Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

la base US de l'OTAN à Suda est un aimant pour la guerre, déclare le Parti communiste de Grèce

Publié le 29 Octobre 2012 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Le 24 octobre 2010 s'est déroulée à Chania, en Crèteune réunion du comité de préfecture de KKE, à quelques kilomètres de la base US de Suda, sur le thème suivant: " les développements en Syrie et au Moyen Orient, le rôle de la base de Suda et les positions de KKE". Elisseos Vagenas, membre du comité central et responsable des Relations Internationales du Comité central de KKE, a pris la parole au cours de cette  réunion. Nous publions les extraits suivants  de son discours:

 

"Nous communistes considérons la lutte de classe comme la force motrice de tout 

développement social! Néanmoins, nous ne devons pas oublier que la lutte de classe doit être présentée d'une manière complète. Cela peut être accompli  par extension aux questions de politique extérieure, les  développements internationaux sont pris en compte.; des questions qui sont directement interdépendantes avec les développements à l'intérieur de chaque pays.  

 

"Les organisations de notre parti doivent prendre en compte, les développements internationaux et leurs relations comme un élément nécessaire et stable pour leur activité idéologique- politique et leur activité parmi les masses.  La réunion qui se tient aujourd'hui du Comité de la préfecture de Chania doit répondre à cette demande, afin d'améliorer dans les jours prochains notre activité, en éclairant et clarifiant les développements au peuple et en organisant sa lutte. 

 

" C'est évident, notre travail n'est pas du tout facile, comme l'écrivait  V.I. Lenine, le dirigeant de le Révolution d'Octobre, dont nous célébrerons dans quelques jours le 7 novembre le 95 ème anniversaire: " l'ignorance populaire de la politique extérieure est incomparablement plus grande que celle de la politique intérieure. Mentir au peuple  est devenu un réel art dans les "affaires" étrangères... le

 poison de la supercherie est  partout répandu par les millions de feuilles des journaux bourgeois."

 

"Aujourd'hui les efforts pour rendre le peuple stupide sont devenus encore plus scientifiques qu'ils  le furent il y a 95 années en arrière, quand Lénine a écrit ces paroles. Aujourd'hui, le volume de l'information et du "lavage de cerveau" idéologique et politique est devenu magistralement à la merci du cinéma, de la télévision, d'internet. La planification et la conduite des guerres impérialistes ne comprend pas seulement l'aspect militaire, l'aspect "opérationnel", comme le disent   tout aussi bien avec d'autres manières les officiers militaires. Elle comporte  l'aspect politique et psychologique de la préparation du peuple du pays dans une telle guerre impérialiste. De vieux " instruments" telle que l'invocation de la "Patrie", de   "ses intérêts" sont utilisés, aussi bien que les nouveaux,  dans le but de persuader le peuple de la nécessité du soutien de la guerre. Je veux vous rappeler quelques uns  de ces nouveaux "instruments": 

 

* "Pour cesser de démaquiller les ethnies " et  prétendument " pour des raisons humaines", (c'est ce qu'ils nous ont dit  pour la guerre contre la Yougoslavie);

 

*"contre le terrorisme" et pour "arrêter le port du voile chez les femmes" (C'est ce qu'ils nous ont dit dans la guerre contre l'Afghanistan);

 

*" Pour arrêter l'usage des armes de destruction massive" ( dans la guerre contre l'Iraq). En effet, le ministre du moment du PASOK, Mr Pangalos avait dit une chose incroyable, que nous devons être au côté des USA parce qu'après l'occupation militaire de l'Iraq le prix du pétrole chutera dans le soi-disant "Monde Occidental". Maintenant, évidemment, nous savons tous où est la vérité....

 

Ce furent les arguments des gouvernements bourgeois et des médias, du personnel de l'OTAN et de l'UE, qui dans une large mesure ont été reproduits par divers forces de "gauche",  et également opportunistes, parmi les couches populaires. 

 

Evidemment nous savons maintenant que les impérialistes invoqueront de nouveaux prétextes imaginatifs pour les interventions et  les guerres dans les années à venir . Toute personne qui lit le "Nouveau concept Stratégique de l'OTAN" trouvera des références diverses à de prétendues "nouvelles" et " menaces asymétriques", qui peuvent être utilisées comme un prétexte pour l'expansion de l'activité de l'OTAN, telles que les cyber-attaques,  la piraterie, le "terrorisme", la prolifération des armes balistiques et nucléaires, "la sécurité énergétique", le changement de climat, l'immigration,  la pénurie d'eau et..

