Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Sur la dangereuse et trompeuse campagne d'une soi-disant "solidarité avec le peuple grec"

Publié le 6 Février 2015 par Lien-pads in 9- INTERNATIONAL - Europe

Commentaire de la section des relations internationales du CC de KKE 

 

 

En même temps que les discussions et les réunions du nouveau gouvernement SYRIZA-ANEL sont en cours au niveau international, avant le commencement des négociations officielles avec les "partenaires européens" et les " créanciers" , une "campagne de solidarité avec le peuple grec et le gouvernement de gauche" est promue par certaines forces à l'étranger.

 

Cependant, si quelqu'un regarde les conditions réelles et les faits d'une manière objective il remarquerait que les partisans sont au centre des négociations: comment les gens continueront de payer le  prix élevé de la dette qu'ils n'ont pas créée, comment la rivalité des groupes d'affaires sera renforcée, comment les "réformes" seront poursuivies (qui, comme l'a souligné le Premier Ministre A.Tsipras  au cours de sa réunion avec le Président français Hollande du 4 février sont des objectifs du gouvernement, nul ne les imposent)  comment l'argent liquide sera assuré pour la récupération du capital. 

 

Nous nous souvenons que la coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL a été claire qu'elle aurait un nouveau programme, en accord avec les créanciers. Que tous les engagements aux "prédateurs des marchés" seront observés , ce qui signifie que le peuple paiera pour les emprunts. Qu'il oeuvrera pour le salut de "notre maison commune européenne, à savoir, l' U.E, qui est une union impérialiste. Il honorera ses  "obligations" à l'OTAN. Et un exemple caractéristique de tout cela est que le nouveau gouvernement a voté pour les sanctions de l'UE contre la Russie, les mêmes sanctions votées en leur faveur  par  le gouvernement précédent. Il a aussi assuré Israël que la coopération de la  Grèce se poursuivrait avec ce pays. 

 

Quand SYRIZA et ses alliés à l'étranger parlent de la "fin de l'austérité" , en réalité ils parlent au sujet du soutien du capital et de la continuation d'une "vie frugale" pour le peule, une chose que le nouveau Ministre des finances T. Varoufakis a déclaré nécessaire. Les ouvriers continueront de vivre en s'appauvrissant , avec une dégradation des droits et des besoins, même si les rares mesures pour gérer l'extrême pauvreté, qui ont été promises sont appliquées par la coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL.

 

Les travailleurs des autres pays devront en nul cas devenir des majorettes pour des négociations qui sont étrangères aux intérêts des travailleurs grecs. C'est une campagne qui est orchestrée par le "Parti de la gauche européenne"  et les  autres " "débris" de la lutte de classe, comme le PCUSA. Les ouvriers dans les autres pays doivent exprimer la solidarité avec la classe ouvrière orientée sur une base de classe et sur le  mouvement populaire.  Cette solidarité  est demandée par les ouvriers et les couches populaires pour lutter afin de récupérer toutes les pertes dont ils ont souffert au cours de la période de la crise, pour sauvegarder leurs droits contemporains et la satisfaction de leurs besoins et pour créer les conditions préalables pour un changement de classe de celui qui est au pouvoir. 

 

Source solidnet - traduction de l'anglais par la rédaction du Lien)