Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

La droite "Grecs indépendants" (ANEL- parternaires de la "gauche radicale" SYRIZA

Publié le 30 Janvier 2015 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

D. Papadimoulis, un  dirigeant officiel de SYRIZA, membre  et vice- Président du Parlement européen a déclaré ce qui suit en 2012:  "Il n'y a pas de possibilité de former un gouvernement de coalition avec Panos Kammenos (nota: le dirigeant de ANEL). Il appartient à la droite. L'histoire et les positions de Panos Kammenos  le place à droite du parti ND. Un gouvernement de la gauche anti-mémorandum qui est dépendant de Panos Kammenos ne peut pas durer".

 

Certains d'entre nous se sont souvenus  de ces déclarations quand ils ont entendu que SYRIZA et les nationalistes de ANEL, sont parvenus à un accord pour former un gouvernement. Le dirigeant de ANEL, Panos Kammenos fut pendant plusieurs années un officiel de ND et le ministre de la marine dans les gouvernements ND. Il a contribué, de cette position très responsable, à soutenir la rentabilité énorme des propriétaires privés des transports maritimes. P. Kammenos a été désignée Ministre de la défense dans le nouveau gouvernement. 

 

Nombreux sont ceux qui furent surpris. D'autres ont été " gelés". En particulier, de nombreux ouvriers à l'étranger, qui ont accepté la propagande "orageuse" des mass média internationaux à propos de la "la gauche de SYRIZA" et du "danger pour l'UE", qui fut à juste titre stupéfiante. Spécialement ceux, qui en raison des  verres déformées des mass média, ont célébré la formation du gouvernement de la "gauche radicale" dans l'espace duquel se sont  trouvés à la fin les nationalistes de ANEL. Il a été démontré encore une fois que le terme géographique "aile gauche" ne peut pas définir correctement les forces politiques, leurs objectifs et alliances. Si les ouvriers d'Europe, qui furent appelés par le Parti de la Gauche Européenne (PGE) à soutenir SYRIZA, ont remis  à  leur classe sociale  des " lunettes " afin qu'elle puisse encore voir en SYRIZA un parti de la "gauche" en faveur du capital, de l'UE et de l'OTAN. Ainsi il y a aucune  raison pour des festivités. 

 

Mais en revenant à la formation de ce gouvernement spécifique, nous noterons qu'à l'intérieur de la Grèce cela n' est pas devenu une surprise particulière. En tout cas, la coopération entre SYRIZA et les "Grecs indépendants" n'est pas nouvelle. Elle a été inaugurée en mars 2013, quand les présidents des deux partis, avec les développements à Chypre comme prétexte, ont tenu une réunion qui a été suivie de déclarations communes au sujet de la formation d'un "front" commun. 

 

Nous devions conserver en mémoire que le KKE dés le premier instant a estimé qu'il y avait des bases d'une politique pour  la formation d'un gouvernement basée sur SYRIZA ensemble avec ANEL ou avec d'autres partis. C'est ce qui est maintenant exprimée au niveau du gouvernement. Le KKE l'avait rendu clair que SYRIZA est le nouveau parti social-démocrate, qui a une orientation en faveur des groupes de monopoles et qui est en faveur de l'UE et de l'OTAN. Un parti moderne social-démocrate à la place du PASOK, un parti de la gestion bourgeoise qui impose le fardeau du paiement de la dette sur le peuple et qui parle de la balance des budgets, en soutenant le capital avec des capitaux tout en donnant au peuple des miettes. Pour cette raison et sur les bases ci-dessus, il n'hésite pas de coopérer avec des nationalistes dans le but de former un gouvernement bourgeois.

 

C'est "la colle" qui soude SYRIZA à un parti avec des positions nationalistes, tel que ANEL. ANEL est un parti qui a même coopéré avec le fasciste "Aube  Dorée" au niveau du parlement. Un exemple caractéristique est que c'est un fait que durant le vote à propos du retrait de l'immunité d'un membre du parlement de "Aube Dorée" il a pu essayer  de voter "présent" pour les criminels des attaques contre les ouvriers et les immigrés. Naturellement, les positions gouvernementales sont une récompense pour son attitude...

 

ANEL a  eu pendant longtemps des positions réactionnaires sur l'immigration et en faveur de la "chasse aux immigrants clandestins" dans ce cadre,  "Aube Dorée" avait une position similaire. Certaines propositions ridicules qui ont été promues par ANEL ne devraient pas être "données". "Le renouveau des anciens jeux olympiques dans une place proche de l'Olympe avec des athlètes d'origine grecque. Les épreuves seraient conduites à la manière des anciens et les athlètes entreraient aussi en compétition à la manières des anciens"......