 

Notre parti, à la fois dans le cas des guerres contre la Yougoslavie, l'Afghanistan et l'Iraq également dans la récente guerre contre la Libye et celle qui est préparée contre la Syrie-Iran, a refusé résolument d'accepter les prétextes des impérialistes. Nous appelons les travailleurs à ne pas prendre l'"appat" que les parasites et les impérialistes utilisent pour les entraîner dans de nouvelles guerres impérialistes.  Mais les communistes, et tout militant anti-impérialiste conséquent, doit contribuer afin que nous puissions démolir les arguments des impérialistes et la peur qu'ils répandent, afin de contrecarrer ces plans. Nous devons montrer les véritables causes de la guerre.

 

Nous devons nous interroger sur ce qui suit: Est-il possible que les monarques d'Arabie Saoudite et les divers émirs se soucient des droits démocratiques des Syriens? Est-il possible que les impérialistes US et européens, qui ont massacré tant de peuples, se tourmentent pour  la prétendue "restauration de la démocratie" en Syrie? Est-il possible que les dirigeants turcs, qui pendant 40 années ont occupé 40% du territoire d'un état membre de l'ONU, Chypre, désirent ardemment la prospérité et le paix pour le peuple syrien? 

 

Les développements dans le Sud-Est de la Méditerranée sont profonds, explosifs et créent une situation très dangereuse aux conséquences énormes pour les vies des travailleurs et  ils ont sans cesse et  toujours plus continuellement exprimés dans la relation  entre la crise du capitalisme et la guerre. 

 

Sur les développements en Syrie

 

 Evidemment, les événements qui ont eu lieu en Syrie ont leurs racines au sein du pays même, dans les problèmes économiques, sociaux et politiques que la classe ouvrière et les autres couches populaires ont expérimentés. Ce sont des problèmes qui ont été brûlants dans les années récentes, en raison des politiques de privatisations, de la réduction des droits et du revenu de la classe ouvrière et des autres couches populaires, au profit de la promotion des intérêts de la classe bourgeoise locale et  qui avaient pour but  son intégration   au marché capitaliste international. 

 

Cependant, il y eut  une tentative  presque simultanée d'une intervention impérialiste dans les affaires intérieures de la Syrie de la part des USA, de l'UE, de l'OTAN, d'Israël, de la Turquie, du Qatar, de l'Arabie Saoudite. 

 

Il devint apparent que les USA, l'UE et Israël étaient intéressés à la déstabilisation et à l'affaiblissement du régime bourgeois Syrien, qui selon les développements s'oppose aux positions et plans impérialistes dans la région et qui est un allié des forces de Palestine et du Liban etc.., qui sont en conflit avec les USA, l'OTAN et Israël. Nous n'oublierons pas qu'aujourd'hui le territoire Syrien est sous occupation étrangère (Israël). 

 

L'affaiblissement de ce régime ou même son renversement sont liés aux efforts des USA et de l'UE pour gêner les économies capitalistes émergentes, la Chine et la Russie, qui maintiennent des relations étroites avec L'Iran et la Syrie. Dans tous les cas ce n'est pas une coïncidence si ces deux pays ont voté  déjà à trois reprises aux Nations Unies contre une intervention militaire en Syrie. Une telle intervention pouvait aiguiser l'appétit des plans impérialistes pour attaquer l'Iran, sous le prétexte de son programme nucléaire. Elle pouvait même conduire à un nouveau démembrement des états de la région,  à un effet de domino pour la déstabilisation et l'effusion de sang, une chose qui apporterait de nouvelles guerres  et interventions impérialistes.

 

Dans ces conditions notre parti concentre l'attention sur l'élément le plus important, qui est en ce moment la guerre impérialiste et des interventions similaires dans la région, même  avec la participation  de la Grèce. Notre opposition à l'intervention impérialiste qui se déroule en Syrie ou d'une attaque similaire contre l'Iran ne signifie pas un abandon de l'attitude critique que notre parti maintient vis à vis  des régimes bourgeois de ces pays.  Les développements en Syrie sont l'affaire de son peuple. C'est lui qui a la responsabilité de décider de l'avenir de son pays.

 

Les intentions des impérialistes en général

 

Ces développements sont liés aux recompositions générales de la région qui sont orientées par le plan impérialiste en vue du "Nouveau Moyen-Orient", aux changements qui ont lieu en Afrique du Nord et au Moyen Orient, par la tentative de réorganiser le système bourgeois afin qu'il corresponde aux besoins actuels du profit capitaliste (...)

