Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Les ouvriers Egyptiens poursuivent la lutte contre l'exploitation et le pouvoir fasciste

Publié le 7 Mai 2013 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

A l'occasion du premier mai 2013, le Parti communiste Egyptien a publié sous ce titre un appel à l'adresse des travailleurs d'Egypte. Ci-dessous la traduction de l'anglais de ce texte effectuée par la rédaction du Lien:

 

"Un régime fasciste contrôle et détient le pouvoir dans notre pays en sa qualité de régime capitaliste subordonné. Il représente seulement une prolongation de l'ex-régime de corruption, que notre révolution voulait renverser. Ce régime, qui a volé la révolution et qui a pensé instaurer fermement pour lui même son trône sur le pays, s'entête à poursuivre les mêmes politiques de privatisation. Il maintient la démarche qui suce le sang des ouvriers et destravailleurs. Il recherche l'aide du Fonds Monétaire International et accepte ses conditions inhumaines: en détruisant le secteur public, la privatisation, l'élimination des crédits aux pauvres et à la classe ouvrière, les injustes impositions pour eux, la privatisation du système deprotection de la santé. Il impose des accords économiques qui détruisent notre industrie et broient notre dignité nationale ( comme les accords des Zones industrielles Franches (ZIF). Il se lance lui même dans les bras de l'impérialisme US, le premier ennemi de la liberté des peuples, de la justice sociale et de la paix mondiale. Quand le régime commet tous ces crimes contre les masses ouvrières et laborieuses, avec violence il prend des mesures sévères sur toutes les institutions civiles de l'Etat en essayant de les détruire et de les "Ikhwaniser" par celles des Frères Musulmans et les mettre au service de ses propres groupes et soutiens de son agenda fasciste, comme cela s'est produit dans les organisations judiciaires et les médias, les canaux de télévision et les quotidiens indépendants, au profit de son projet obscurantiste et réactionnaire contre la liberté et le progrès.

 

Toutefois, les ouvriers Egyptiens, à la faveur de leur lutte historique, continuent à briser la barrière de la peur au sein des masses populaires Egyptiennes avec leurs protestations et leurs grèves à travers l'Egypte. Ils sont déterminés à poursuivre la lutte dans le but d'obtenir les justes revendications économiques et sociales, non seulement à leur propre bénéfice mais aussi pour le bénéfice de toutes les couches laborieuses, les fils de ce fier peuple révolutionnaire. Nous ne serons pas intimidés par les arrestations, la détention ou le terrorisme.

 

Alors que nous célébrons cette année le premier mai la Journée internationale du travail , nous célébrons le trente huitième anniversaire de notre Parti qui a été reconstitué le premier mai 1975.

 

Le Parti communiste Egyptien exprime sa solidarité avec la lutte héroïque menée par les ouvriers qui protestent vaillamment en clamant leur droit à la vie, et aussi les vénérables juges d'Egypte et les honorables média populaires. Nous appelons les masses populaires Egyptiennes et la classe ouvrière à s'unir et réaliser la lutte solidaire et commune. Nous appelons aussi toutes les forces civiles, syndicales et partisanes qui s'intéressent à la classe ouvrière à la soutenir et à appuyer la lutte des ouvriers pour arracher leurs droits légitimes:

 

1. La promulgation de la loi pour un salaire minimum de 1500 £E, et pas plus de 15% au maximum du minimum, pour des salaires liés au coût de la vie.

2. Le développement d'un plan urgent qui élimine le chômage et attribue une allocation chômage afin de réaliser un niveau de vie décent.

3. La mise en place d'une loi sur les libertés syndicales et la non-ingérence dans les affaires des syndicats.

4. La titularisation de tout employé temporaire, l'arrêt des abus envers les ouvriers et les syndicats dans l'exercice de leur activité syndicale et l'abrogation des condamnations à la prison contre les travailleurs qui ont recours à l'exercice de leur droit de grève.

5. La modification de la législation sociale qui a été publiée à l'époque de Moubarak, telle que la loi sur le travail et la loi sur l'assurance.

6. L'abandon de toutes les lois criminalisant les sit-in, les grèves et les manifestations.

7. La mise en vigueur de la culpabilité judiciaire pour fait de corruption des sociétés qui ont été privatisées et qui seront reversées dans le secteur public et recevront des investissements et à nouveau gérées.

8. Le rejet des prêts du Fond Monétaire International qui posent des conditions contraires aux intérêts du peuple Egyptien.

9. Oeuvrer en faveur de la redistribution du budget de l'Etat de sorte qu'elle corresponde aux intérêts de la majorité du peuple Egyptien.

10. Permettre aux travailleurs de gérer leurs fabriques, où le patronat privé a cessé l'activité et où il ne gère plus en raison des dettes qu'il n'a pas réglées.

 

Longue vie à la lutte de la classe ouvrière........

 

Longue vie à la lutte du peuple Egyptien

 

Le 1er mai 2013

Le Parti communiste Egyptien