Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Le Parti communiste du Luxembourg condamne la guerre au mali

Publié le 16 Janvier 2013 par Lien-pads in 6- INTERNATIONAL - Afrique

Nous publions ci-dessous la déclaration du Parti communiste du Luxemebourg en date du 15 janvier 2013 qui condamne la guerre au Mali: 

 

Depuis vendredi dernier, la France ancienne puissance coloniale mène une guerre à l'Ouest du Mali Africain.

 

 

La prétention est d'empêcher les rebelles islamistes de poursuivre leur avancée dans le nord du pays vers la capitale Bamako. Pour cette raison, la Force aérienne Française a attaqué des villages avec des bombes et des missiles. Déjà, dés les premiers jours de la guerre française, plus de 100 personnes ont été tuées, parmi lesquelles des femmes et des enfants.

 

Le ministre français de la guerre Jean-Yves Le Drian a déclaré qu'il était nécessaire d'éviter l'instauration d' " un Etat terroriste en face de la France et de l'Europe". Le même argument hypocrite a été utilisé, il y a des années, par les USA et leurs alliés lors des agressions en Afghanistan et en Irak. Mais en réalité cette nouvelle guerre n'est pas destiné à protéger le peuple du Mali ou pour empêcher un "Etat terroriste", mais- comme habituellement dans de tels cas - pour soutenir un régime qui est acceptable pour l'Occident, un régime qui sécurise l'accès aux richesses naturelles et aux positions géo-stratégiques.

 

Même avec l'élargissement des troupes de la France aux autres états de l'OTAN et aux autres forces militaires régionales il n'y aura pas de solution militaire pour le Mali. La poursuite et l'extension de la guerre causera plus de destructions, plus de victimes, plus de misères et plus de réfugiés.

 

Le Parti communiste du Luxembourg refuse toute guerre comme solution aux conflits. Le Parti communiste du Luxembourg appelle le gouvernement et en particulier les diplomates du Luxembourg à prendre leur responsabilité en leur qualité de membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies et d'agir pour une solution pacifique au Mali et également pour le retrait des troupes de la région.