 

La situation se déroule dans les conditions d'une profonde crise capitaliste synchronisée à la  suraccumulation du capital qui cherche des  issues rentables. Elle est caractérisée par l'aiguisement des contradictions entre impérialistes, avec une intensification dans les conditions de la crise capitaliste, pour le contrôle des  voies d'acheminement des ressources naturelles et de l'énergie. Elle pourrait conduire à des conflits militaires généralisés, comme la poursuite des guerres impérialistes qui ont été déclenchées dans la période précédente par les USA-OTAN-UE contre la Yougoslavie, l'Afghanistan , l'Iraq, la Libye (..)

 

Le conflit pourrait "embrasser " toute la région sur une étendue plus ou moins grande (Est de la Méditerranée, Moyen-Orient, Afrique du nord, Golf persique, Balkans, Mer Caspienne). 

 

De plus, il est bien connu que la situation d'une guerre impérialiste est utilisée pour  atténuer les conséquences de la crise capitaliste mondiale et pour canaliser le capital dans les conflits militaires. 

 

Le rôle de Suda

 

Les bases militaires de Suda de l'OTAN en Grèce, également en Turquie tout comme celles du Moyen-Orient jouent un rôle important dans les développements qui se déroulent en relation aux "plans opérationnels". 

 

Ces bases servent comme des plate-formes de lancement des agressions dans leur phase active au cours de la précédente période (avant, pendant et par la suite). Elles sont utilisées pour l'approvisionnement, le stationnement et le soutien général des opérations militaires.

 

Sans les bases, les opérations des impérialistes feraient face à de grandes difficultés, qui causeraient un risque pour leurs résultats. Les impérialistes US auraient à réfléchir à deux et même trois reprises au sujet du  lancement de leurs agressions s'ils devaient compter uniquement sur leur force aérienne, sur leurs bombardiers stratégiques, qui doivent  voler pendant  plusieurs heures, s'il n'avait pas la base de Suda et les autres bases dans la région du Moyen-Orient. 

 

Ce n'est pas une coïncidence que l'Iran, dans cette phase soutienne la Syrie, et ait déclaré qu'une agression contre la Syrie serait une agression contre l'Iran et que dans un tel cas l'Iran attaquerait les bases US dans la région. Le feu que les impérialistes allument dans la région pourrait s'étendre et cela entraîne de grands dangers pour la Grèce, pour la Crète dont  la participation aura été donnée par le gouvernement grec du ND-PASOK-Gauche démocratique.

 

La distance entre la base de Suda et l'Iran est de 2 000 Km ( 2 500 de Téhéran). La portée des missiles iraniens "Sejiil" est de 2 500 km. Nous demandons: Est-ce que le peuple de Crète mérite de vivre sous cette menace existante pour les intérêts des monopoles Américains et Européens?

 

Suda n'est pas un aimant pour une transaction étrangère, comme certaines personnes le clament d'une manière déformée. C'est un aimant pour la guerre, la misère, la destruction, le sang versé qui inévitablement se produirait si notre peuple et les peuples de la région ne se soulèvent pas. 

 

Non à la soumission à la peur et aux mensonges!

 

Au vu de ces développements le KKE souligne le besoin de lutter contre la participation de la Grèce dans la nouvelle guerre impérialiste.

 

Nous savons que des forces ont été concentrés depuis des mois à Suda. Nous voyons qu'après ces récentes années, en dépit des protestations du KKE et des organisations de masse, la Grèce a constamment effectué des exercices militaires avec Israël. Cette semaine seulement 10 F16 de la Force aérienne israélienne participent à un exercice, dans la région de Thessalie, simulant l'agression sur des objectifs nucléaires d'Iran.

 

Au vue des ces développements les travailleurs ne doivent pas croiser les bras! Ils doivent se mobiliser! Ils doivent demander:

 

que la base militaire de Suda soit immédiatement fermée et généralement que l'espace aérien, terrestre et maritime  de notre pays ne seront pas utilisés pour la nouvelle guerre; que les exercices militaires et généralement la coopération militaire cesse avec Israël; la non complaisance avec les soi-disant "obligations contractuelles" dans le cadre de l'OTAN. En même temps, la lutte pour le désengagement de cette dangereuse organisation doit être renforcée.

 

La voie de la "solution de gauche" et la guerre

 

Nous savons que lorsque le KKE critique SYRIZA, nous sommes immédiatement accusés d'animosité, de partialité etc.. Aussi serons-nous le plus possible objectif. Prenez en compte les faits suivants:

 

Est-il vrai qu'au début des élections en Juin Mr Tsipras a rencontré les ambassadeurs et les diplomates des 20 pays capitalistes les plus forts? Que fut-il discuté là?

