Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

La visite d'Obama en Inde : ne pas se livrer aux pressiopns des Etats-Unis

Publié le 28 Janvier 2015 par Lien-pads in 10- INTERNATIONAL - Asie

Le 16 janvier 2015 du Parti communiste de l'Inde (Marxiste) 

 

La visite d'Obama en Inde  a été précédée par divers déplacements du gouvernement Modi pour alléger les intérêts US.  

 

Premièrement,  le gouvernement Modi négocie avec les autorités US afin de trouver des voies qui contournent l'Acte de responsabilité du nucléaire civil passé par le gouvernement indien Le droit d'avoir recours à des fournisseurs responsables  a fait l'objet d'une objection de la part des Etats Unis. Le BJP a soutenu cette loi au parlement. Maintenant sous la pression US, cette garantie élémentaire pour le peuple dans le cas d'un accident nucléaire est l'objet d'une recherche afin de l' édulcorer. Le Bureau politique demande que la lettre et l'esprit de la loi soient respectés et aucun pas ne devrait être fait pour passer le fardeau au gouvernement indien ou à d'autres entités. 

 

Le Bureau Politique, réitère son opposition ferme au renouvellement de l'Accord cadre de défense pour une nouvelle période de dix années. L'Accord cadre signé en 2005 contenait des prestations tels que l'Accord de soutien logistique et les mémorandums des accords sur les communications et la sécurité (CISMOA) qui avaient fait de l'Inde un allié militaire des Etats Unis et de ses alliés de l'OTAN. Le gouvernement Modi devrait s'abstenir de signer l'Accord de défense qui est contre les intérêts du pays et de l'autonomie de sa stratégie.

 

Les Etats Unis font pression sur l'Inde pour édulcorer la nature de  son régime et sa réglementation des droits de la  propriété intellectuelle. Ceci est signifié pour faciliter aux sociétés multinationales  pharmaceutiques des Etats Unis à faire des super profits en Inde dont le résultat rendra   les médicaments  plus coûteux pour le peuple. La visite de Obama ne devrait aboutir à aucune concession aux Etats unis à cet égard et sans   donner aussi aucun traitement spécial aux investissements US ou envers  les obligations fiscales.