Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Messages de solidarité avec les mineurs de Soma (Turquie)

Publié le 19 Mai 2014 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Ci-dessous vous trouverez les messages qui ont été adressés en solidarité avec les mineurs de Soma (Turquie) par des Partis communistes et ouvriers du monde: 

 Le Parti communiste de Grèce dénonce le crime des patrons en Turquie

Dans son message adressé au Parti communiste de Turquie, KKE écrit ce qui suit:

Chers camarades,

Nous exprimons notre indignation au sujet du crime du patronat, à une nouvelle échelle de masse,  dans la localité de Soma qui a abouti à plus de 200 ouvriers tués, tandis que des centaines de mineurs sont encore disparus et demeurent piégés à l'intérieur de la mine.

La Société "SOMA Komur Islemeri"  porte d'énormes responsabilités quand elle n'a pas pris les mesures élémentaires pour la sécurité et la protection des ouvriers. Le Gouvernement Erdogan porte aussi des responsabilités politiques quand il encourage les employeurs à ne pas avoir de comptes à rendre. 

Encore une fois, il a été démontré que la voie de développement capitaliste est inhumaine, révoltante et dangereuse pour les ouvriers quand elle ne prend rien en considération pour satsifaire  des superprofits en faveur des monopoles.

Nous vous demandons de transmettre nos sincères condoléances et notre solidarité de classe aux familles des victimes, à leurs compagnons ouvriers, à l'ensemble de la classe ouvrière de Turquie.

Athènes, le 14 mai 2014 

La section des relations internationales de KKE 

                                                   -----------------

 

Le Parti du Peuple Progressiste de Chypre (AKEL) solidaire du peuple et les ouvriers de Turquie 

 

 

Communiqué de presse du Parti  du Peuple Progressiste de Chypre (AKEL), en date 14 mai 2014  :

 

AKEL exprime sa profonde tristesse et sa stupéfaction devant la tragédie de la mine de Soma, dans la province de Manisa en Turquie, où des centaines de mineurs ont rencontré une mort tragique et plusieurs autres ont été blessés, tandis que d'autres sont encore piégés dans la mine.

 

AKEL transmet ses sincères condoléances au peuple de Turquie et particulièrement aux proches des victimes qui ont perdu leurs vies si injustement dans leur lutte quotidienne pour un salaire et la survie.!

 

A l'occasion de ce tragique accident en Turquie, AKEL affirme que la vie et la sécurité des ouvriers ne peuvent pas être sacrifiées pour servir le profit. Par extension, les autorités compétentes des Etats, également les employeurs partout dans le monde, ont l'obligation et doivent prendre les mesures nécessaires pour assurer que l'humanité ne revive pas de telles tragédies sur le lieu de travail.

 

Déclaration du Parti communiste de Turquie sur le massacre de Soma

 

Le Parti communiste de Turquie s'incline respectueusement devant les frères ouvriers qui ont perdu leurs vies à la mine de Soma. Nous exprimons solennellement nos condoléances à notre peuple et à l'humanité prolétaire.

 

Nous embrassons les ouvriers qui sont entrés en grève sur leurs lieux de travail, les étudiants qui ont boycotté leurs cours,  les personnes qui ont organisé des sit-in et des manifestations, qui sur leurs balcons ont protesté avec leurs casseroles, qui ont marché, qui ont rempli les quartiers, qui se sont exposés à la terreur de l'Etat, pour les mineurs, avec un sentiment de solidarité.

 

Nous sommes fiers de cette grande humanité qui ne se plie pas, nous sommes fiers d'appartenir à cette grande humanité. Nous faisons face à une situation où la mort n'est pas la destinée. Des centaines de mineurs ont été massacrés en raison de la soif de profit du capitalisme sauvage. Le gouvernement de l'AKP n'était pas seulement averti et mis en garde sur les conditions de ce massacre mais il était également au courant de tous les efforts pour veiller sur ce qui s'est produit.

 

Dans la conscience et l'esprit des personnes, il est clair comme du cristal où sont les criminels.

 

Ceux qui devraient avoir honte de ces crimes aveuglants évidents, ceux qui auraient eu à montrer le chemin sur ce qu'il était nécessaire de faire , n'ont pas hésité de contre attaquer alors que l'ensemble du pays est encore en deuil.