 

La rencontre du Président de SYRIZA avec les ambassadeurs du G20 nous donnent un souvenir du passé récent, il nous rappelle principalement l'ancien premier ministre Papandréou, qui a disparu sans laisser de trace dans les semaines récentes. Les mêmes slogans au sujet d'"une nouvelle politique étrangère  pacifique aux facettes multiples ", les mêmes références à des "initiatives internationales pour la démocratisation du système des relations internationales" et le besoin de " relever le rôle des Nations Unies". Et en même temps, aucune mention de l'OTAN. Les lèvres ne disent rien! L'OTAN qui s'est réuni récemment  à Chicago et qui a pris de nouvelles décisions dangereuses pour l'extension de ses activités, pour la répression de toute force, de tout peuple qui cherche à prendre le contrôle de son propre avenir. Le silence de Mr Tsipras concernant la poursuite de l'intervention contre la Syrie fut stupéfiant. Aucune  mention, si des plans  ne sont pas projetés pour une intervention militaire dans la région. Comme si l'utilisation de la base de Suda n'est pas une partie des plans concernant cette intervention, et généralement l'utilisation en général des ports, de l'espace aérien et maritime de notre pays (..)

 

SYRIZA et ses propositions gouvernementales ne fournissent aucune sortie, aucune solution aux questions de la paix et de la sécurité!

 

L'expérience internationale montre que les forces de cette soi-disant "gauche" ont activement participé aux guerres impérialistes . Les gouvernements de cette sorte en France et en Italie se comportèrent de la même manière durant les bombardements de la Yougoslavie par l'OTAN. Ces gouvernements y participaient  activement!  Effectivement, ces gouvernements comprenaient des partis communistes de ces pays, qui participent aujourd'hui au côté de SYRIZA à la formation européenne opportuniste dénommée "Parti de la gauche européenne."

 

L'UE et le .......... prix Nobel de la paix!

 

Il y a quelques jours " le prix Nobel de la paix" a été décerné à l'UE. Des milliers de travailleurs à travers le monde ont été écoeurés après cette décision. Notre parti a remarqué que c'est "ce prix qui constitue une horreur et un déclin pour ceux auxquels il a été décerné  et à ceux auxquels il sera décerné à l'avenir" en rappelant au peuple le rôle de l'UE dans les guerres contre la Yougoslavie et tout aussi dans celles récentes.

 

Quelle est la position de SYRIZA sur cela? Que le prix  n'aurait pas dû être décerné à l'UE parce qu' "elle fut complètement absente des points de rupture de la tension à travers le monde". Que réclame SYRYZ.A?  L'UE de devenir  "une puissance globale" (...) " pour prouver qu'elle mérite ce prix"! 

 

Nous discutons de ce sujet de l'UE qui au départ fut construite en tant que " communauté du charbon et de l'acier" (en 1951) et en tant que Communauté économique européenne (CEE) ( en 1957) dans le but de servir les intérêts du grand capital! Dans le but de rendre l'exploitation de la classe ouvrière des états-membres de l'UE plus efficace et pour les monopoles européens d'être en mesure d'entrer en compétition avec les monopoles des autres puissances. L'UE est une construction réactionnaire, un prédateur, un "loup" et SYRIZA demande au loup de  vêtir le costume d'un mouton! 

 

Est-il possible pour l'UE, qui avec ses directives et décisions a massacré les droits des travailleurs , les salaires, les pensions, qui a détruit et détruit les plus basses et moyennes couches sociales rurales et urbaines, qui a augmenté le chômage de 1,5 million de personnes, qui détruit l'avenir de la vaste majorité de la jeunesse de suivre une politique étrangère pacifique? 

 

Lénine a écrit " Aucune idée ne pourrait être plus erronée ou néfaste que de séparer la politique étrangère de la politique intérieure. La monstrueuse falsification de cette séparation devient encore plus monstrueuse en temps de guerre. Maintenant la bourgeoisie fait tout son possible pour suggérer et encourager cette idée". Nous ajouterons qu'ici en Grèce la bourgeoisie a utilisé les opportunistes de SYRIZA et en Europe le soi-disant "Parti de la gauche européenne" pour cet objectif.

 

Le KKE s'adresse à la classe ouvrière du pays, aux peuples de notre région et souligne que leurs intérêts doivent être identifiés avec la lutte commune anti-impérialiste et anti-monopoliste, pour le désengagement des organisations impérialistes, le retrait des bases militaires étrangères et des armes nucléaires, le retour dans le pays des forces qui sont dans des missions impérialistes, l'expression de la solidarité avec le peuple Palestinien, qui fait l'expérience de la barbarie d'Israël, ainsi qu'avec tous les peuples qui luttent et qui cherchent à tracer leur propre chemin de développement. La lutte pour ces objectifs aujourd'hui ne peuvent être satisfaits détachés de la lutte pour le pouvoir.