août 2014 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Une campagne médiatique internationale gigantesque de brouillage et de mensonges a été lancée par les dirigeants des Etats impérialistes des USA, de France et de Grande-Bretagne pour justifier leurs nouvelles guerres d'agression et d'ingérences politiques et militaires déclarées en Irak. Le nouveau prétexte est cette fois-ci le massacre de chrétiens et de la communauté Yézidi par les hordes obscurantistes de l'EIIL. L'hypocrisie et le cynisme de Obama, Fabius et Camerone ont atteint leur sommet. Ce sont les mêmes puissances et les mêmes dirigeants qui feignent de découvrir les actes abominables de hordes armées alors qu'elles ont encouragées, soutenues, formées, armées en leur fournissant des équipements les plus sophistiqués, qu'elles ont quotidiennement guidé leurs plans de bataille depuis trois ans en Syrie avec la collaboration active de leurs alliés de l'Arabie Saoudite, du Qatar et de la Turquie, afin d'instaurer un régime à leurs bottes. Elles ont fermé les yeux sur l'assassinat de milliers de chrétiens syriens de Homs, Alep, Maloula, et de dizaines d'autres villes et villages de ce pays. Elles ont même légitimé cette barbarie en qualifiant à travers leurs médias les chrétiens massacrés d'éléments "pro-régime".

 

Il est clair que jamais ces hordes composées de mercenaires arrivés de dizaines de pays sous une bannière qui instrumentalise la religion, en contradiction avec la foi de l'écrasante majorité des musulmans, n'auraient pu envahir de vastes régions si elles n'avaient pas reçu les ordres de leurs maîtres pour se transporter momentanément de la Syrie où elles ont été mises en échec par la résistance admirable du peuple syrien et de ses forces patriotiques, vers l'Irak. Elles ont élargi le champ de leurs méfaits criminels dans le cadre de l'exécution d'une feuille de route écrite depuis des mois par la coalition impérialo-féodale USA-France-Angleterre-Qatar-Arabie Saoudite. La première étape de ce plan a été réalisée avec la désertion de nombreux officiers de l'armée irakienne soudoyés par l'argent, les promesses ou les menaces des monarchies du Golfe. Nombre de ces officiers ont été formés et placés dans l'armée irakienne par les USA après leur invasion de 2003. Ces officiers ont laissé sciemment quelques milliers d'obscurantistes s'emparer des territoires du nord de l'Irak pour permettre aux Etats impérialistes d'imposer leur retour en force et leur intervention dans la région au nom de leurs prétendus devoirs d'ingérence humanitaire. Sous couvert de ces prétextes, au mépris de la souveraineté de l'Irak, les Etats impérialistes fournissent ouvertement des armes et des équipements militaires non à l'autorité politique centrale de Baghdad mais aux courants kurdes qui ne cachent plus leur volonté d'accélérer la réalisation de leur objectif de se séparer du reste de l'Irak.

 

Il apparaît de plus en plus clairement que la nouvelle campagne poursuit plusieurs buts en même temps:

 

-Evincer de la direction de l'Etat irakien les courants patriotiques qui se sont opposés au diktat US. Les USA ont obtenu l'élimination du chef du gouvernement qu'ils avaient placé en 2006. Ils n'ont pas pardonné à leur ancien protégé de s'être retourné contre eux et d'avoir pris la tête des forces qui ont exigé le départ de leurs troupes d'occupation. A leurs yeux il a commis également le crime impardonnable de passer des accords militaires avec la Russie, de signer un accord à long terme de livraisons massives de pétrole à la Chine,  de concéder les gisements de pétrole à d'autres sociétés que les sociétés américaines, de refuser de faire de l'Irak une base pour attaquer la Syrie ou soutenir l'intervention des hordes obscurantistes dans ce pays. Les griefs sur les pratiques "sectaires", réelles ou prétendues, d'Al Maliki sont risibles. Depuis quand les Etats impérialistes se soucient-ils de l'unité des peuples? En fait de gouvernement d' "unité" ils n'acceptent que celui qui se met à plat ventre devant leurs injonctions. L'armée irakienne épurée des éléments qui trahissent leur pays pour le compte des Etats impérialistes vient de montrer qu'elle est capable de détruire les hordes du soi-disant EIIL. C'est elle qui est en train de les mettre en déroute. Ce ne sont pas les bombardements US qui les obligent à fuir. Ces bombardements obéissent à un agenda éloigné des aspirations démocratiques et nationales du peuple irakien.

 

La catastrophe humanitaire qui touche l'Irak a été déclenchée par les impérialistes, responsables aussi de catastrophes semblables dans d'autres pays du monde, Syrie, Libye, et dans le passé le Vietnam et Hiroshima. Les impérialistes US et européens sont des machiavels. Ils déclenchent les catastrophes humanitaires et ensuite ils accourent pour "apporter leur aide humanitaire" afin de tromper les peuples. Ils participent à la destruction de villes entières et se présentent ensuite avec leurs sociétés capitalistes pour les reconstruire et empocher encore et encore des bénéfices.

