Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Sa statue mise à terre à Kiev, mais Lénine montre le chemin pour aller de l'avant

Publié le 13 Décembre 2013 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

Un commentaire de la Section des Relations internationales du Parti communiste de Grèce (KKE) sur les questions actuelles

 

Les images ont été diffusées à travers le monde montrant  des manifestants à Kiev, du Parti Nazi d'extrême droite Svoboda, démolissant la statue de Lénine. La chute de la statue a  coïncidé par hasard avec la manifestation de 20 000 travailleurs et jeunes, organisée par le KKE à l'intérieur d'un stade pour célébrer le 95 ème anniversaire de sa fondation. Certains journalistes malveillants l'ont présentée de cette manière:

" Quand le Secrétaire Général du CC de KKE, Dimitris Koutsoumpas  

parlait de la nécessité, de l'opportunité et de l'importance du socialisme et du communisme, les manifestants de Kiev mettaient à terre la statue du dirigeant de la Révolution d'Octobre".

 

Certainement, ce n'est pas la première fois que la statue de Lénine est la cible précise de certaines forces politiques. Durant la dénommée "révolution orange" en Ukraine, il y a environ dix ans, la statue a perdu un  bras au cours d'une semblable attaque de vandalisme.  Cependant, elle demeura à sa place. Comme un témoin irréfutable d'une autre époque, quand les ouvriers ignoraient ce que signifie le chômage, une époque où l'éducation et la santé étaient publiques et gratuites à 100%.. Également les transports publics, la médecine, l'électricité, l'eau. Quand pas un enfant n'avait d'inquiétude sur "ce qu'il ferait quand il achèverait ses études scolaires, universitaires". Quand les travailleurs prenaient leur retraite à 60 ans  et les travailleuses à 55 ans. Quand la culture et les sports, les congés étaient un bien social, valables pour tous, pas une marchandise. Évidemment il y avait aussi  certains problèmes, mais ce système socialiste, qui a été construit en URSS a solutionné des problèmes fondamentaux des travailleurs que le système capitaliste n'a non seulement pas pu mais n'a même pas cherché à résoudre. 

 

Si, alors, la statue avait une "âme", elle aurait quitté sa place il y a longtemps. Elle n'aurait pas supporté de voir que les uns après les autres les acquis  des travailleurs en 70 ans se soient évaporés à jamais. La journée de huit heures a été abolie, la sécurité sociale, l'éducation et la santé sont devenues des marchandises. Elle ne pouvait pas supporter de voir les "armées" de jeunes gens, dans les conditions du capitalisme,  à la recherche d'une solution individuelle  qu'ils trouvent dans la drogue, l'alcool, la prostitution. Elle a pu  étre démontée et  quitté sa plate-forme des rues centrales de Kiev, parce qu'elle ne pouvait plus supporter d'écouter les calomnies de plus de 25 années sur le prétendu " génocide du peuple Ukrainien par Les bolcheviks". Elle ne pouvait plus supporter de voir ces  personnes qui "paradent" dans les rues de Kiev, ceux qui durant la seconde guerre mondiale ont collaboré avec les nazis et qui sont maintenant considérés comme des "patriotes"  et des "libérateurs" par les autorités ukrainiennes.

 

En Grèce, les nouvelles sur la chute de la statue a suivi le moment de la déclaration de Tayyp Erdogan sur l'importance pour la Turquie de la Thrace ( y compris Thessalonique). Une déclaration qui a été utilisée par les voix nationalistes de notre pays. Que veut dire précisément Erdogan ? Peut-être cela deviendra apparent dans la période qui suit, mais comme dans le cas de l'Ukraine, il est clair qu'ils recherchent à utiliser le "patriotisme" comme un véhicule de désorientation des travailleurs. Pour les piéger dans l'imposture de la "fierté nationale"! Les forces de "gauche" d'un côté ou de l'autre y contribuent aussi, comme SYRIZA, en Grèce. Le député de SYRIZA,Rena Dourou, responsable de la politique étrangère du parti,  qui lors de  son récent voyage en Serbie, a déclaré en s'adressant aux hommes d'affaires grecs:" C'est vous qui tenez élevé le drapeau de la Grèce à l'étranger".

 

Si, alors, la statue de Lénine avait une "âme", elle ne quitterait pas simplement son podium, mais elle aimerait jouer le rôle dirigeant dans la lutte des ouvriers concernant leurs problèmes, pour le renversement radical da la barbarie capitaliste. Elle prendrait à nouveau sa plume pour éclairer les travailleurs, afin qu'ils ne se mobilisent pas derrière un faux drapeau, mais pour lutter sous leurs propres bannières. Même si elle est tombée, même s'ils l'ont brisée et l'ont vendu par l'intermédiaire d'internet pièce par pièce, Lénine, son oeuvre continueront à nous montrer le chemin : "Prolétaires de tous les Pays, Unissez-Vous!"