Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le lien

Algérie, Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, Parti des communistes d'Algérie

Tel-Aviv: Plus de 10 000 manifestants contre la guerre meurtrière à Gaza

Publié le 18 Août 2014 par Lien-pads in 7- INTERNATIONAL - Moyen Orient

Plus de 10 000 personnes se sont rassemblés, samedi 16 août 2014  dans la nuit, au Square Rabin pour une solution politique à l'occupation des territoires Palestiniens sous le mot d'ordre : "Changer de direction vers la paix, loin de la guerre.' Plusieurs manifestants portaient des insignes proclamant: "celui qui ne veut pas la paix, fait des excuses" et " oui à la démocratie, non au fascisme". Des discours ont été prononcés au cours du rassemblement par l'écrivain David Grossman, le journaliste Zuheir Bahloul, le Président du Meretz MK Zahava Gal-on, le président du Hadash MK Mohamed Barakeh, et Nomika Zion un résident de la ville de Sderot. Le rassemblement a aussi reçu  les encouragements de Achinoam Nini, Mira Awad, Yair Dalal et Adam Gorlitsky. Le Président du Meretz Zahava Gal-on a appelé le Premier Ministre Benjamin Netanyahu à remettre sa démission au rassemblement. "Bibi vous avez échoué. Vous devez abandonner les clefs et retourné chez vous. Vous avez échoué lamentablement parce que vous avez refusé la diplomatie, en rejetant l'adoption de l'initiative de paix Arabe". 

 

La manifestation était organisée par deux partis de l'aile-gauche, Meretz et Hadash( Le Front Démocratique pour la Paix et l'Égalité - Parti communiste d'Israël), également  les organisations "La Paix Maintenant" et le "Forum des familles endeuillées" . A l'origine le rassemblement devait avoir lieu la semaine dernière, mais il a été reporté à la demande de la police et du Commandement du Front intérieur, qui ont interdit les rassemblements des personnes  dépassant plus d'une heure de temps à Tel-Aviv.  La page des événements de Facebook déclare que, " à la suite d'un  mois rempli de guerre et de morts, au regard des vagues d'incitation à la haine qui ont déchiré la société israélienne, nous appelons à une manifestation pour la paix et la démocratie. Le prochain round ( de violence) peut être évité. Nous n'avons pas à sombrer dans les abysses des guerres toujours plus cruelles, à un plus haut point de la haine et à une destruction de nos voisins et de nous mêmes. Seul un accord assurera la sécurité et le calme pour un long terme aux résidents du sud et du pays tout entier. Il n'y a pas d'autre chemin - un dialogue immédiat avec les Palestiniens pour assurer une paix véritable, l'ouverture pour Gaza et une position déterminée des Arabes et des Juifs contre le racisme et pour la vie. Seule la solution politique  des deux Etats garantira l'indépendance, la justice, la sécurité et l'espoir pour toutes les populations vivant sur cette terre."

 

Durant son discours , l'écrivain David Grossman, a dit :"Aucun côté dans cette guerre n'est victorieux. Il y a seulement des images indescriptibles de mort et de destruction. Chaque image au contraire est la défaite pour les deux peuples. Il n'y a pas de solution militaire au conflit entre Israël et le Hamas. Il n'y a pas de solution militaire qui mettra fin aux souffrances des Israéliens du Sud et aux souffrances inhumaines de la population de Gaza. Le peuple en Israël ne serait-il pas capable de respirer autrement, sans que la mainmise sur Gaza soit levée."

 

Largement applaudi, Mohamed Barakeh du Hadash a déclaré en Hébreu et en Arabe, "Nous construisons un partenariat contre l'occupation, pour une Palestine libre au côté de l'Etat d'Israël." Il a poursuivi, "Nous sommes ici pour une solution de deux Etats, pour la vie et l'avenir des populations de Gaza et du Sud." Barakeh s'est aussi adressé à la foule  qui exprime un désir "de construire  une véritable amitié entre Arabes et Juifs". " Depuis la signature des Accords d'Oslo", a-t-il dit, "l'Etat et le droit ont essayé de nier la légitimité des Arabes-Palestiniens en Israël, qui n'ont jamais voulu opter pour la guerre et ont toujours été en faveur de la paix." Nomika Tizon, un résident de la ville de Sderot a appelé la foule  à penser à ceux de Gaza qui ne sont pas devenus des réfugiés une fois de plus  pour la deuxième et troisième fois. "La vérité éclatera-t-elle  à la face des résidents de Sderot?  Les tentatives de nous imaginer tous comme une  simple collectivité stéréotypée." Gaza est " la plus grande prison du monde" a-t-il ajouté. Avec un sentiment  anti-guerre, les manifestants ont exprimé leur colère contre le gouvernement israélien d'extrême-droite en chantant " Bibi, rentre à la maison". 

 

(Source: site de Solidnet en date du 18/08/2014 - Traduit de l'Anglais par la rédaction du Lien)