Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

La position du Parti communiste Pakistanais sur la fusion des trois partis de gauche

Publié le 14 Octobre 2012 par Lien-pads in 10- INTERNATIONAL - Asie

Le Parti communiste du Pakistan exprime sa position sur la récente fusion de trois partis de gauche pakistanais. Cet article publié en anglais sur solidnet (site internet des partis communistes et ouvriers du monde) a été traduit par nos soins. Il est intéressant dans la mesure où il est l'expession de la politique des alliances de ce parti communiste d'un pays où le fondamentalisme religieux manipulé par le féodalisme, la bourgoisie compradore locale et les puissances impérialistes est un important obstacle pour la démocratie, le progrès social et la marche vers le socialisme. Le parti communiste du Pakistan déclare:


Actuellement, un débat chaud se déroule avec une excitation explicite parmi ces cercles politiques qui prennent un intérêt enthousiaste au paradigme politique du Pakistan, au sujet de la fusion des 3 partis de la gauche démocratique. A ce propos, certaines réalités de base sont camouflées et tous les dessous ne sont pas expliqués clairement, à ce sujet.  A présent, une gauche du parti du centre n'existe pas dans les principaux partis politiques du Pakistan et dans le passé le seul  a malheureusement été chassé par les courants d'air, en remaniant  ses positions au centre ou au centre droit.

 

Dans les faits, ces 03 partis s'efforcent de remplir par  en dessous  ce vide politique, dans la condition de la situation politique qui prévaut dans le pays.

 

La fusion attendue serait basée sur un programme politique minimum, et le nouveau parti constitué ne serait pas lié à une idéologie, mais à des objectifs politiques. Malheureusement, ils méprisent le conception de la constitution d'un parti politique sur des bases idéologiques. De la même façon, ils rejettent le concept du parti cadre, l'adhésion sera ouverte à tout un chacun en accord avec le programme politique. Mais ce sera en total désaccord du concept de la fondation d'un parti Léniniste monolithique.

 

Le Parti communiste du Pakistan considère ce mouvement dans l'intérêt à long terme du peuple du Pakistan, si la direction pouvait éviter l'opportunisme. Conservant en vue le dossier de leur passé docile,  il y a toute possibilité que ces éléments puissent devenir la proie des manoeuvres politiques de la cellule politique du pouvoir militaire établi dans le pays.  

 

Séparément ces 03 partis, pendant longtemps, à différentes occasions ont adopté divers programmes démocratiques bourgeois, en privilégiant  des positions pragmatiques  conformes aux  signaux du pouvoir de l'établissement militaire. Par exemple; leur participation à l'APDM (TOUS LES PARTIS DE L'ALLIANCE DÉMOCRATIQUE), dirigée par le Général Hameed Gul ( notoirement connu pour être un champion du soi-disant Jihad Islamique, contre le gouvernement légitime d'Afghanistan et l'Union Soviétique. Il est ex-chef de ISI (Agence d'espionnage Pakistanaise).

 

Sous quelle direction cette alliance a-t-elle boycotté les élections générales de 2008? En Soutenant les Talibans, et  en manifestant contre les actions militaires au Swat, à Dir, et  dans les districts de Bunir et agences Tribales. 

 

Le statut de chacun des trois partis, les programmes démocratiques bourgeois sont  inférieures à ceux de la social-démocratie, mais en raison des conditions de la désastreuse politique dominante dans le pays, c'est un mouvement bienvenu, si à la  fusion commune succède un programme bourgeois ou social démocratique(...)C'est une ironie, pendant  longtemps ces forces ont gaspillé leur puissance en étant éparpillés autour de petits partis ou groupes, en face de la montée sans limites et alarmante du puissant et périlleux  combat pour le pouvoir des forces religieuses fanatiques, à travers tout le pays. Dans une pareille situation   pour faire reculer les menaces répandues et imminentes d'un retour moyenâgeux,  la présence d'une gauche du parti du centre, avec un programme laïque démocratique est hautement souhaitée.

Peu  nombreux parmi les dirigeants de ces partis recourt au double jeu, avec des tendances clandestines, au sujet de certaines questions d'une substance réelle.

 

Le Parti communiste du Pakistan, remarque que, aucun de ces partis ne fut Marxiste Léniniste dans le passé, et ils vont pas en fonder un maintenant.