 

Les  positions et la stratégie de ANEL ... juste comme celles de SYRIZA, ne contestent pas les monopoles mais au contraire elles ont pour objectif de les sauver. ANEL décore  cette orientation  politique avec des slogans et des proclamations au sujet de la "défense de l'Hellénisme " qui "est menacé par Merkel" et les tentatives de dissimuler et d'enjoliver le rôle de l'UE. 

 

Cela met en évidence le nationalisme qui est l'autre face du capital monopoliste, lequel  y engage habituellement SYRIZA. 

 

Évidemment ce qui est attaqué n'est pas naturellement l'"Héllénisme". Au contraire c'est la classe ouvrière et les couches populaires qui sont attaquées sans merci et cela se poursuivra, au regard de la formule utilisée pour gérer la crise capitaliste, sans tenir compte quels sont les gestionnaires du pouvoir bourgeois, et se poursuivra même quand arrive le redressement  qui est désiré par les bourgeois. 

 

Un autre exemple caractéristique du programme de gouvernement de ANEL est la référence à la création du " profit de l'emploi" qui permettra à l"employeur " de payer à l'ouvrier seulement  le salaire net mensuel qui n'est pas récupéré par le profit de l'emploi". Un autre soutien des subventions aux employeurs. SYRIZA a des propositions semblables au sujet de l'application des programmes de l'UE sur la flexibilité su travail qui soutiennent le capital et qui recyclent le chômage. 

 

De plus ANEL plaide dans son programme économique pour la " dépénalisation des entrepreneurs". Naturellement cette position de ANEL est très présente dans les déclarations de SYRIZA au sujet de la santé des entrepreneurs et les éloges se sont accumulées  pour le nouveau gouvernement par SEV ' La Fédération hellénique des entreprises). Nous pouvons voir combien les industriels grecs tremblent en raison de ce gouvernement pour sa récente déclaration.: "La Fédération en tant que base représentative des hommes d'affaires grecs organisés, sera au côté du gouvernement et alimentera le  premier ministre avec ses positions sur la politique industrielle et son plan pour la croissance de l'économie grecque, et également de son réseau de relations avec la communauté européenne et internationale des hommes d'affaires."

 

Au sujet de l'éducation, ANEL est un soutien des universités privées et il veut légaliser leur création. Il parle de " la pleine et légale abrogation de l'inviolabilité des institutions d'éducation et des universités et les occupations seront strictement punies en conformité avec le code criminel", et "le Modèle des grandes écoles qui collaboreront avec les hommes d'affaires." Naturellement le fait que SYRIZA a rendu cela clair qu'à la fois la santé et l'éducation continueront d'être ouvertes à l'activité des affaires confirme la cohésion de ce gouvernement. 

 

Nous pensons que d'autres exemples ne sont pas nécessaires ...

 

Comme l'estime le CC de KKE dans sa déclaration sur le résultat des élections: " Le changement de gouvernement et particulièrement le nouveau gouvernement de SYRIZA ne constitue pas un changement politique en faveur du peuple. La coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL poursuivra les engagements anti-peuple du pays à l'UE et aux créanciers et naturellement cela fournira un ballon d'oxygène pour le système politique bourgeois qui cherche à intégrer le peuple plus profondément dans le système. Le système politique bourgeois tentera d'acquérir cela via sa recomposition et à un moment crucial pour le peuple  son mouvement SYRIZA a déjà admis que le prochain jour il y aura un programme qui sera créé en accord avec les créanciers. Ce programme, même s'il n'est pas nommé un mémorandum ou s'il n'a pas l'apparence formelle du mémorandum de nos jours, contiendra des conditions anti-peuple (...)"

 

Le KKE, constant avec ce qu'il a dit avant les élections, ne va pas soutenir ou tolérer le nouveau gouvernement. Il utilisera le rassemblement des forces, qui le suivent dans cette phase, pour faire ce qu'il a promis au peuple de faire. Afin qu'il y ait une forte opposition populaire des ouvriers en faveur du peuple dans le parlement également, avec ses propositions, mais par dessus tout dans le mouvement afin  de renforcer l'alliance populaire aujourd'hui et dans l'avenir. Afin de renforcer les luttes contre l'UE, le mémorandum permanent, les monopoles, le capital et son pouvoir. Afin que les ouvriers récupèrent leurs pertes principales de la période de la crise. Afin que les groupes monopolistes et le capital, et non pas les travailleurs salariés et les chômeurs, paient pour les quelques miettes qui sont données à ceux qui sont dans l'extrême pauvreté. 

 

(Source solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)