 

Ils ont menti au peuple. Même le principal droit des familles des mineurs, leur droit de savoir le sort de leurs proches a été violé. Le droit de recevoir des informations est bloqué. Des ouvriers sans documents sont employés à la mine. Les mesures de sécurité ne sont pas prises. Il est évident que les contrôles font complètement défaut.``

 

C'est un crime organisé. Le crime le plus extrême mais aussi le plus évident est dans l'image de Recep Tayyip Erdogan, qui actuellement a donné un coup de poing à un proche d'un ouvrier, et qui a été tabassé par dix, probablement une centaine de ses gardes de corps.

 

A l'étape actuelle des événements qui se ont produits face au monde entier, le Parti communiste de Turquie estime nécessaire de présenter la déclaration ci-dessous:

 

1. Le nombre de morts de nos frères ouvriers devraient être immédiatement communiqué. Il est clair que le gouvernement tente de maintenir une bonne partie de nos personnes enterrée dans les mines et essayer ainsi de cacher le nombre réel de morts. Cette infamie est inacceptable.

 

2. La position du Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan est complètement illégitime. C'est le droit le plus naturel des personnes de protester et de demander une explication dans une ville ou des centaines sont sous terre. Nous refusons  de laisser prendre à l'improviste la population de Soma. Nous sommes écoeurés par Erdogan frappant un citoyen. Le Premier Ministre devrait démissionner immédiatement et et devrait être poursuivi devant la justice.

 

3. Il est clair que le Ministre de la Santé, le Ministre de l'énergie et des Ressources naturelles, le Ministre du Travail et de la Sécurité sociale n'ont pas été en mesure de remplir leurs devoirs, qu'ils ont fermé leurs yeux à une opération commerciale qui n'accorde pas une valeur à la vie humaine et qui a violé toutes les procédures du travail définies par la loi et les règlements. Ces ministres qui ont déjà été déclarés coupables par la conscience populaire doivent démissionner et être présentés à la justice.

 

4. Le propriétaire et le gestionnaire de la société qui dirigent la mine qui est devenue un charnier devraient être arrêtés pour des charges de crime prémédités et présentés à la justice.

 

5. Ayant envoyé des centaines de personnes à la mort sans hésitation, ayant traité leur propre personnel avec animosité, le gouvernement et la personne qui le dirige ne sont plus légitimes. La Grande Assemblée Nationale de Turquie (TTBM) de laquelle le gouvernement tient sa raison d'exister devrait mettre un terme à cette farce. Nous appelons tous les membres du Parlement d'accomplir leurs responsabilités envers le peuple et leur conscience. Pour le peuple, le pays et l'humanité, c'est le devoir de tous les membres du parlement de mettre à terre ce gouvernement qui ne donne de son côté  aucun signe envisageant la démission. Il est clair que le plus court chemin pour en finir avec cela c'est pour tous les députés de quitter leurs postes au parlement.

 

6. L'idée de la légitimité de la Grande Assemblée Nationale de Turquie ne serait pas endommagée si sa dissolution intervenait. L'idée que cette démission  créerait un chaos n'est pas valide. Le gouvernement de l'AKP est tout aussi bien à sa base illégitime. La dissolution temporaire du Parlement est moins un problème que le maintien au pouvoir du gouvernement de l'AKP qui continuera à commettre des crimes contre son peuple.

 

7. Le système de sous-traitance devrait être aboli.

 

8. Les mines de charbon devraient être nationalisées immédiatement et l'inspection des mines devrait être perfectionnée par les travailleurs et les scientifiques.

 

9. Le Parti communiste de Turquie fera tout ce qu'il peut sur des bases légales, médicales et humanitaires dans le but de mener les parties coupables devant la justice, pour se tenir solidaire avec Soma et de contribuer à alléger les conséquences douloureuses du massacre.

 

Le Parti communiste de Turquie appelle nos populations qui connaissent un grand deuil de se rassembler et de s'organiser pour populariser et accomplir ces revendications.

 

Nous n'oublierons jamais les ouvriers assassinés. Une fois de plus, en partant de leurs familles, nous prolongeons une fois de plus nos condoléances à tous et toutes en Turquie.

 

Le Parti communiste de Turquie