Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

La délégation parlementaire du Parti communiste de Grèce dénonce au Parlement européen l'escalade de l'intervention impérialiste en Syrie

Publié le 30 Juillet 2012 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

 Dans une lettre à Catherine Ashton, Haut Représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et  la politique sécuritaire, les représentants de KKE au Parlement européen condamne la dangereuse escalade de l'intervention impérialiste de l'UE, des USA et de l'OTAN en Syrie, qui crée les conditions pour un conflit général dans l'ensemble de la région. Il soulignent aussi que les développements en Syrie sont exclusivement  l'affaire du peuple Syrien et demandent  l'arrêt immédiat de  toutes les  interventions de l'UE, des USA et de l'OTAN contre la Syrie et l'Iran, l'abandon immédiat des  sanctions de l'UE contre ces pays et leurs peuples et que la Grèce ne participe pas aux nouvelles guerres impérialistes. 

 

Dans leur lettre, les membres de KKE au Parlement Européen, Giorgos Toussas et Babis Angourakis, indiquent ce qui suit :

 

"La Délégation du Parti communiste de Grèce (KKE) au Parlement Européen condamne la dangereuse escalade de l'intervention impérialiste de l'UE, des USA et de l'OTAN en Syrie et dans l'ensemble de la région. La récente attaque criminelle à Damas qui a causé la mort du Ministre de la Défense, Dawoud Rajiha, et à  d'autres officiels du gouvernement Syrien, est le résultat de l'intervention impérialiste flagrante qui soutient l'opposition armée et d'autres mécanismes qui n'ont aucune relation avec les intérêts du peuple Syrien.  La cruelle compétition parmi les forces impérialistes, dans le but d'assurer  leur influence et leurs avantages géostratégiques dans l'ensemble de la région du Moyen Orient et du Golf Persique, accroît la tension et crée les conditions d'un conflit général. 

 

"En outre, la pression et les menaces contre l'Iran entrent dans une nouvelle phase, sous le  prétexte de son programme nucléaire. L'atmosphère de guerre qui a été entretenu dans l'ensemble de la région de l'Eurasie depuis  plusieurs années est manifestement lié à ses ressources en énergie et à  sa position géostratégique et  non pas aux  prétendus intérêts "humanitaires"  des forces impérialistes centrales et régionales. Cette situation déjà explosive est aggravée par l'escalade des menaces  concernant  une attaque unilatérale d'Israël contre l'Iran, qui cherche aussi à consolider son rôle d'une force puissante contre les peuples de la région. 

 

La politique de l'UE, de l'OTAN et des USA, les contradictions explosives avec des forces qui revendiquent un rôle dans la région, telles que la Russie et la Chine, l'engagement de régimes anti-peuples de la région qui aspirent jouer un rôle plus  grand, tels que l'Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie,  rend plus proche la perspective d'un conflit général et d'une intervention militaire ouverte - comme ce fut le cas en Libye- en Syrie et en Iran. La Grèce est aussi directement engagée dans ces plans dangereux, surtout à cause de la base militaire US-OTAN à Souda Bay, qui a une importance stratégique, et à cause de la  bonne volonté du Gouvernement Grec à participer dans les plans criminels contre les peuples de la région. 

 

"La Délégation de KKE au Parlement Européen souligne le besoin immédiat d'une résistance des peuples de la région contre les interventions, dans le but de contrecarrer la guerre impérialiste.

 

Les développements en Syrie sont exclusivement une affaire des Syriens, qui sont seuls responsables de décider de leur propre avenir dans leur pays.

 

Nous demandons:

 

        * D'arrêter les interventions de l'UE, des USA et de l'OTAN contre la Syrie et l'Iran

 

       * La levée immédiate des sanctions de l'UE contre la Syrie et l'Iran qui affectent leurs peuples et  qui a  aussi des conséquences négatives pour le peuple des Etats-membres de l'UE.

 

        * Que la Grèce ne participe pas dans les nouvelles guerres impérialistes qui sont préparées contre la Syrie et l'Iran

 

        * De ne pas se conformer à toute " obligation contractuelle" qui engage directement ou indirectement la Grèce.

 

       * De ne pas utiliser la base militaire de Souda Bay. Elle doit être immédiatement fermée.

 

      * Le retour de toutes les forces militaires grecques qui sont à l'étranger

 

     * L'annulation des manoeuvres militaires et de tous les accords militaires avec Israël.

 

La Délégation au Parlement Européen de KKE appelle notre peuple à exprimer sa solidarité avec les peuples de la région que les impérialistes se sont préparés à entraîner au massacre de plusieurs façons.  A renforcer leur lutte pour le désengagement des unions impérialistes, de l'UE et de l'OTAN, qui constitue  la contribution la plus valable pour un avenir de paix et pour la prospérité des peuples dans notre région."