 

De ce qui suit, nous devons garder à l'esprit à propos de la fusion des 03 partis:

 

1) Le Parti des Travailleurs du Pakistan

 

Son dirigeant, est un avocat renommé du pays,  qui a plaidé des causes à la demande du gouvernement durant les dix années du régime du Général Musharaf, et qui a été un assistant du Procureur Général du Pakistan, à la même période. Il soutenait le Général Musharaf, le considérant comme une personne laïque et démocratique. Ouvertement il rejette le Léninisme, se plaisant à dire qu'il est de longue date et à présent hors de propos qu'il est un politicien pratique, un avocat des politiques parlementaires libérales et démocratiques au Pakistan, en insistant qu'il n'y a pas de place maintenant, pour une transformation révolutionnaire à la suite d'une révolte du peuple, et certainement de la lutte de classe. Il peut être observé trois tendances parmi les membres de son Parti:

 

A) Une de ses parties, souligne, qu'elle adhère aux politiques sur une base de classe et s'efforce de transformer le système existant au travers de moyens parlementaires pacifiques.

B) Un second groupe exprime le point de vue, que l'investissement des sociétés multinationales doit être le bienvenu, pour l'avancement  en échange du capitalisme au Pakistan pour une émancipation du féodalisme.

C) le troisième groupe se prononce pour une révolution démocratique  anti-impérialiste, anti-féodale  au travers de moyens parlementaires pacifiques et démocratiques.

 

Malheureusement ce Parti est éminemment hostile envers le Parti communiste du Pakistan.

 

2) Le Parti AWAMI du Pakistan

 

Ce Parti comprend d'une manière prédominante des personnes, qui ont été expulsées ou qui ont  quitté de plein gré  le Parti communiste du Pakistan en soutenant dans le passé la Perestroïka et la Glasnost. La direction de ce parti rejette ouvertement et explicitement le Marxisme et le Léninisme. Elle éleve  sa voix pour traduire l'étendue de son dépit envers  la dictature qui ne peut être acceptée même au nom du Marxisme. Furtivement, ce parti  se déclare social-démocrate. Il réalise son activité politique grâce aux donations reçues des ONG, et d'un large  nombre de donateurs  qui l'aident régulièrement. Il active également dans les syndicats ouvriers et paysans, dans les ONG. Il est très critique envers KKE de Grèce parce qu'il n'a pas rejoint une coalition de gouvernement avec SYRIZA et célèbre la victoire des Sociaux-démocrates en France.

 

3) Le Parti du travail du Pakistan

 

Il est l'un des nombreux groupes Trotskistes au Pakistan, recevant d'énormes sommes de fonds étrangers au travers son réseau d'ONG. Pendant un long temps et même à présent, la Fondation Olof Palme de Suède l'a généreusement financé.

Il existe explicitement trois principales tendances politiques diverses dans ce parti. 

 

A) Au Penjab, il est trotskiste d'une manière prédominante

B) Tandis que dans la province Pukhtoonkhwa, une section Maoïste du parti des travailleurs paysans (Mazdoor Kisan), est dominante parmi les adhérents. Dans la province C. Sidh, certains groupes nationalistes avec des tendances Marxistes, activent dans ses rangs et dans son entourage.

 

Les ONG paient ses factures pour les séminaires, les manifestations et  le temps  que lui consacre des travailleurs.

 

A la lumière des faits, décrits ci-dessus, le nouveau parti créé, malgré la fusion de ces 03 partis, ne sera pas fondé sur les bases d'une idéologie, et il ne sera pas non plus une fondation monolithique. Pareillement, il ne sera pas un parti cadre, mais un parti de masse pour un programme politique minimum.

 

Un Parti sans une base idéologique, rejetant le léninisme  démodé,qui appelle à la Révolution Bolchevique, une parodie de Lénine, avec une histoire, détestant la dictature du prolétariat, ou la déclarant ridicule et rejetant le prolétariat en tant que classe, arguant, que le prolétariat a perdu  sa substance à l'époque de l'automatisation et que la plus-value a également été épuisée si loin, peut être toute chose mais pas un Parti Marxiste Léniniste.

 

Le Parti communiste du Pakistan tracera ses relations avec lui en fonction du temps, sur les bases de ses stratégies et pratiques politiques.

 

Le Parti communiste du Pakistan, désire entrer dans une alliance démocratique avec des objectifs pragmatiques bien assis, afin de  lutter pour l'émancipation des tendances croissantes et sans limite du fanatisme religieux au Pakistan,  pour l'anti-impérialisme, pour mettre à la porte des affaires politiques de l'Etat les militaires, pour éliminer le féodalisme dans le pays, et également pour s'efforcer de prendre les rênes du pouvoir, par les révoltes des personnes et des classes laborieuses, la paysannerie, les classes moyennes laborieuses, pour les unir contre l'impérialisme, le capitalisme compradore, le féodalisme et pour mettre un terme à la renaissance du moyen-âge religieux, dans le pays.

 

Pour cela, le PCP, d'une stature d'un vrai Parti Marxiste Léniniste au Pakistan aura du plaisir  à forger  une alliance avec tout parti.