 

-Livrer massivement des armements aux forces kurdes, aux dépens de l'armée nationale irakienne, des forces patriotiques de toutes appartenances ethniques qui aspirent à une unité d'action face aux ingérences impérialistes et aux graves dangers de dislocation créés par ces ingérences permanentes. Les Etats impérialistes vont tenter de renforcer le poids militaire des courants kurdes qui leur font allégeance.  Ils cherchent à réunir toutes les conditions nécessaires à la création d'un Etat kurde soi-disant "indépendant" , torpillant la solution fédérale qui fait consensus dans ce pays. En fait les Etats impérialistes comptent transformer le Kurdistan en tête de pont de l'agression qu'ils préparent contre l'Iran. Ce plan est en marche en concertation avec d'autres secteurs kurdes iraniens qui jouissent désormais de leur bénédiction, comme en a témoigné le soutien de nombreuses personnalités politiques de l'Union Européenne et des USA au meeting tenu en juin à Villepinte en France par les "Moudjahidine du peuple". Ceux qui espèrent réaliser leurs aspirations démocratiques avec l'appui des bombes de l'OTAN ne semblent pas comprendre que les Etats impérialistes ont pour seuls objectifs de dominer les peuples en exploitant tous les prétextes. Ils n'ont pas tiré les leçons de la tragédie libyenne provoquée par l'intervention impérialiste. 

 

-Plus globalement, leur stratégie en Irak s'inscrit dans le processus d'encerclement de la Russie dans le cadre des luttes pour le repartage impérialiste du monde et l'accaparement des immenses richesses de ce pays tombés dans les mains d'oligarques après la victoire de la contre-révolution en URSS. C'est un maillon de leurs plans de domination. Elle prépare de nouvelles guerres aux conséquences indescriptibles pour les peuples. Les hordes barbares et sanguinaires qui se sont abattues sur l'Irak, ce sont ces puissances qui les ont créées de toutes pièces en Syrie pour faire tomber un régime qui leur déplaisait et réaliser leur plan de morcèlement des pays arabes pour reprendre plus facilement le contrôle des richesses pétrolières nationalisées par les Etats de la région dans les années 1970.

 

Maintenant que les impérialistes américains, notamment, ont obtenu des changements à la tête de l'Irak, par leurs pressions et leur chantage au soutien de l'activité des hordes obscurantistes, et qu'elles ont obtenu le feu vert de l'ONU pour armer qui elles veulent dans la région, elles ont décidé de renvoyer de nouveau ces hordes en Syrie. Les raids de l'aviation américaine sont menés de manière à les repousser vers la Syrie où leurs sale besogne de destruction d'un peuple et d'un Etat souverain n'est pas encore achevée. 

 

Ces nouveaux plans ne sont pas l'indice d'une domination insurmontable de l'impérialisme. Tout au contraire, les Etats impérialistes se heurtent partout dans la région et dans le monde à une résistance populaire qu'ils avaient sous-estimée en intervenant militairement en Irak, en Libye, en Syrie, ou en tentant de placer leurs hommes de confiance dans d'autres régions du monde. Le rejet par les peuples des tentatives de domination impérialiste est tel que même les hommes qu'ils avaient placés après l'invasion de l'Irak se sont révélés moins dociles. Les Etats impérialistes s'enlisent dans une spirale agressive.  De Gaza à l'Irak en passant par l'Ukraine, ils ne peuvent pas dicter leur ordre aussi facilement. C'est pourquoi ils se lancent avec rage dans de nouvelles guerres dévastatrices. Ces guerres ne font que renforcer la détermination des peuples à leur résister malgré des souffrances sans nom. Il n'y a pas d'autre voie pour mettre fin à la tendance à la domination barbare d'un système impérialiste miné par une crise générale profonde.

 

Les malheurs qui accablent les peuples syrien, irakien, palestinien ne laissent aucun autre peuple indifférent.

 

Le peuple algérien est lui aussi visé par les plans impérialistes dont l'un des objectifs est la prise de contrôle de ses richesses pétrolières. Nos dirigeants font les yeux doux aux chefs des puissances impérialistes pour sauvegarder les intérêts des classes exploiteuses qu'ils représentent. En recevant avec de gros sourires Fabius, évitant de lui mettre les "points sur les i" pour les ingérences militaires françaises en Afrique, ils cherchent à instaurer des liens de "bonne entente" avec eux sur le dos des intérêts vitaux des classes populaires. Saddam Hussein et, dans une certaine mesure, Kaddafi ainsi que Bachar El Assad, de même que l'Ukrainien Ianoukovitch avaient pratiqué cette politique. La faim de l'impérialisme ne peut jamais être apaisée. Il réclame toujours plus de concessions et il n'hésite pas à plonger dans l'horreur les peuples pour réaliser ses desseins. Seule la résistance organisée par un régime démocratique révolutionnaire des travailleurs et des couches sociales qui vivent de leur travail peut infliger un échec cinglant à la bourgeoisie impérialiste. Seul le renversement du capitalisme peut conduire à un monde sans guerre.

 

(Rédaction du Lien)